Un suspect de meurtre de masse dans le Colorado a été transféré dans une nouvelle prison pour menaces à sa sécurité

Un suspect de meurtre de masse dans le Colorado a été transféré dans une nouvelle prison pour menaces à sa sécurité

Les autorités ont transféré Ahmad Al Aliwi Alissa, le meurtrier présumé accusé d'avoir abattu lundi 10 personnes dans un supermarché de Boulder, dans le Colorado, vers une nouvelle installation à la suite de menaces à sa sécurité.

Quels sont les détails?

Selon le New York Post, Alissa, 21 ans, est toujours détenue par le bureau du shérif du comté de Boulder, mais est hébergée dans un établissement correctionnel à l'extérieur du comté après avoir été la cible de menaces.

Le suspect a comparu devant le tribunal jeudi matin. Il fait face à 10 chefs de meurtre au premier degré et un chef de tentative de meurtre. Le média a rapporté qu'Alissa, originaire de Syrie, devra également faire face à des frais supplémentaires, qui sont indéterminés au moment de ce reportage. Les procureurs, selon le Post, déposeront des "charges supplémentaires" dans les semaines à venir.

Il n'a pas plaidé lors de l'audience de jeudi.

"Les avocats de la défense ont demandé des preuves et une liste de témoins aux procureurs, et ont demandé au juge un délai de trois mois pour le procès afin qu'ils puissent examiner" la maladie mentale de M. Alissa "", a rapporté le journal. "Les procureurs ont déclaré qu'ils n'avaient pas encore reçu de preuves de la police, qui est toujours en train de traiter la scène du crime de l'épicerie King Soopers."

Quoi d'autre?

Le Post de vendredi a révélé qu'Alissa passé une vérification des antécédents des armes à feu avant le massacre qui a coûté la vie à 10 personnes.

"Un magasin où le suspect dans le massacre du supermarché du Colorado a acheté son arme aurait déclaré que la vente était légale après avoir passé une vérification des antécédents", a rapporté le point de vente.

Alissa a acheté un Ruger AR-556 au Eagles Nest Armory dans sa ville natale d'Arvada le 16 mars.

Le propriétaire du magasin, John Mark Eagleton, s'est dit "choqué" par ce qui s'est passé.

«Nous sommes absolument choqués par ce qui s'est passé et nos cœurs sont brisés pour les victimes et les familles qui sont laissées pour compte», a déclaré Eagleton. "S'assurer que chaque vente effectuée dans notre boutique est légale a toujours été et restera toujours la plus haute priorité pour notre entreprise."

Il a ajouté: "Nous avons et continuerons de coopérer pleinement avec les forces de l'ordre pendant que leur enquête se poursuit."

.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.