Trump approuve l’état d’urgence à Washington pour «éviter la menace d’une catastrophe»

libre info france

Donald Trump a approuvé lundi 11 janvier la déclaration de l’état d’urgence dans la capitale américaine jusqu’au 24 janvier, couvrant la date de la prise de fonction de Joe Biden le 20 janvier, selon le site de la Maison-Blanche. Il a autorisé des mesures visant à «éviter la menace d’une catastrophe dans le district de Columbia».

Donald Trump a approuvé lundi 11 janvier  l’état d’urgence dans le district de Columbia afin d’assurer la sécurité pendant l’investiture de Joe Biden, a annoncé la Maison-Blanche dans un communiqué publié sur son site.

Le document précise que pour compléter les efforts des autorités locales dans cette situation d’urgence une aide fédérale leur sera accordée.

Le Président sortant a autorisé le département de la Sécurité intérieure et l’agence fédérale des situations d’urgence FEMA à coordonner tous leurs efforts en cas de «catastrophe».

Le communiqué précise que cette mesure présidentielle vise à «alléger les difficultés et les souffrances causées par l’état d’urgence à la population locale», ainsi qu’à «atténuer ou éviter la menace d’une catastrophe dans le district de Columbia».

Un état d’urgence suite à l’assaut du Capitole

Le 7 janvier, les autorités de la capitale ont prolongé de 15 jours l’état d’urgence introduit en raison des actions des sympathisants de Donald Trump et de l’assaut sur le Capitole.  

La maire Muriel Bowser a déclaré que «de nombreuses personnes étaient arrivées à Washington pour semer la violence et les destructions». Elle a accusé Donald Trump d’attiser «la colère et la violence» par des déclarations sur le caractère illégitime de la présidentielle et par son rejet de la défaite.

Le 6 janvier, Trump a organisé un rassemblement à Washington alors que le Congrès s’apprêtait à approuver les résultats de la présidentielle. Le Président sortant a appelé ses partisans à se rendre au Capitole. Des manifestants ont alors assiégé puis envahi le bâtiment pendant plusieurs heures.

Au moins cinq personnes sont décédées pendant les émeutes, dont une femme abattue dans le Capitole et un policier.

Le Pentagone a autorisé le déploiement de 15.000 soldats de la Garde nationale afin d’éviter de nouvelles violences.

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *