«  Vous n'êtes pas seul '': la reine offre un message de réconfort

Lewisham and Greenwich NHS Choir a interprété le chant de la joie au monde depuis le château de Windsor à la clôture du discours annuel de la reine - un message d'espoir sincère pour le pays

La reine a aujourd'hui livré un message de réconfort à tous ceux qui «  veulent juste un câlin '' Noëlen leur disant: "Vous n'êtes pas seuls, et laissez-moi vous assurer de mes pensées et de mes prières".

La monarque, 94 ans, a parlé de la venue de «  lumière et d'espoir '' incarnée dans la naissance du Christ alors qu'elle donnait son message de Noël annuel à un moment où beaucoup de ses sujets restent séparés de leur famille en raison de la pandémie.

Le discours de 15h vient à la fin d'une année torride pour Sa Majesté, qui aux côtés de Covid et de la rancune Brexit a été témoin de l'éclatement de sa propre famille, avec Prince Harry et Meghan Markledéménagement aux États-Unis.

Leur décision de démissionner en tant que membres de la famille royale a incité le monarque à prendre des décisions douloureuses, notamment obligeant le couple à abandonner son étiquette «  Sussex Royal '' – ce qui n'était pas considéré comme compatible avec son nouveau statut.

Sa Majesté a également été confrontée à des révélations sur l'amitié de son fils le prince Andrew avec le milliardaire pédophile Jeffrey Epstein, un scandale d'une ampleur auquel la famille royale n'a pas été confrontée depuis la mort de Diana.

S'adressant à ses sujets au Royaume-Uni et dans tout le Commonwealth, la reine a rendu un hommage émouvant aux héros de la pandémie de coronavirus, qui ont relevé le défi d'aider les personnes dans le besoin.

Et elle a particulièrement félicité les travailleurs des services d'urgence et de bienfaisance, y compris les hommes et les femmes du NHS, pour avoir perpétué l'héritage de la pionnière des soins infirmiers Florence Nightingale, connue dans l'histoire comme «  la Dame à la lampe ''.

Sa Majesté était vêtue de violet et portait la broche coquille de la reine mère, qu'elle a enfilée à de nombreuses occasions spéciales, y compris le mariage de Zara Phillips avec Mike Tindall. Elle s'assit à côté d'une photographie encadrée du prince Philip.

Le discours s'est terminé par un diaporama d'images de 2020, allant du capitaine Sir Tom Moore recevant un titre de chevalier à une famille saluant leur parent âgé à travers une fenêtre d'une maison de soins.

Lewisham and Greenwich NHS Choir a interprété le chant de la joie au monde depuis le château de Windsor à la clôture du discours annuel de la reine - un message d'espoir sincère pour le pays

Lewisham and Greenwich NHS Choir a interprété le chant de la joie au monde depuis le château de Windsor à la clôture du discours annuel de la reine – un message d'espoir sincère pour le pays

Avant le message, des membres de la garde de la reine ont été vus en train de jouer l'hymne national dans le château de Windsor dans un spectacle classique de faste et d'apparat

Avant le message, des membres de la garde de la reine ont été vus en train de jouer l'hymne national dans le château de Windsor dans un spectacle classique de faste et d'apparat

«  La lumière apporte l'espoir '': le puissant message de Noël de la reine dans son intégralité

«Chaque année, nous annonçons la venue de Noël en allumant les lumières. Et la lumière fait plus que créer une ambiance festive – la lumière apporte de l'espoir.

«Pour les chrétiens, Jésus est« la lumière du monde », mais nous ne pouvons pas célébrer sa naissance aujourd'hui de la manière habituelle. Les gens de toutes confessions n'ont pas pu se rassembler comme ils le souhaiteraient pour leurs fêtes, telles que la Pâque, Pâques, l'Aïd et le Vaisakhi. Mais nous avons besoin que la vie continue.

Le mois dernier, des feux d'artifice ont illuminé le ciel autour de Windsor, alors que les hindous, les sikhs et les jaïns célébraient Diwali, le festival des lumières, offrant des moments joyeux d'espoir et d'unité – malgré la distanciation sociale.

«Fait remarquable, une année qui a forcément séparé les gens nous a, à bien des égards, rapprochés. Partout dans le Commonwealth, ma famille et moi avons été inspirées par des histoires de personnes faisant du bénévolat dans leurs communautés, aidant les personnes dans le besoin.

«Au Royaume-Uni et dans le monde, les gens ont magnifiquement relevé les défis de l'année, et je suis tellement fier et ému par cet esprit calme et indomptable. À nos jeunes en particulier, je dis merci pour le rôle que vous avez joué.

«Cette année, nous avons célébré la Journée internationale des infirmières, à l'occasion du 200e anniversaire de la naissance de Florence Nightingale. Comme d'autres pionnières en soins infirmiers comme Mary Seacole, Florence Nightingale a brillé une lampe d'espoir à travers le monde.

«Aujourd'hui, nos services de première ligne brillent encore cette lampe pour nous – soutenus par les incroyables réalisations de la science moderne – et nous leur devons une dette de gratitude.

«  Nous continuons à être inspirés par la gentillesse des étrangers et à nous réconforter: même les nuits les plus sombres, il y a de l'espoir dans la nouvelle aube.

«Jésus en a parlé avec la parabole du bon Samaritain. L'homme qui est volé et laissé au bord de la route est sauvé par quelqu'un qui ne partage pas sa religion ou sa culture. Cette merveilleuse histoire de gentillesse est toujours aussi pertinente aujourd'hui.

«  Les bons samaritains sont apparus dans toute la société, faisant preuve de soin et de respect pour tous, quel que soit leur sexe, leur race ou leur origine, nous rappelant que chacun de nous est spécial et égal aux yeux de Dieu.

