Selon une ONG, seuls 5 des 18 candidats au Conseil des droits de l'homme de l'ONU méritent des sièges

cnsnews Attachments1:37 AM (il y a 2 heures) à Susan, djoneses LÉGENDES: Des drapeaux des États membres de l'ONU bordent la pelouse du siège de l'ONU à Genève, siège du Conseil des droits de l'homme. (Photo de Gabrice Coffrini/AFP via Getty Images)

Les drapeaux des États membres de l'ONU bordent la pelouse du siège de l'ONU à Genève, siège du Conseil des droits de l'homme. (Photo de Gabrice Coffrini/AFP via Getty Images)

(CNSNews.com) – Seuls cinq des 18 pays candidats aux élections au Conseil des droits de l'homme jeudi méritent d'obtenir des sièges au plus haut organe des droits de l'homme de l'ONU, a déclaré une organisation non gouvernementale basée à Genève qui surveille de près le conseil. Mercredi.

Dans un rapport évaluant les 18 candidats, UN Watch a distingué cinq candidats comme particulièrement « non qualifiés » pour siéger au Conseil des droits de l'homme, à la fois en raison de leurs mauvais résultats en matière de droits humains et de leurs résultats de vote à l'ONU. Les cinq sont le Cameroun, l'Érythrée, le Kazakhstan, le Qatar, et la Somalie.

Le rapport de UN Watch, qui a été distribué aux diplomates de l'organisation mondiale, a répertorié huit autres candidats comme ayant des pouvoirs « discutables » pour l'adhésion au conseil – Bénin, Gambie, Honduras, Inde, Paraguay, Malaisie, Monténégro et les États-Unis d'Amérique. Émirats.

Les cinq candidats restants, qui, selon U.N. Watch, étaient qualifiés pour siéger au conseil, sont l'Argentine, la Finlande, la Lituanie, le Luxembourg et les États-Unis.

Les évaluations étaient basées sur l'évaluation de chaque pays par Freedom House, Reporters sans frontières et l'Economist Democracy Index, ainsi que sur le record de vote de chaque pays à l'ONU sur dix résolutions clés liées aux droits de l'homme.

« Élire le Qatar, le Cameroun ou le Kazakhstan comme juge de l'ONU sur les droits de l'homme reviendrait à faire d'un pyromane le chef des pompiers de la ville », a déclaré le directeur exécutif de U.N. Watch, Hillel Neuer.

Les 47 sièges du HRC sont occupés pour des mandats de trois ans, et un tiers d'entre eux se présentent aux élections chaque automne.

Il y a 18 sièges à pourvoir par l'Assemblée générale des Nations Unies lors d'un vote à bulletin secret jeudi – et seulement 18 candidats pour ces sièges.

C'est parce que les cinq groupes régionaux de l'ONU ont tous soumis des "listes fermées" – le même nombre de candidats qu'il y a de postes vacants pour chaque groupe.

C'est cette absence de concurrence, qui est devenue monnaie courante dans l'exercice de vote pour les sièges du HRC, qui a permis à certains des régimes les plus abusifs du monde d'obtenir des places au conseil.

La seule fois où les candidats n'ont pas réussi à remporter des sièges dans le passé, c'est lorsque leur groupe régional a présenté une liste compétitive, comme lorsque la Russie a perdu un concours à trois pour deux sièges vacants dans son groupe en 2016.

Sans concurrence et avec un seuil de réussite bas – une majorité simple de 97 voix sur les 193 membres de l'Assemblée générale – l'exercice de vote de jeudi ne devrait pas réserver de surprises.

Néanmoins, dans le cas peu probable où suffisamment d'États membres de l'ONU s'opposeraient à un candidat particulier pour le priver des 97 voix requises, deux autres scrutins auraient lieu, et si la situation restait inchangée, tout pays éligible pourrait intervenir et déclarer son candidature.

"Malheureusement, tout porte à croire que l'ONU ne tiendra pas compte de ses propres règles et principes (jeudi) en sanctionnant d'office les élections du Cameroun, de l'Érythrée, du Kazakhstan, du Qatar et de la Somalie – même si ces régimes violent systématiquement les droits humains de leurs propres citoyens. et frustrer systématiquement les initiatives de l'ONU visant à protéger les droits humains des autres », a déclaré Neuer.

Les 18 pays qui ont fait leur entrée au Conseil depuis le début de 2022 rejoindront un effectif existant qui comprend un certain nombre de pays avec de mauvais antécédents en matière de droits de l'homme, notamment la Russie, la Chine, Cuba, le Soudan, le Gabon, la Libye, l'Ouzbékistan, la Mauritanie, le Pakistan et le Régime de Maduro au Venezuela.

En fait, l'année prochaine, le CRH aura le plus petit nombre de démocraties libres dans ses rangs depuis la création du conseil en 2006 : seuls 15 membres, soit 31,9% du total, seront classés comme « libres » dans le rapport annuel de Freedom House. évaluation des droits politiques et des libertés civiles des pays.

(Graphique : CNSNews.com / Données : HCDH, Freedom House)

(Graphique : CNSNews.com / Données : HCDH, Freedom House)

L'administration Biden, inversant la politique de son prédécesseur, s'est réengagée cette année avec le HRC et annoncé en février qu'il briguait un siège jeudi, demandant « humblement » le soutien de tous les États membres de l'ONU pour sa candidature.

L'administration Biden concède les défauts du HRC, mais soutient que s'engager et être membre place les États-Unis dans une position plus forte pour encourager les réformes.

"Les États-Unis ont promis de travailler à la réforme de la composition, des méthodes et du programme du conseil", a déclaré Neuer. "Ce sera un défi de taille."

Les administrations Bush, Obama et Trump tout tenté réformer le conseil, avec peu de succès.

Voir l'histoire précédente :
En 2022, seuls 31,9% du Conseil des droits de l'homme de l'ONU seront des pays « libres » (5 octobre 2021)

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.