Schiappa insulte une internaute puis efface son tweet en catimini après menace de poursuites – image

libre info france

«C’est bien la première fois qu’une ministre jette en pâture une simple citoyenne», a tweeté une internaute accusée en public par Marlène Schiappa d’être une «charmante dame raciste homophobe anti-Macron». Une fois qu’elle a évoqué son intention de lancer des poursuites, le message de la ministre déléguée a été effacé. 

À l’approche de la présidentielle, Marlène Schiappa ne cesse ses attaques contre le RN. La ministre chargée de la Citoyenneté a ainsi dénoncé le 4 juillet «les trolls et bots d’extrême droite» qui «lancent cyberharcèlement et désinformation sur Twitter».

Dans une vague de messages contre les «faux comptes» d’extrême droite, elle a publié un tweet visant une internaute.

«Quelques « vrais » gros comptes comme cette charmante dame raciste homophobe anti-Macron diffusent eux aussi strictement les mêmes tweets que ceux qui sont postés aussi par des bots. Coïncidence? Je ne crois pas», a-t-elle écrit en attachant une capture d’écran du compte en question.

Réaction de l’internaute

Offusquée, la principale intéressée a publié un tweet de réponse en menaçant la ministre de poursuites avec l’aide de l’avocat et essayiste Goldnadel.

«Marlène Schiappa, puisque vous ne vous êtes pas excusée, je suis contrainte de demander à Gilles-William Goldnadel de vous poursuivre pour injures publiques», a-t-elle répondu. «C’est bien la première fois qu’une ministre jette en pâture une simple citoyenne. Je ne suis ni xénophobe, ni homophobe».

Le tweet de Mme Schiappa a été retiré peu après.

Engagement de Goldnadel

Tagué dans ce tweet, l’avocat s’est, lui aussi, exprimé, en demandant les excuses de la ministre déléguée: «Les regrets de Marlène Schiappa d’aujourd’hui devront faire place à des excuses demain si elle veut faire pardonner définitivement ses errements.»

La femme attaquée a fini par consulter Gilles-William Goldnadel. Ils ont décidé de reculer avec les menaces de poursuites une fois que Mme Schiappa a supprimé son message.

«Nous considérons que le retrait du tweet indigne à mon égard de Marlène Schiappa vaut regrets. Je déplore malgré tout qu’une ministre donneuse de leçons ait cru bon de me jeter en pâture. Je n’oublierai pas d’avoir été traînée dans la boue», a conclu l’internaute en question après la suppression du message en cause.

Attaques de Schiappa contre le RN et LR

Plus la présidentielle de 2022 est proche, plus Marlène Schiappa multiplie ses attaques contre le Rassemblement national et la droite.

À deux semaines des élections régionales, elle a qualifié le parti d’«arnaque» qui «ne fait rien».

À une semaine du premier tour des régionales, elle s’est dit «prête à tout pour faire en sorte que le Rassemblement national ne gagne pas.»

Sur fond d’un vif accrochage au sein de l’Assemblée nationale afin de savoir si les assesseuses des bureaux de vote pouvaient porter un voile islamique, Marlène Schiappa, qui a appelé à «ne pas alimenter une spirale de stigmatisation et de haine», a lancé à Éric Ciotti (LR): «peut-être qu’avec plus dames comme elle et moins de gens comme vous la démocratie s’en porterait mieux».



*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.