«Les enseignements du Christ ont servi de ma lumière intérieure, tout comme le sens du but que nous pouvons trouver en nous rassemblant pour adorer.

«En novembre, nous avons commémoré un autre héros – bien que personne ne connaisse son nom. La tombe du guerrier inconnu n'est pas un grand mémorial, mais tout le monde qui entre dans l'abbaye de Westminster doit se promener dans son lieu de repos, honorant ce combattant anonyme de la Première Guerre mondiale – un symbole de devoir désintéressé et de sacrifice ultime.

«Le guerrier inconnu n'était pas exceptionnel. C'est le but. Il représente des millions comme lui qui, tout au long de notre histoire, ont mis la vie des autres au-dessus de la leur, et le feront aujourd'hui. Pour moi, c'est une source d'espoir durable en des temps difficiles et imprévisibles.

«  Bien sûr, pour beaucoup, cette période de l'année sera teintée de tristesse: certains pleurent la perte de ceux qui leur sont chers, et d'autres des amis et des membres de la famille disparus éloignés pour la sécurité, alors que tout ce qu'ils voudraient vraiment pour Noël est un simple étreinte ou une pression de la main.

«Si vous êtes parmi eux, vous n'êtes pas seuls, et laissez-moi vous assurer de mes pensées et prières.

«La Bible raconte comment une étoile est apparue dans le ciel, sa lumière guidant les bergers et les sages vers la scène de la naissance de Jésus. Laissez la lumière de Noël – l'esprit d'altruisme, d'amour et surtout d'espoir – nous guider dans les temps à venir.

"C'est dans cet esprit que je vous souhaite un très joyeux Noël."

En 1992, la reine a déclaré à un public du Guildhall de Londres à quel point les 12 derniers mois avaient été une «  annus horribilis '' – qui est latine pour une année horrible – à la suite de plusieurs divorces royaux, des révélations dommageables sur Diana et l'incendie du château de Windsor.

Bien qu'elle n'ait pas fait référence à la phrase aujourd'hui, la toile de fond d'un 2020 douloureux est restée omniprésente tout au long de son discours.

La reine a parlé de la façon dont les gens avaient répondu aux ravages de la pandémie en aidant les autres, tout en faisant l'éloge de «l'esprit calme et indomptable» de ses sujets.

«Fait remarquable, une année qui a forcément séparé les gens nous a rapprochés à bien des égards», a-t-elle déclaré. «Partout dans le Commonwealth, ma famille et moi avons été inspirés par des histoires de personnes faisant du bénévolat dans leurs communautés, aidant les personnes dans le besoin.

«Au Royaume-Uni et dans le monde, les gens ont magnifiquement relevé les défis de l'année, et je suis tellement fier et ému par cet esprit calme et indomptable. À nos jeunes en particulier, je dis merci pour le rôle que vous avez joué.

«Cette année, nous avons célébré la Journée internationale des infirmières, à l'occasion du 200e anniversaire de la naissance de Florence Nightingale. Comme d'autres pionnières en soins infirmiers comme Mary Seacole, Florence Nightingale a brillé une lampe d'espoir à travers le monde.

«Aujourd'hui, nos services de première ligne brillent encore cette lampe pour nous – soutenus par les incroyables réalisations de la science moderne – et nous leur devons une dette de gratitude.

"Nous continuons à être inspirés par la gentillesse des étrangers et à nous réconforter: même les nuits les plus sombres, il y a de l'espoir dans la nouvelle aube."

Comme ses sujets, la reine a fait face à une multitude de difficultés cette année, mais est restée une icône de stabilité et d'unité nationale à une époque de changements perturbateurs et souvent dérangeants.

Comme l'écrivait un jour le poète Philip Larking à son sujet: «À une époque où rien ne restait / mais empirait ou devenait étrange / il y avait un bien constant: / elle ne changeait pas.

Plus tôt cette année, le duc et la duchesse de Sussex ont annoncé leur intention de démissionner en tant que membres de la famille royale, la reine acceptant une période d'essai de 12 mois, laissant la porte ouverte à Harry pour retourner dans la famille royale.

Avant leur départ, le couple a été invité à abandonner son étiquette «  Sussex Royal '', après que la reine et les hauts responsables ont convenu qu'il n'était plus tenable pour le couple de garder le mot «  royal '' dans leur «  image de marque ''.

Il fut décidé qu'Harry conserverait ses grades militaires de major, lieutenant-commandant et chef d'escadron mais n'utiliserait pas ses positions militaires honorifiques. Il est également resté sixième sur le trône.

Hier, l'historienne Sally Bedell Smith a qualifié le traitement de la reine de la rangée royale de «  décisif et ferme '' mais aussi «  humain '', et a estimé que la réponse mesurée était similaire à celle de sa réaction à la mort de Diana en 1997.

Parmi les innombrables défis auxquels la reine a été confrontée cette année figurait le scandale entourant l'amitié de son fils, le prince Andrew, avec le pédophile milliardaire Jeffery Epstein.

Le palais de Buckingham a annoncé qu'Andrew se retirerait de ses fonctions royales dans un «  avenir prévisible '' en novembre après sa tentative désastreuse d'effacer son nom dans une interview à la BBC.

Virginia Roberts Giuffre a déclaré à des avocats qu'elle était employée comme «esclave sexuelle» et forcée de coucher avec le duc après avoir été victime de la traite à Londres au moins trois fois alors qu'elle avait 17 ans. Il le nie avec véhémence.

Lorsque la pandémie a frappé la Grande-Bretagne, Bedell Smith a déclaré que Sa Majesté se considérait comme une source de stabilité pour la nation et a une fois de plus loué la vitesse à laquelle le monarque s'est adapté aux défis que la crise Covid a apportés.

Elle a déclaré qu'une grande partie du travail de la reine dans les coulisses passe inaperçue et que, curieusement, la pandémie a permis de mieux comprendre la monarchie, avec des appels Zoom «  intimes '' de Balmoral et de Windsor.

