Whitlock : Le Washington Post, Racial Maddow et CNN sont de plus gros problèmes pour les Noirs que Tucker Carlson

Whitlock : Le Washington Post, Racial Maddow et CNN sont de plus gros problèmes pour les Noirs que Tucker Carlson

Le Washington Post prépare un article à succès sur l'animateur de Fox News, Tucker Carlson. Le journaliste d'investigation du Post Michael Kranish m'a laissé un message vocal mardi demandant une interview. Carlson, a relayé Kranish, était le sujet de la demande.

Cela me servira de réponse à l'appel de Kranish.

Au cours de l'année écoulée, les monologues nocturnes de Carlson sont devenus un incontournable de la télévision pour moi, et je ne regarde pas beaucoup la télévision. J'ai abandonné les émissions d'information sur le câble et les émissions télévisées scénarisées sur les grands réseaux il y a des années.

La dernière émission d'information par câble que j'ai regardée régulièrement était "The Ed Show" sur MSNBC. J'ai parlé à l'hôte, Ed Schultz, un ancien joueur de football de petit collège qui a fait un bref essai avec les Raiders d'Oakland. Schultz avait un point de vue ouvrier. MSNBC a annulé son émission en 2015.

Peu de temps après, j'ai renfloué toutes les nouvelles du câble. J'ai évité toute la folie partisane pendant la majeure partie de la présidence Trump. À part les événements sportifs, Netflix et Amazon Prime, pendant environ quatre ans, je n'ai jamais allumé ma télévision.

COVID a changé mes habitudes. Je vivais à Los Angeles le long du Wilshire Corridor. Je ne pouvais plus traîner chez Wally à Beverly Hills ou fréquenter le cinéma iPic à deux pâtés de maisons de mon appartement. De plus, j’ai trouvé notre réaction à COVID fascinante et effrayante. J'ai commencé à utiliser les informations par câble à des fins récréatives.

Lorsque le révérend George Floyd Luther III a été assassiné, j'ai commencé à diffuser CNN, Fox News et MSNBC. L'Amérique était un carambolage de 20 voitures, et je ne pouvais pas détourner mes yeux de l'épave.

Au moment où nos élites ont fini de « fortifier » l'élection, j'étais – selon mes normes – un accro aux nouvelles du câble. Dans ma tentative de donner un sens à COVID, à St. George Floyd et à la victoire écrasante du président Joe Biden, j'ai regardé quelques heures d'informations par câble par jour.

J'ai commencé la rééducation en décembre. J'ai quitté CNN et MSNBC dinde froide. Ils sont trop fous. Ils sont trop impies, trop laïques. Leur religion est la race et le racisme.

Je suis maintenant de retour au sport, aux films réalisés avant 2015, aux rediffusions de "The Wire", "Sopranos" et "The Shield" et aux monologues de Tucker Carlson.

Je soupçonne que le journaliste du Washington Post veut me demander pourquoi j'avais l'habitude de faire des apparitions régulières dans l'émission de Carlson et pourquoi je ne suis pas apparu ces derniers mois. Je suis sûr que Michael Kranish veut que je défende Carlson contre les allégations selon lesquelles il est raciste.

Je n'ai pas participé à l'émission de Carlson ces derniers mois parce que je me suis concentré sur le lancement de ma propre émission, "Fearless with Jason Whitlock", pour Blaze Media. Et parce que Fox News n'a pas fait en sorte que mon temps d'apparaître sur son réseau en vaille la peine. Lorsque j'étais partenaire de la startup OutKick.com, il était difficile de générer de la traction et de la pertinence sans apparaître dans les actualités du câble. L'infrastructure, l'équipe et le succès de Blaze Media forment une base suffisamment solide pour soulever et soutenir le projet Fearless sans assistance.

Je reviendrai peut-être dans l'émission de Carlson à un moment donné dans le futur. Son spectacle est formidable et important. Il est la seule personnalité de la télévision à dire la vérité sans fard aux abus de pouvoir du gouvernement. Il est le seul animateur de télévision à pratiquer le journalisme au quotidien.

C'est incroyable et inspirant à regarder.

Tucker Carlson est-il raciste ?

C'est une question stupide. Chaque être humain sur la planète est victime de préjugés, y compris Michael Kranish et tous ceux qui travaillent au Washington Post, au New York Times, etc.

J'ai rencontré Carlson plusieurs fois. Je ne connais pas Carlson.

Ce que je vois et entends de lui à la télévision ne me semble pas du tout anti-noir. Il me frappe comme une personne qui aime la Constitution des États-Unis, les États-Unis d'Amérique, Jésus-Christ et la liberté américaine. Il semble avoir un problème avec les gens qui n'aiment pas ou n'apprécient pas ce pays.

J'ai exactement le même problème.

Et, contrairement à Michael Kranish et Jeff Bezos, le propriétaire du Washington Post, toute ma famille et la majorité de mes amis sont noirs. De plus, contrairement à Bezos et à d'autres élites libérales, lorsque j'ai été en mesure d'influencer les décisions d'embauche, les Noirs en ont le plus bénéficié.

Ma famille, mes amis et mes collègues sont pour la plupart noirs.

Alors, ne commençons pas par le bull$h*t que tout Noir qui défend Tucker Carlson est un vendu ou a un problème avec les Noirs. Manque-moi avec ça.

Carlson poursuit obstinément la vérité à partir d'une vision du monde pro-américaine et pro-chrétienne. Je l'aime! Nous en avons besoin de plus.

Si être pro-Jésus et pro-Amérique vous rend anti-noir, alors je demanderais respectueusement aux Noirs américains de réévaluer leur point de vue politique. Ou je demanderais aux gardiens libéraux blancs de la culture noire de réévaluer leur définition de la noirceur.

C'est ce qui se passe. Sous couvert de lutte contre le racisme, on demande aux Noirs de tourner le dos à Jésus et à leur pays. Il faut que ça s'arrête. Les Noirs doivent reconnaître que leurs surveillants politiques blancs utilisent des allégations de racisme pour les déconnecter de Jésus, de leur pays et de la vérité. Nous, les Noirs, avons été programmés pour voir le monde à travers une lentille raciale plutôt que chrétienne. Nous pensons bêtement que nos préjugés raciaux sont parfaitement acceptables et que ceux des Blancs sont impardonnables.

Je ne connais pas vraiment Carlson. Peut-être que dans sa vie personnelle, il est aussi non-PC que moi. Croyez-moi, quand je ne suis pas devant la caméra, je dis beaucoup de choses que les élites libérales trouveraient à juste titre offensantes.

Ma mère aussi. Mon père aussi. Tout comme beaucoup de membres de ma famille et d'amis. Nous sommes tous imparfaits. Nous devrions tous être reconnaissants que Jésus-Christ se soit sacrifié pour nos péchés.

Plutôt que de débattre de la vision du monde de Carlson, les médias d'entreprise préféreraient le présenter comme un fanatique. C'est juste un stratagème pour détourner l'attention du fanatisme incontrôlé et anti-noir des médias d'entreprise.

Racial Maddow pense beaucoup moins aux Noirs que Tucker Carlson.

.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.