Trump : la liberté d'expression attaquée ; Poursuivre Twitter, Facebook, Google

Le président Donald Trump annonce un recours collectif contre les géants de la technologie le 7 juillet 2021. (Photo : capture d'écran)

Le président Donald Trump annonce un recours collectif contre les géants de la technologie le 7 juillet 2021. (Photo : capture d'écran)

(CNSNews.com) – Le président Donald Trump a annoncé mercredi qu'il déposait un "recours collectif majeur contre les géants de la Big Tech", notamment Facebook, Google, Twitter et leurs PDG.

Il l'a qualifié de "très beau" développement pour la liberté d'expression :

Nous demandons au tribunal de district américain du district sud de la Floride d'ordonner l'arrêt immédiat de la censure illégale et honteuse du peuple américain par les sociétés de médias sociaux. C'est exactement ce qu'ils font.

Nous exigeons la fin de l'interdiction de l'ombre ; un arrêt au silence; et un arrêt à la liste noire, au bannissement et à l'annulation que vous connaissez si bien.

Notre affaire prouvera que cette censure est illégale, inconstitutionnelle et totalement antiaméricaine. Vous le savez très bien.

Trump a déclaré que son action en justice demandait la restitution et la restauration rapides de ses comptes de médias sociaux. Il réclame également des dommages-intérêts punitifs.

"Nous allons tenir les grandes technologies très responsables", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il prévoyait que d'autres poursuites suivraient les siennes.

Trump s'est dit confiant de remporter une "victoire historique" pour la liberté d'expression.

L'ancien président a noté que la liberté d'expression ne vient pas du gouvernement : elle « nous est donnée par Dieu, et personne ne devrait avoir le pouvoir de la retirer tout de suite ».

La liberté consacrée dans le premier amendement est "sous une menace et une attaque incroyables par de nombreuses parties différentes", a déclaré Trump.

"Mais nous sommes de loin le camp majoritaire. Je crois que nous sommes de loin le camp majoritaire – plus que quiconque ne le comprendrait. Il vous suffit de jeter un œil à ce qui s'est passé lors des dernières élections et d'additionner les bons chiffres, vous verra une majorité comme vous ne le croiriez pas…"

Trump a déclaré que les médias sociaux ont donné un pouvoir extraordinaire à un groupe de géants de la Big Tech qui travaillent avec le gouvernement, les médias grand public et une grande partie d'un parti politique pour faire taire et réprimer les opinions du peuple américain.

Il a déclaré que bien que les entreprises technologiques soient des entités privées, leur utilisation de l'article 230 comme bouclier de responsabilité en a fait des outils du gouvernement, des partisans et des acteurs gouvernementaux.

Le mois dernier, Facebook a réaffirmé sa décision de suspendre les comptes de Trump pour deux ans, à compter de la date de la suspension initiale, le 7 janvier, au lendemain de l'attentat du Capitole.

"À la fin de cette période, nous nous tournerons vers des experts pour évaluer si le risque pour la sécurité publique a diminué", a déclaré Facebook. "Nous évaluerons les facteurs externes, y compris les cas de violence, les restrictions à la réunion pacifique et d'autres marqueurs de troubles civils. Si nous déterminons qu'il existe toujours un risque grave pour la sécurité publique, nous prolongerons la restriction pour une période de temps définie et continuerons réévaluer jusqu'à ce que ce risque disparaisse.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.