Vinnik, programmeur russe, jugé en appel: «on a pris pour argent comptant les éléments envoyés par le FBI»

libre info france

International

URL courte

Condamné à cinq ans de prison pour blanchiment de fonds, mais relaxé de l’accusation de cyberattaques au bitcoin, le programmeur Alexander Vinnik est jugé en appel à partir du 18 mai à Paris. Sa défense conteste notamment «les éléments de preuve» présentés par les autorités américaines, insuffisamment analysées lors de l’enquête.

Le procès en appel du programmeur Alexandre Vinnik s’est ouvert ce 18 mai à Paris. Le 7 décembre dernier, la justice française l’avait jugé coupable d’avoir blanchi des milliards de dollars via un échange de cryptomonnaie BTC-e sans licence des autorités américaines. Face à sa condamnation à cinq ans de prison et 100.000 euros d’amende pour «blanchiment en bande organisée», la défense –Me Frédéric Belot et Me Zoé Konstantopoúlou– conteste des «éléments pour lesquels le tribunal n’a aucune preuve».

​Maître Frédéric Belot, l’avocat français d’Alexandre Vinnik, se fixe comme objectif que lors de ce nouveau procès, «les éléments de preuve jusqu’au là opposés» à son client «soient considérés comme contestables».

«Nous espérons que la Cour d’appel pourra séparer ce qui peut être retenu contre Alexandre Vinnik –c’est-à-dire rien– de ce qui est apporté par des enquêteurs américains», souligne Maître Belot au micro de Sputnik.

Trois pays –les États-Unis, la France et la Russie– demandaient l’extradition d’Alexandre Vinnik. Arrêté en Grèce en 2017 à la demande de Washington, alors qu’il y était en vacances avec sa femme et ses enfants, le programmeur russe a été extradé en France en janvier 2020.

Bien que le parquet ait présenté Vinnik comme le «cerveau» du rançongiciel Locky, qui chiffrait les données des systèmes informatiques auxquels il s’attaquait, le Russe a été relaxé en France de 13 des 14 infractions pour lesquelles il était jugé. Près de 200 victimes en France –privées et publiques– ont été les cibles du logiciel bloquant leurs données informatiques, permettant aux pirates de réclamer une rançon pour y avoir à nouveau accès. Me Belot estime que le dossier d’accusation représentait de nombreuses lacunes, notamment au niveau de preuves jointes par la partie états-unienne.

«Les enquêteurs français n’ont pas véritablement étudié ces pièces. Ils l’ont écrit eux-mêmes dans les procès-verbaux. Ils manquaient de temps. On a pris pour argent comptant les éléments envoyés par le Département de la Justice américaine et par le FBI», insiste l’avocat français d’Alexandre Vinnik.

Déterminé, il rappelle que son client est en prison «à l’isolement depuis bientôt cinq ans, sur des preuves extrêmement légères» et souhaite que «la Cour d’appel dise le droit et relaxe Alexandre Vinnik.»

Humainement, une descente aux enfers

La résistance humaine de l’accusé est férocement éprouvée. La femme d’Alexandre est décédée à la suite d’une longue maladie le 11 novembre dernier, et c’est désormais leur grand-mère qui s’occupe de ses enfants.

«Il est déprimé. Il a perdu son épouse et n’a même pas pu aller aux funérailles. Il est séparé de ses enfants depuis de nombreuses années. Il a fait plusieurs grèves de la faim. Il est affaibli physiquement. Il souhaite vraiment être entendu par la Cour d’appel», détaille Me Belot.

Dans cette épreuve, «comme tout citoyen russe», Alexandre Vinnik est soutenu par les autorités de son pays et reste en rapport avec Alexeï Mechkov, ambassadeur de Russie en France, et Alexeï Popov, consul russe. Il reçoit également des visites régulières d’un aumônier orthodoxe et, comme le souligne son avocat, «c’est par la prière qu’il arrive à retrouver de la force

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.