L'universitaire a également attribué à d'autres membres de la famille royale, notamment les Wessex et le duc et la duchesse de Cambridge, l'intensification de la pandémie.

La reine, 94 ans, a parlé de la venue de `` la lumière et de l'espoir '' incarnée dans la naissance du Christ alors qu'elle donnait son message de Noël annuel à un moment où beaucoup de ses sujets restent séparés de leur famille en raison de la pandémie.

La reine, 94 ans, a parlé de la venue de «  la lumière et de l'espoir '' incarnée dans la naissance du Christ alors qu'elle donnait son message de Noël annuel à un moment où beaucoup de ses sujets restent séparés de leur famille en raison de la pandémie.

Des troupes en regalia annoncent le début du discours de la reine, qui est préenregistré. S'adressant à ses sujets au Royaume-Uni et dans tout le Commonwealth, la reine a rendu un hommage émouvant aux héros de la pandémie de Covid

Des troupes en regalia annoncent le début du discours de la reine, qui est préenregistré. S'adressant à ses sujets au Royaume-Uni et dans tout le Commonwealth, la reine a rendu un hommage émouvant aux héros de la pandémie de Covid

Le single A Bridge Over You de la chorale du NHS était le numéro un de Noël en 2015 après une course au coude à coude avec le tube Love Yourself de Justin Bieber

Le single A Bridge Over You de la chorale du NHS était le numéro un de Noël en 2015 après une course au coude à coude avec le tube Love Yourself de Justin Bieber

La chorale a été tenue dans l'ignorance de sa grande commission d'apparaître dans l'émission de Noël, et on lui a seulement dit d'apprendre le chant et de se retrouver dans leur espace de répétition régulier à l'hôpital universitaire de Lewisham, lorsque tout serait révélé.

La chorale a été tenue dans l'ignorance de sa grande commission d'apparaître dans l'émission de Noël, et on lui a seulement dit d'apprendre le chant et de se retrouver dans leur espace de répétition régulier à l'hôpital universitaire de Lewisham, lorsque tout serait révélé.

La reine est une chrétienne fervente, et une grande partie du discours s'appuie sur des références bibliques, en particulier la vision chrétienne de l'enfant Jésus comme «la lumière du monde».

Sa Majesté revêt la broche en coquille de la reine mère tandis qu'une photo invisible du prince Philip occupe une place de choix sur le bureau

La reine Elizabeth II portant la broche Courtauld Thomson en coquille Saint-Jacques lors de Royal Ascot en 2019

La reine Elizabeth II portant la broche Courtauld Thomson en coquille Saint-Jacques lors de Royal Ascot en 2019

La reine a enfilé la broche Courtauld Thomson en coquille Saint-Jacques qui appartenait à la reine mère, tandis qu'une photo encadrée du prince Philip pouvait être vue placée sur son bureau lors de sa diffusion annuelle de Noël au château de Windsor.

Le monarque, 94 ans, a opté pour la broche Mother’s Shell, qui, comme son nom l’indique, prend la forme d’une coquille composée de rangées de diamants et de perles singulières, tandis que plusieurs chaînes de diamants de différentes longueurs pendent en dessous.

Il a été conçu par Lord Courtauld-Thomson, fils d'un célèbre inventeur écossais, et réalisé en 1919 à Londres par The Goldsmiths and Silversmiths Co., Ltd, avant d'être laissé à la reine Elizabeth, la future reine mère, en 1944 par sa sœur, Winifred Hope Thomson.

Un bien précieux, il a été porté par la reine mère lors des célébrations de son 100e anniversaire, et a été laissé au monarque lorsque sa mère est décédée en 2002.

Depuis lors, Sa Majesté l'a porté à plusieurs occasions spéciales, notamment le dévoilement de la statue de la reine mère et le mariage de Zara Phillips avec Mike Tindall.

La monarque, qui a enfilé un ensemble violet, a associé sa tenue à des boucles d'oreilles en perles et à un trio de colliers de perles alors qu'elle s'adressait à un 12 mois turbulent.

Les perles étaient le premier bijou «sérieux» de la reine. Lorsque son grand-père George V a célébré son jubilé d'argent en 1935, il a donné à ses deux petites-filles des colliers de perles.

La princesse Elizabeth alors âgée de neuf ans a reçu un collier de trois rangées de perles parfaitement assorties; La princesse Margaret, quatre ans plus jeune, a obtenu une version à deux rangées.

Parmi la collection qu'Elizabeth possède aujourd'hui, il y a deux superbes colliers; le collier de perles de la reine Anne du XVIIIe siècle et le collier de 50 perles de la reine Caroline, tous deux offerts en cadeau de mariage par son père.

Une photo d'un prince Philip à l'air décontracté, vêtu d'un pull bleu clair et d'une chemise à col chic, qui aurait été prise à Sandringham à Norfolk en 2002, a également été vue placée sur le bureau, alors que contrairement à l'année dernière, il n'y avait pas de photographies de ses petits-enfants. ou d'autres membres de la famille exposés.

Elle a également fait référence à la tapisserie d'autres religions trouvées à travers la Grande-Bretagne et le Commonwealth et comment elles ont également tiré parti de l'idée de la lumière comme source d'espoir.

«Chaque année, nous annonçons la venue de Noël en allumant les lumières. Et la lumière fait plus que créer une ambiance festive – la lumière apporte de l'espoir », a-t-elle déclaré.

«Pour les chrétiens, Jésus est« la lumière du monde », mais nous ne pouvons pas célébrer sa naissance aujourd'hui de la manière habituelle. Les gens de toutes confessions n'ont pas pu se rassembler comme ils le souhaiteraient pour leurs fêtes, telles que la Pâque, Pâques, l'Aïd et le Vaisakhi. Mais nous avons besoin que la vie continue.

