Vanessa Williams suscite l'indignation pour la clôture du concert de PBS "Capitol Fourth" avec "l'hymne national noir"

Vanessa Williams suscite l'indignation pour la clôture du concert de PBS "Capitol Fourth" avec "l'hymne national noir"

Vanessa Williams et PBS ont tous deux déclenché une réaction violente après que Williams ait aidé à clôturer le concert "Capitol Fourth" du réseau avec "l'hymne national noir" – largement connu sous le nom de "Lift Every Voice and Sing".

Le réseau a diffusé son 41e spécial annuel dimanche soir.

Quels sont les détails ?

Williams, qui a également accueilli l'événement de longue date, a déclaré au
Presse associée vendredi que sa décision de chanter la chanson était une "célébration de la merveilleuse opportunité que nous avons maintenant de célébrer Juneteenth".

"Nous sommes donc à l'image de l'époque", a-t-elle déclaré. "Nous sommes à l'image de l'époque et je suis heureux de faire partie d'un formidable spectacle que les producteurs sont conscients et désireux d'apporter aux changements qui se sont produits au cours de la dernière année et demie."

Avant de se lancer dans la chanson, Williams a dédié la performance à ses ancêtres.

"Je le dédie à nos ancêtres, à notre nouvelle fête fédérale le 17 juin et à tous ceux qui célèbrent la liberté", a-t-elle déclaré.

Plus tôt au cours du programme, elle a également interprété "God Bless America" ​​et a déclaré qu'elle était remplie "de l'esprit de liberté et de la persévérance nécessaires pour atteindre ce droit le plus précieux".


Un Capitole Quatrième 2021 | PBS

Youtube

Quelle a été la réponse ?

Lavern Spicer, candidate à la Maison républicaine de Floride, tweeté, "Vanessa chérie, un hymne national NOIR est quelque chose qu'un pays d'Afrique noire aurait, pas un pays comme l'Amérique qui existe pour tout le monde."

L'animateur de Newsmax Steve Cortes ajoutée, "Nous avons un hymne national…"

Auteur Tim Young a écrit, "Ce n'est pas l'unité… c'est la division."

Le colonel à la retraite de l'US Air Force Rob Maness a écrit, "Il n'y a qu'un hymne national. C'est du ségrégationnisme pur et simple. Honte à @JoeBiden s'il n'exige pas la fin de cette activité raciste."

Ancien officier des opérations de la CIA Brian Dean Wright a répondu, "Nous assistons en temps réel à l'effritement d'E pluribus unum. Les conséquences seront désastreuses."

Une autre a écrit, "Je refuse à 100% de reconnaître l'hymne national noir. Nous sommes une seule nation, sous Dieu et indivisible. Il n'y a pas d'hymnes nationaux séparés."

« Qui chante les asiatiques et les latinos ? » plaisanté une autre.

.(tagsToTranslate) capitale quatrième (t) hymne national noir (t) bannière étoilée (t) vanessa williams

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.