Une maison s’effondre derrière le maire d’une ville belge inondée en pleine interview TV – vidéo

libre info france

Europe

URL courte

https://cdnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/07/10/1045887830_0:152:3163:1931_1200x675_80_0_0_8e3e365e29671b4bf441730f87093c81.jpg

Sputnik France

https://cdnfr2.img.sputniknews.com/i/logo.png

https://fr.sputniknews.com/europe/202107161045887951-une-maison-seffondre-derriere-le-maire-dune-ville-belge-inondee-en-pleine-interview-tv–video/

Une chaîne de télévision belge a filmé l’effondrement partiel d’une maison dans la ville belge de Pepinster lors d’un entretien avec son maire, Philippe Godin.

La façade d’une maison envahie par les eaux s’est en partie effondrée à Pepinster, dans la province de Liège, alors qu’une journaliste de la chaîne de télévision VTM était en train d’interviewer le maire de cette commune belge.

En plein milieu de l’interview, de gros morceaux de la maison et des meubles sont tombés dans l’eau où ils sont en partie emportés par le courant. Plusieurs habitants de l’édifice  essaient de passer du toit à celui de la maison voisine avec des sacs.

Pepinster est l’une des villes les plus touchées par les crues actuelles en Belgique.

​Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent l’ampleur des dégâts causés par les eaux en furie dans cette ville. 

​Selon M.Godin, une vingtaine de maisons se sont effondrées à Pepinster.

Un jour de deuil décrété en Belgique

La ministre belge de l’Intérieur, Annelies Verlinden, a annoncé ce vendredi 17 juillet que les inondations avaient fait 20 morts et que 20 autres personnes étaient portées disparues.

Le gouvernement du pays a décrété un jour de deuil national le 20 juillet, à la mémoire des victimes des inondations de ces deux derniers jours, a déclaré ce vendredi le Premier ministre, Alexander De Croo.



*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.