«  Le mois dernier, des feux d'artifice ont illuminé le ciel autour de Windsor, alors que les hindous, les sikhs et les jaïns célébraient Diwali, le festival des lumières, offrant de joyeux moments d'espoir et d'unité – malgré la distanciation sociale. ''

La reine a invoqué l'histoire du Bon Samaritain, qui raconte l'histoire d'un voyageur qui a été dépouillé de ses vêtements, battu et laissé à moitié mort le long de la route avant d'être secouru par un étranger.

«Jésus en a parlé avec la parabole du Bon Samaritain», dit-elle. «L'homme qui est volé et laissé au bord de la route est sauvé par quelqu'un qui ne partage pas sa religion ou sa culture. «Cette merveilleuse histoire de gentillesse est toujours aussi pertinente aujourd'hui.

«  Les bons samaritains sont apparus dans toute la société, faisant preuve de soin et de respect pour tous, quel que soit leur sexe, leur race ou leur origine, nous rappelant que chacun de nous est spécial et égal aux yeux de Dieu.

«Les enseignements du Christ ont servi de ma lumière intérieure, tout comme le sens du but que nous pouvons trouver en nous rassemblant pour adorer.

Poursuivant l'analogie du sacrifice personnel pour aider les autres, elle a évoqué la Tombe du soldat inconnu de l'abbaye de Westminster, qui contient les os d'un soldat non identifié de la Première Guerre mondiale aux côtés de la terre des champs de bataille de Flandre.

La reine a poursuivi: «  En novembre, nous avons commémoré un autre héros – bien que personne ne connaisse son nom. La tombe du guerrier inconnu n'est pas un grand mémorial, mais tout le monde qui entre dans l'abbaye de Westminster doit se promener dans son lieu de repos, honorant ce combattant anonyme de la Première Guerre mondiale – un symbole de devoir désintéressé et de sacrifice ultime.

«Le guerrier inconnu n'était pas exceptionnel. C'est le but. Il représente des millions comme lui qui tout au long de notre histoire ont mis la vie des autres au-dessus de la leur, et le feront aujourd'hui. Pour moi, c'est une source d'espoir durable en des temps difficiles et imprévisibles.

«  Bien sûr, pour beaucoup, cette période de l'année sera teintée de tristesse: certains pleurent la perte de ceux qui leur sont chers, et d'autres des amis et des membres de la famille disparus éloignés pour la sécurité, alors que tout ce qu'ils voudraient vraiment pour Noël est un simple étreinte ou une pression de la main.

«Si vous êtes parmi eux, vous n'êtes pas seuls, et laissez-moi vous assurer de mes pensées et de mes prières.

Elle a conclu son discours avec l'image éternelle de l'étoile de Bethléem, qui a amené les sages et les bergers à la grange où gisait l'enfant Jésus.

«La Bible raconte comment une étoile est apparue dans le ciel, sa lumière guidant les bergers et les sages vers la scène de la naissance de Jésus. Laissez la lumière de Noël – l'esprit d'altruisme, d'amour et surtout d'espoir – nous guider dans les temps à venir.

"C'est dans cet esprit que je vous souhaite un très joyeux Noël."

Des temps plus heureux: cette année, la reine a assisté à la rupture de sa famille, le prince Harry et Meghan Markle (à droite) quittant la Grande-Bretagne pour Los Angeles. Leur relation avec le duc et la duchesse de Cambridge (à gauche, avec le prince Charles) s'est également dégradée. Cette image a été prise le jour de Noël avant le service religieux à Sandringham en 2017

Des temps plus heureux: cette année, la reine a assisté à la rupture de sa famille, le prince Harry et Meghan Markle (à droite) quittant la Grande-Bretagne pour Los Angeles. Leur relation avec le duc et la duchesse de Cambridge (à gauche, avec le prince Charles) s'est également dégradée. Cette image a été prise le jour de Noël avant le service religieux à Sandringham en 2017

Parmi les innombrables défis auxquels la reine a été confrontée cette année figurait le scandale entourant l'amitié de son fils, le prince Andrew, avec le pédophile milliardaire Jeffery Epstein (avec qui il est vu à New York en 2010).

Parmi les innombrables défis auxquels la reine a été confrontée cette année figurait le scandale entourant l'amitié de son fils, le prince Andrew, avec le pédophile milliardaire Jeffery Epstein (avec qui il est vu à New York en 2010).

La reine passe Noël avec le prince Philip au château de Windsor, où elle est vue en train de prononcer son discours annuel

La reine passe Noël avec le prince Philip au château de Windsor, où elle est vue en train de prononcer son discours annuel

William et Kate disent qu'il «  ne se sent pas bien '' de souhaiter à la nation un joyeux Noël cette année – alors que Charles et Camilla partagent un cliché joyeux

Le prince William et Kate Middleton ont déclaré qu'il «  ne se sentait pas bien '' de souhaiter à la nation un joyeux Noël cette année et qu'ils «  souhaitaient plutôt une meilleure 2021 '' – avant d'envoyer leurs pensées à ceux qui «  passent aujourd'hui seuls '', écrit Chloé Morgan.

Le prince William et Kate Middleton ont déclaré qu'il `` ne semblait pas juste '' de souhaiter à la nation un joyeux Noël cette année et qu'ils `` souhaitaient plutôt une meilleure 2021 '' (photo)

Le prince William et Kate Middleton ont déclaré qu'il «  ne se sentait pas bien '' de souhaiter à la nation un joyeux Noël cette année et qu'ils «  souhaitaient plutôt une meilleure 2021 '' (photo)

Se rendre au palais officiel de Kensington Twitter, le duc et Duchesse de Cambridge, tous deux 38, ont écrit: «  Souhaiter un joyeux Noël ne se sent pas bien cette année, alors nous souhaitons plutôt une meilleure 2021. Pour ceux qui luttent aujourd'hui, un soutien est disponible: @GiveUsAShout @MindCharity @samaritans @theCALMzone @TheSilverLineUK @OurFrontlineUK @NHSCharities. '

«  Ce Noël, nos pensées vont à ceux d'entre vous qui passez la journée seuls, à ceux d'entre vous qui pleurez la perte d'un être cher et à ceux d'entre vous qui sont en première ligne qui rassemblent encore l'énergie nécessaire pour mettre leur propre vie en suspens. s'occupe du reste d'entre nous.

