Un conjoint violent agresse les policiers et leur agrippe les testicules dans l’Eure

libre info france

Une intervention policière pour des violences conjugales s’est envenimée, dans l’Eure. Les policiers ont été agressés par le conjoint mis en cause, qui leur a notamment saisi les testicules. Sa compagne n’a finalement pas porté plainte.

Des policiers ont été pris à partie par un quadragénaire à Vernon, dans l’Eure, alors qu’ils intervenaient pour une affaire de violences conjugales, rapporte France Bleu. Les forces de l’ordre avaient reçu l’appel d’une femme se plaignant de l’attitude de son conjoint.

Mais en rentrant dans l’appartement du couple, les agents ont été agressés par un quadragénaire, qui les a insultés et leur a donné des coups de poing. Le forcené a également baissé le masque d’un policier et lui a craché dessus, affirmant être malade du Covid-19.

Avant d’être maîtrisé, il a aussi eu le temps d’agripper les testicules d’un autre agent. Les forces de l’ordre ont dû faire usage d’un pistolet électrique pour le mettre hors d’état de nuire.

Pas de plainte déposée

L’agresseur s’est avéré être en état d’ébriété, à raison de 0,56 gramme d’alcool par litre de sang. Placé en garde à vue, il a reconnu les faits. Son épouse, qui avait appelé les policiers, n’a finalement pas porté plainte contre lui.

L’homme de 41 ans a néanmoins été convoqué devant un officier de police judiciaire, pour violences, outrages et rébellion. Il sera jugé en mai.

Dans la nuit du 22 au 23 décembre, trois gendarmes avaient été tués et un quatrième blessé dans le Puy-de-Dôme, alors qu’ils intervenaient là aussi pour une affaire de violences conjugales. Le tueur présumé avait été retrouvé mort quelques heures après, une arme à la main. Il avait également tenté de mettre le feu à son domicile, lors de l’intervention des forces de l’ordre.

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *