Rosatom va commencer à installer des centrales éoliennes dans toute la Russie, selon son service de presse

Rosatom va commencer à installer des centrales éoliennes dans toute la Russie, selon son service de presse

La division de l'énergie éolienne du géant russe de l'énergie Rosatom, NovaWind, envisage de construire des centrales éoliennes (WPP) dans toute la Russie, a rapporté TASS cette semaine, citant une source du service de presse de la société.

"Le programme actuel des accords d'approvisionnement en électricité (dans le cadre duquel le développement des énergies renouvelables est soutenu par les autorités) est déjà prévu, alors que, pour le programme des accords d'approvisionnement en électricité 2.0, nous envisageons tous les territoires possibles du pays,», a déclaré la source.

La liste des régions pour les projets éoliens sera choisie dans le cadre du concours en cours de NovaWind dans le cadre du programme des accords d'approvisionnement en électricité.

NovaWind est la division la plus récente de Rosatom, chargée du développement de domaines avancés de la technologie de génération d'énergie. La société a été fondée en 2017, fusionnant tous les actifs éoliens de Rosatom pour former une solide stratégie de production d'énergie éolienne. Il regroupe des sociétés de gestion de parcs éoliens, de production en série d'éoliennes, de marketing, de vente et d'assistance après-vente.

La politique de l'État visant à soutenir la construction d'installations utilisant des sources d'énergie renouvelables restera en vigueur jusqu'en 2024, bien que les projets dans le cadre de ce programme aient presque tous été sélectionnés, selon la source de TASS. Le programme devrait permettre aux entreprises russes de doubler leur capacité de production d'équipements de production d'énergie renouvelable, la portant à 2,6 gigawatts par an d'ici 2035, selon le vice-ministre russe de l'Industrie et du Commerce, Mikhaïl Ivanov.

Pendant ce temps, dans un virage plus large vers l'énergie verte, les autorités ont dévoilé des plans pour construire des installations de production d'hydrogène dans l'île de Sakhaline extrême-orientale de la Russie, avec l'objectif d'atteindre une production annuelle de 100 000 tonnes d'ici 2030. Cela a été annoncé lors du Forum économique de l'Est (EEF ) à Vladivostok la semaine dernière, ainsi que des plans pour développer des projets communs avec la Corée du Sud et le Japon pour créer un transport d'hydrogène.

Pour plus d'histoires sur l'économie et la finance, visitez La section affaires de RT

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.