Pendant ce temps, prince Charles et Camilla a emmené à Clarence House des médias sociaux et a écrit: «Je vous souhaite à tous un joyeux Noël et une meilleure nouvelle année! Sapin de Noël ', aux côtés d'un emoji étoile.

Le message de Noël de cette année mettait également en vedette la chorale Lewisham et Greenwich NHS, qui a interprété le chant de Noël Joy To The World depuis le château de Windsor à la fin du discours.

Andre Levy, qui chante des parties de basse avec la chorale, a déclaré aujourd'hui: «  Ce n'est que maintenant que je digère l'expérience, c'était trop dur pour la journée.

«C'est comme si un enfant recevait toutes les plus belles choses du monde en une seule fois, sans pouvoir passer au crible et l'apprécier. C'était une expérience incroyable.'

Le single A Bridge Over You de la chorale était le numéro un de Noël en 2015 après une course au coude à coude avec le tube Love Yourself de Justin Bieber.

Lorsque Bieber en a appris davantage sur la chorale rivale, il a exhorté les fans à télécharger leur morceau et il est ensuite devenu ami avec le groupe lorsqu'ils se sont rencontrés.

La star mondiale et Chance the Rapper se sont associés aux employés du NHS pour réenregistrer leur single à succès Holy, sorti la semaine dernière au profit de NHS Charities Together et du Lewisham and Greenwich NHS Trust Charity.

La chorale a été tenue dans l'ignorance de sa grande commission d'apparaître dans l'émission de Noël, et on lui a seulement dit d'apprendre le chant et de se retrouver dans leur espace de répétition régulier à l'University Hospital Lewisham, dans le sud-est de Londres, quand tout serait révélé .

M. Levy, qui travaille comme commis aux dossiers médicaux pour Lewisham et Greenwich NHS Trust, a rejoint la chorale juste après son succès numéro un.

«Nous étions absolument inconscients, tout était hors de vue. Certains d'entre nous spéculaient entre nous qu'il pourrait s'agir d'une célébrité de haut niveau, nous pensions même peut-être la royauté », a déclaré M. Levy.

Il a déclaré que le groupe ne pouvait pas croire la nouvelle lorsqu'on lui a dit à la mi-décembre: «  Tout le monde était choqué, il y avait un peu de silence mais dans l'ensemble, il y avait un sentiment d'euphorie.

«  Tout le monde était extrêmement excité, y compris moi-même, et se sentait très privilégié de faire partie de quelque chose comme ça. ''

Après avoir été informée, la chorale s'est rendue séparément à Windsor, en raison d'un coronavirus, et a enregistré le chant dans le St George's Hall du château.

M. Levy a déclaré que l'événement était un moyen positif de terminer une année difficile: «C'est comme la lumière au bout du tunnel.

«  Avec tout ce que les gens ont vécu – ce fut l'une des années les plus difficiles de l'histoire – c'est merveilleux de finir en beauté. ''

Le prince William, Kate Middleton et leurs enfants, le prince George, à gauche, la princesse Charlotte et le prince Louis, au centre, à Anmer Hall, Anmer. Sur la photo, la carte de Noël 2020 de Cambridge

Le prince William, Kate Middleton et leurs enfants, le prince George, à gauche, la princesse Charlotte et le prince Louis, au centre, à Anmer Hall, Anmer. Sur la photo, la carte de Noël 2020 de Cambridge

Le prince Charles et Camilla se sont rendus sur les réseaux sociaux de Clarence House et ont écrit: `` Je vous souhaite à tous un joyeux Noël et une meilleure nouvelle année! Sapin de Noël'

Le prince Charles et Camilla se sont rendus sur les réseaux sociaux de Clarence House et ont écrit: «  Je vous souhaite à tous un joyeux Noël et une meilleure nouvelle année! Sapin de Noël'

Les messages du jour de Noël de la reine en période de crise: comment Sa Majesté a déjà utilisé son discours festif pour remonter le moral du pays après des années troublées

Par Chris Jewers pour MailOnline

Il y a peu de choses que la reine n'a pas vécues au cours de ses 68 ans à la tête de l'État, mais une pandémie mondiale en était une jusqu'en 2020.

le coronavirus s'est avéré être un défi mondial comme on ne l'a pas vu depuis la grippe espagnole de 1918, huit ans avant la naissance de la reine Elizabeth II en 1926.

Pendant son règne, la reine a utilisé son annuel Noël adresses pour rallier la nation dans les moments difficiles.

Pour marquer son 67e message diffusé – elle n'en a qu'un, en 1969 – le Famille royale a publié un collage de photos de ses apparitions au fil des ans.

De son premier discours en 1952 après la mort de son père, le roi George VI, à son discours de 1982 alors que les troupes britanniques combattaient dans la guerre des Malouines, à 2005, lorsque le monde a été secoué par le tsunami du lendemain de Noël et que Londres était la cible du 7 / 7 attentats à la bombe.

Alors, que pouvons-nous attendre du discours de cette année?

Dans un rare discours en avril, la reine s'est adressée à la nation pour remercier les gens d'avoir suivi les règles du gouvernement lors du premier verrouillage national pour lutter contre le coronavirus. Il a été regardé par près de 24 millions de téléspectateurs.

