Washington exhorte les citoyens américains à éviter la Russie

Washington exhorte les citoyens américains à éviter la Russie

Les Américains ne devraient pas visiter « en raison des tensions persistantes le long de la frontière avec l'Ukraine »

Les Américains devraient éviter de visiter la Russie en raison de la crise ukrainienne actuelle, Covid-19, et présumée "harcèlement par des responsables de la sécurité du gouvernement russe", entre autres raisons, a déclaré dimanche le département d'État américain.

L'agence a publié un "Ne voyagez pas" message consultatif, notant que la capacité du gouvernement américain "pour fournir des services de routine ou d'urgence" est "sévèrement limité."

"En raison de la présence militaire accrue de la Russie et des exercices militaires en cours le long de la région frontalière avec l'Ukraine, les citoyens américains situés ou envisageant de se rendre dans les districts de la Fédération de Russie limitrophes de l'Ukraine doivent être conscients que la situation le long de la frontière est imprévisible et qu'il y a une intensification tension," les états consultatifs du département d'État, notant également un risque potentiel de terrorisme, de harcèlement et de "l'application arbitraire de la loi locale."

Washington a également mis l'Ukraine sur son "Ne voyagez pas" liste "En raison des menaces accrues d'action militaire russe et de COVID-19." Les familles des diplomates américains ont reçu l'ordre de quitter l'Ukraine, tandis que certains membres du personnel de l'ambassade ont été autorisés à partir sur une "volontaire" base.

L'avertissement américain intervient alors que les tensions entre la Russie et l'Ukraine restent à un niveau record. Ces derniers mois, des médias et des politiciens occidentaux ont accusé Moscou de concentrer des troupes et du matériel militaire à la frontière avec l'Ukraine, prétendument en vue de lancer une offensive dans un avenir proche.

Le Kremlin a nié à plusieurs reprises ces allégations, déclarant que la Russie déplace simplement ses forces armées sur son territoire et que les informations faisant état d'une attaque sont sans fondement.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.