Un réfugié afghan condamné à 30 mois de prison, seulement un troisième obligatoire, après des abus sexuels sur un enfant de 7 ans dans un scandale qui a choqué l'Autriche

Un réfugié afghan condamné à 30 mois de prison, seulement un troisième obligatoire, après des abus sexuels sur un enfant de 7 ans dans un scandale qui a choqué l'Autriche

Un tribunal autrichien a condamné un adolescent réfugié afghan à 30 mois de prison, dont il n'est obligé de purger que 10 mois, après avoir agressé sexuellement une fille de sept ans. La victime a reçu 500 € d'indemnisation.

Mercredi, un tribunal de Ried, en Haute-Autriche, a rendu un verdict concernant le cas choquant d'une adolescente afghane qui avait attiré une voisine de sept ans dans un sous-sol avant de l'agresser sexuellement.

Le juge a condamné l'adolescent à une peine de 30 mois de prison pour abus sexuels graves, bien qu'il n'ait besoin de passer que 10 mois complets derrière les barreaux. L'adolescent s'est vu prescrire une thérapie et s'est vu confier un agent de probation. Le tribunal a décidé que sa résidence devait également être déplacée pour le maintenir à au moins 10 kilomètres de sa victime. Une porte-parole du tribunal a confirmé le verdict dans des propos tenus à 'Oö. Volksblatt' jeudi.

Selon les agences de presse autrichiennes, l'adolescent avait attiré la fille dans le sous-sol d'un immeuble d'appartements le 12 juin. Lorsqu'il est rentré chez lui, une autre fille a dit au père de la fille que la fillette de sept ans était au sous-sol avec l'adolescent.

Le père l'aurait trouvé alors qu'il remontait son pantalon au sous-sol. Une bagarre s'ensuit au cours de laquelle le père perd connaissance. Il a ensuite été transporté à l'hôpital.

La jeune fille s'est ensuite confiée à son père sur ce qui s'était passé dans le sous-sol.

Le tribunal a également accordé à la jeune fille 500 € en réparation de la douleur et des souffrances. Elle peut recevoir plus d'argent grâce au droit civil.

De nombreux journaux autrichiens ont suggéré que la décision est douce. Presque la moitié des 8 486 détenus derrière les barreaux en Autriche sont des citoyens étrangers alors que les étrangers ne représentent que 17% de la population.

Si vous aimez cette histoire, partagez-la avec un ami!

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.