La reine a utilisé son adresse à la nation pour remercier les travailleurs du NHS pour leurs efforts `` désintéressés '' dans la lutte contre la propagation du coronavirus

La reine a utilisé son adresse à la nation pour remercier les travailleurs du NHS pour leurs efforts «  désintéressés '' dans la lutte contre la propagation du coronavirus

La famille royale a célébré la veille de Noël en publiant un collage de photos des différentes apparitions de la reine au message de Noël au fil des ans.

La famille royale a célébré la veille de Noël en publiant un collage de photos des différentes apparitions de la reine dans le message de Noël au fil des ans.

Elle a terminé le discours par «  nous nous reverrons '' – une référence apparente au célèbre hymne de guerre de Dame Vera Lyn – Nous nous reverrons.

Ensuite, un chemin pour sortir de la pandémie semblait encore loin, mais avec les récentes percées vaccinales et le Royaume-Uni devenant le premier pays à approuver un vaccin contre le coronavirus à utiliser – il y a de la lumière au bout du tunnel.

En repensant aux adresses précédentes, nous nous rappelons que pendant des années de grandes difficultés, il y avait des moments pour lesquels il fallait être reconnaissant et des raisons d’espérer.

Par conséquent, nous pouvons nous attendre à ce que le discours de The Queens cette année – comme de nombreuses années auparavant – soit un discours d'optimisme et d'espoir, mélangé à de la tristesse pour ceux qui ont été perdus à cause du virus en 2020.

1952 – Premier discours de Noël de la reine

Le tout premier discours de Noël de la reine en 1952 est venu à la radio à un moment où le pays – et le monde – était encore sous le choc des effets de la Seconde Guerre mondiale et de la mort du roi George VI, qui était considéré par beaucoup comme un chef de file. voix dans l'ère difficile.

Comme la reine, la responsabilité du trône a été confiée à son père à un moment inattendu. L'ascension du roi George VI a suivi l'abdication de son frère, Édouard VIII, tandis que le père de la reine est décédé à l'âge de 56 ans.

Dans son premier discours à l'âge de 26 ans et assis au même bureau, son père prononçait chaque année le discours de la nation dans l'étude de Sandringham House, la reine a commencé par une référence à lui.

25 décembre 1952: la reine Elizabeth II fait sa toute première émission de Noël dans le pays depuis Sandringham House à Norfolk

25 décembre 1952: la reine Elizabeth II fait sa toute première émission de Noël dans le pays depuis Sandringham House à Norfolk

«Chaque Noël, à cette époque, mon père bien-aimé diffusait un message à son peuple dans toutes les régions du monde. Aujourd'hui, je fais cela à vous, qui êtes maintenant mon peuple.

«Comme il le faisait, je vous parle de chez moi, où je passe Noël avec ma famille.

Elle a poursuivi en mentionnant ceux qui servaient le pays à l'étranger à l'époque dans des pays comme la Corée, où la guerre de Corée faisait rage, la Malaisie et le Kenya.

George VI; Roi du Royaume-Uni, en tant que duc d'York avec Elizabeth (duchesse d'York) et la princesse Elizabeth plus tard la reine Elizabeth II. La princesse Margaret est le plus jeune enfant montré. Suivant les traces de son père, la reine a prononcé son premier discours de Noël en 1952

George VI; Roi du Royaume-Uni, en tant que duc d'York avec Elizabeth (duchesse d'York) et la princesse Elizabeth plus tard la reine Elizabeth II. La princesse Margaret est le plus jeune enfant montré. Suivant les traces de son père, la reine a prononcé son premier discours de Noël en 1952

'I have a special thought for those who are serving their country in distant lands far from their families.

'Wherever you are either at home or away, in snow or in sunshine, I give you my affectionate greetings, with every good wish for Christmas and the New Year,' she told her millions of listeners.

Then, she thanked the people of the British Commonwealth and Empire for their 'loyalty and affection' since she ascended to the throne 10 months prior, asking them to pray for her on coronation day the following summer.

1982 – The Falklands War and the theme of 'sea'

In 1982, The Queen's Christmas Broadcast marked the tradition's 50th anniversary and 30 years since she gave her first as Queen. It was also broadcast from the Library of Windsor Castle for the first time.

At a time when Britain was fighting a war against Argentina to defend the Falkland Islands, the theme of this speech was the sea, and Her Majesty charted the British Commonwealth's historic relationship with the ocean.

'William became the Conqueror after invading England by sea. It was the voyages of discovery by the great seamen of Queen Elizabeth's day which laid the foundations of modern trade; and to this day 90 per cent of it still goes by sea,' she said.

In 1982, The Queen's Christmas address focused on the theme of 'sea', where she praised the British forces fighting in the Falklands war

In 1982, The Queen's Christmas address focused on the theme of 'sea', where she praised the British forces fighting in the Falklands war

British Troops aboard the SS Canberra returning from the Falkland Islands Royal Marines returning From Falklands War, Britain, 1982

British Troops aboard the SS Canberra returning from the Falkland Islands Royal Marines returning From Falklands War, Britain, 1982

'Throughout history, seamen all over the world have shared a common experience and there is a special sense of brotherhood between merchant and naval seamen, fishermen, lifeboatmen and, more recently, yachtsmen,' she added, before going on to make the connection to the conflict of the time.

She told viewers that earlier that year that 'in the South Atlantic the Royal Navy and the Merchant Navy enabled our sailors, soldiers and airmen to go to the rescue of the Falkland Islanders 8,000 miles across the ocean.'

She then went on to commend shared values with other Commonwealth nations and a unity between them as a result, saying 'Nothing could have demonstrated this unity more vividly than the immensely reassuring support given to Britain by the Commonwealth during the Falkland Islands crisis.'

The Queen also pointed to the Commonwealth Games held in the same year to highlight that growing diversity among nations, saying 'colour is no longer an indication of national origin,' and praising people's growing tolerance at the time.

