Une Montpelliéraine de 26 ans tabassée à coups de poing pour avoir klaxonné un automobiliste

libre info france

Faits divers

URL courte

Une femme de 26 ans a été violemment agressée à hauteur de Montpellier après avoir klaxonné un automobiliste, relate Midi Libre. En plein embouteillage, ce dernier est sorti de son véhicule et l’a frappée au visage. Elle présente une double fracture de la mâchoire et a reçu 45 jours d’ITT.

Un simple coup de klaxon qui a suffi à déclencher la furie d’un automobiliste. Le 31 août, dans l’après-midi, une femme de 26 ans a été violemment agressée à hauteur de Montpellier. Après avoir klaxonné un conducteur distrait, celui-ci l’a rattrapée et lui assené plusieurs coups au visage, rapporte Midi Libre vendredi 10 septembre.

«Il conduisait dangereusement au milieu des deux voies de circulation. On s’est aperçu qu’il était en train d’écrire un SMS sur son téléphone portable, alors, comme on était pressé et qu’on ne voulait pas avoir d’accident, mon ami a klaxonné pour lui indiquer qu’on voulait le doubler», raconte-t-elle au quotidien.

Elle se trouvait à bord d’un camion de déménagement et s’est retrouvée bloquée dans un embouteillage à proximité de la sortie d’autoroute menant au centre-ville. Le conducteur est sorti de son véhicule et a balancé un projectile sur son pare-brise, avant de se porter à sa fenêtre et de la tabasser au visage. Son ami a alors pris le contrôle du véhicule, accélérant rapidement pour s’éloigner de l’agresseur, lequel a pris la fuite. Il est toujours recherché.

Opération

Les quelques coups portés ont été extrêmement violents. «Ma mâchoire a littéralement pété sous la violence des chocs répétés. J’avais du sang partout», raconte la Montpelliéraine dans Midi Libre. Elle a subi une opération de 2h30 pour sa mâchoire doublement fracturée. Elle a reçu 10 points de suture et 45 jours d’ITT.

Agressivité

D’après le baromètre 2020 de la conduite responsable publié par Vinci Autoroute, les Français au volant sont plus agressifs que la moyenne européenne. Sur la route, ils sont quelque 70% à injurier les autres conducteurs, et 18% ont confié descendre de leur véhicule pour «s’expliquer avec un autre conducteur». De plus, un Français sur cinq admet «ne plus être vraiment la même personne» lorsqu’il est au volant.

Les conducteurs les plus agressifs en moyenne se trouvent en Île-de-France, où 81% se livrent à des insultes et 26% sortent de leur véhicule pour exprimer leur colère. En Auvergne-Rhône-Alpes, ces chiffres s’élèvent respectivement à «seulement» 63% et 16%. «La voiture est une machine à nous faire régresser, en nous faisant revenir à des réactions d’enfants, où l’on se sent maître du monde», analysait sur LCI en juillet 2020 Jean-Pascal Assailly, psychologue et expert pour le Conseil national de la sécurité routière.

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.