1991 – The fall of the Soviet Union

The year 1991 marked the end of Cold War as the first public elections were held in Russia after years under the Soviet Union.

The Queen, who saw its rise and fall, used her Christmas message that year to reflect on the enormous changes taking place across Eastern Europe and in Russia, and to stress the importance of democratic traditions.

The Berlin Wall in front of Branderburg Gate on the night of November 9th, 1989. Thousands of celebrants climbed on the Wall as news spread rapidly that the East German Government would now start granting exit visas to anyone who wanted to go to the West. In the years that followed, the Soviet Union would collapse, addressed in The Queen's 1991 speech

The Berlin Wall in front of Branderburg Gate on the night of November 9th, 1989. Thousands of celebrants climbed on the Wall as news spread rapidly that the East German Government would now start granting exit visas to anyone who wanted to go to the West. In the years that followed, the Soviet Union would collapse, addressed in The Queen's 1991 speech

The Queen speaks to the nation and Commonwealth in her traditional Christmas address in 1991

The Queen speaks to the nation and Commonwealth in her traditional Christmas address in 1991

'In 1952, when I first broadcast to you at Christmas, the world was a very different place to the one we live in today,' she began in 1991.

'Only seven years had passed since the end of the most destructive wars in the history of mankind. Even the end of the hostilities did not bring the true peace for which so many had fought and died.

'What became known as the 'Cold War' sustained an atmosphere of suspicion, anxiety and fear for many years.'

Suddenly, she said, things began to change, with the Berlin wall coming down in 1989 and a deal being struck between the US and Soviet Union to reduce their nuclear arsenals, and 'oppressive regimes crumbled under popular pressure.

'One by one, these liberated peoples have taken the first hesitant, and sometimes painful, steps towards open and democratic societies,' she said, calling for people in Britain to set an example for those forging new democracies.

She also paid tribute to the servicemen and women that had been fighting and working in the Gulf during the war, and the hostages that had been captured that she had referenced in the previous year's speech, saying 'Our prayers for their safe homecoming have largely been answered.'

1997 – The death of Princess Diana

The year 1997 was marked by the death of Diana, Princess of Wales – the first wife of The Queen's first son and second in line the throne Prince Charles – in a car crash in Paris on August 31.

Some corners accused The Queen of mishandling the tragedy that shook the nation, and it was well documented that the pair had a strained relationship. The Queen's Christmas message was an opportunity to change that perception.

She opened the Christmas address in 1997 with a poem – Auguries of Innocence by William Blake – that deals with the theme of loss.

'Joy and woe are woven fine,

A clothing for the soul divine,

Under every grief and pine

Runs a joy with silken twine,' she read.

'We all felt the shock and sorrow of Diana's death,' she said. Thousands upon thousands of you expressed your grief most poignantly in the wonderful flowers and messages left in tribute to her.

In 1997, The Queen addressed the topic of loss after the death of Princess Diana, saying 'I am well aware that there are many of you who are alone, bereaved, or suffering'

In 1997, The Queen addressed the topic of loss after the death of Princess Diana, saying 'I am well aware that there are many of you who are alone, bereaved, or suffering'

'That was a great comfort to all those close to her, while people all around the world joined us here in Britain for that service in Westminster Abbey.'

As she spoke, the screen showed pictures of floral tributes that were left in front of Buckingham Palace and Kensington Palace by the public.

'That was a great comfort to all those close to her, while people all around the world joined us here in Britain for that service in Westminster Abbey,' she added.

Then, she went on to say that she and her husband Prince Phillip had shared a happier occasion at the abbey, where they celebrated their 50th wedding anniversary.

Diana, Princess of Wales, Prince William, Prince Harry, Queen Elizabeth II, Princess Margaret, Prince Charles, Prince of Wales, Trooping the Colour, 17th June 1989

Diana, Princess of Wales, Prince William, Prince Harry, Queen Elizabeth II, Princess Margaret, Prince Charles, Prince of Wales, Trooping the Colour, 17th June 1989

'Prince Philip and I also knew the joy of our Golden Wedding. We were glad to be able to share this joy at Buckingham Palace with many other couples, who are celebrating their 50th anniversary this year,' she said, before turning to other families who may have lost loved ones that year, like the Royal Family had done.

'For most of us this is a happy family day. But I am well aware that there are many of you who are alone, bereaved, or suffering.

'My heart goes out to you, and I pray that we, the more fortunate ones, can unite to lend a helping hand whenever it is needed, and not "pass by on the other side".'

2001 – September 11 and Foot & Mouth

In a year that saw the September 11 terrorist attacks in New York that killed 2,977 people, the outbreak of foot-and-mouth disease in the UK's farming community and famine in Sudan, The Queen's 2001 Christmas broadcast focus on communities working together to respond to disaster – particularly religion.

'The terrorist outrages in the United States last September brought home to us the pain and grief of ordinary people the world over who find themselves innocently caught up in such evil,' she said.

As she spoke, pictures of remembrance services held in Britain – during which the American national anthem was played as crowds gathered to pay their respects – were shown to viewers.

The Queen's Christmas Broadcast in 2001 year stressed the importance of communities working to respond to problems and disasters together after 9/11 and other disasters

The Queen's Christmas Broadcast in 2001 year stressed the importance of communities working to respond to problems and disasters together after 9/11 and other disasters

Smoke pours from the twin towers of the World Trade Center after they were hit by two hijacked airliners in a terrorist attack September 11, 2001 in New York City

Smoke pours from the twin towers of the World Trade Center after they were hit by two hijacked airliners in a terrorist attack September 11, 2001 in New York City

'During the following days we struggled to find ways of expressing our horror at what had happened. As so often in our lives at times of tragedy – just as on occasions of celebration and thanksgiving – we look to the Church to bring us together as a nation or as a community in commemoration and tribute.

'In these circumstances so many of us, whatever our religion, need our faith more than ever to sustain and guide us. Every one of us needs to believe in the value of all that is good and honest; we need to let this belief drive and influence our actions.'

Pictures of the Queen and Prince Phillip visiting local and diverse communities were shown, as she went on to emphasise the importance of faith in all religions.

'We all have something to learn from one another, whatever our faith – be it Christian or Jewish, Muslim, Buddhist, Hindu or Sikh – whatever our background, whether we be young or old, from town or countryside.

'This is an important lesson for us all during this festive season. For Christmas marks a moment to pause, to reflect and believe in the possibilities of rebirth and renewal,' she said.

2005 – Natural disasters and London bombings

As in 2020 with the coronavirus pandemic, the world witnessed a natural disaster on an unparalleled scale in 2004 in the form of the Boxing Day Tsunami that killed over 225,000 people in South East Asia.

The disaster struck the day after The Queen's 2004 Christmas speech, which meant she had to wait twelve months to address it.

In that time, further disasters struck. Hurricane Katrina caused deadly flooding in New Orleans, a series of hurricanes ripped through the Caribbean, and an earthquake in Pakistan and India killed over 70,000 and rendered millions homeless.

Closer to home, London experienced its own terrorist attacks on July 7 2005, which saw 56 people killed and 784 injured in a series of coordinated Islamist suicide attacks throughout the capital.

In 2005, The Queen praised the generous humanitarian response and compassion shown to those who suffered from the succession of natural disasters and acts of terrorism during the year

In 2005, The Queen praised the generous humanitarian response and compassion shown to those who suffered from the succession of natural disasters and acts of terrorism during the year

'The day after my last Christmas message was broadcast, the world experienced one of the worst natural disasters ever recorded,' she said, opening 2005's Christmas address.

'The devastating tsunami struck countries around the Indian Ocean causing death and destruction on an unprecedented scale. This was followed by a number of vicious hurricanes across the Caribbean and the inundation of the city of New Orleans. Then in the autumn came the massive earthquake in Pakistan and India.'

Then, over pictures of remembrance services for those killed in the London bombings, she said 'In this country many people's lives were totally changed by the London bombings in July.

'This Christmas my thoughts are especially with those everywhere who are grieving the loss of loved ones during what for so many has been such a terrible year.'

But she went on to praise the humanitarian response provoked by both the natural and human tragedies witnessed across the globe in 2005.

'People of compassion all over the world responded with immediate practical and financial help,' she said.

A bomb destroyed number 30 double decker bus in Tavistock Square / Woburn Place in London on July 7, 2005

A bomb destroyed number 30 double decker bus in Tavistock Square / Woburn Place in London on July 7, 2005

Aerial file photo shows a coastal area of Banda Aceh, 05 January 2005, two weeks after a powerful tsunami hit the region on December 26 2004, following a submarine earthquake, leaving more than 225,000 people dead or missing

Aerial file photo shows a coastal area of Banda Aceh, 05 January 2005, two weeks after a powerful tsunami hit the region on December 26 2004, following a submarine earthquake, leaving more than 225,000 people dead or missing

'There may be an instinct in all of us to help those in distress, but in many cases I believe this has been inspired by religious faith. Christianity is not the only religion to teach its followers to help others and to treat your neighbour as you would want to be treated yourself.

'It has been clear that in the course of this year relief workers and financial support have come from members of every faith and from every corner of the world.'

Then, invoking the spirit of World War II and remembering the fallen in the war, she said 'in moments of greatest trial, those around them seemed able to draw on some inner strength to find courage and compassion.'

'This last year has reminded us that this world is not always an easy or a safe place to live in, but it is the only place we have. I believe also that it has shown us all how our faith – whatever our religion – can inspire us to work together in friendship and peace for the sake of our own and future generations.'

2015 – The Refugee Crisis

The year 2015 was marked by disasters, terrorist attacks and the refugee crisis as people fled the war in Syria.

The Queen used 2015's Christmas address to note the 70th anniversary of the end of World War II, thanking those that served in the conflict.

She then went on to tell viewers about how her great-great grandparents Queen Victoria and Prince Albert popularised the tradition of having a Christmas tree, and putting an angel on top to remind us of the story behind Christmas.

In 2015, the Queen alluded to the story of Mary and Joseph and linked it to the refugee crisis as people fled their homes in Syria, and promoted kindness in the face of adversity

In 2015, the Queen alluded to the story of Mary and Joseph and linked it to the refugee crisis as people fled their homes in Syria, and promoted kindness in the face of adversity

Hundreds of migrants who arrived by train at Hegyeshalom on the Hungarian and Austrian border walk the four kilometres into Austria on September 22, 2015 in Hegyeshalom, Hungary

Hundreds of migrants who arrived by train at Hegyeshalom on the Hungarian and Austrian border walk the four kilometres into Austria on September 22, 2015 in Hegyeshalom, Hungary

'For Joseph and Mary, the circumstances of Jesus's birth – in a stable – were far from ideal, but worse was to come as the family was forced to flee the country. It’s no surprise that such a human story still captures our imagination and continues to inspire all of us who are Christians, the world over,' she said.

She then linked the story of Mary, Joseph and Jesus to the refugee crisis being seen in the Middle East in 2015.

'Despite being displaced and persecuted throughout his short life, Christ's unchanging message was not one of revenge or violence but simply that we should love one another,' she said.

'Although it is not an easy message to follow, we shouldn't be discouraged; rather, it inspires us to try harder: to be thankful for the people who bring love and happiness into our own lives, and to look for ways of spreading that love to others, whenever and wherever we can.'

.(tagsToTranslate)dailymail(t)news(t)Brexit(t)Christmas(t)Coronavirus(t)Prince Harry(t)Meghan Markle

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *