Poutine confirme avoir pris un nouveau vaccin nasal contre le Covid-19

Des anti-vaccins de haut niveau ont offert la possibilité de voir des patients dans les «zones rouges» de l'hôpital Covid

Le président Vladimir Poutine a annoncé qu'il faisait partie des premières personnes à avoir reçu le nouveau vaccin pionnier de la Russie contre le Covid-19, administré par le nez sans aiguille, dans le cadre de sa re-vaccination.

S'exprimant lors d'une réunion de représentants du gouvernement mercredi, Poutine a confirmé qu'il avait reçu la formule nasale, ainsi qu'un rappel.

"Ils m'ont demandé d'inspirer profondément et de compter jusqu'à trois", a déclaré le président russe, ajoutant qu'il n'avait rien ressenti pendant le processus. « Six mois après ma vaccination, mes taux d'anticorps ont chuté et les experts ont recommandé un processus de revaccination » Poutine a expliqué.

La formule nasale a été développée par l'Institut Gamaleya de Moscou et est basée sur le vaccin phare du pays, Spoutnik V. Le chef de la microbiologie de l'institut, Denis Logunov, a révélé que les premières recherches montrent qu'il pourrait réduire les risques d'infection, lors d'une réunion avec Poutine dimanche.

Selon lui, l'utilisation de la version nasale « est un moyen pratique d'administrer un vaccin – il est indolore, avec un minimum absolu d'effets secondaires. »

Logunov a poursuivi en disant que « après la primovaccination (par injection), vous avez une immunité systémique, mais après une immunisation intranasale supplémentaire, vous créez une barrière immunitaire supplémentaire dans les voies respiratoires supérieures. »

Des études sur la formule devraient être menées jusqu'en 2022, a-t-il ajouté.

Plus tôt mercredi, le porte-parole de Poutine, Dmitri Peskov, a déclaré que Poutine travaillait comme d'habitude et se sentait bien après avoir été revacciné. "C'est le chef de l'Etat", le responsable du Kremlin a dit, "il est nécessaire de prendre des précautions particulières pour assurer la santé et la sécurité du président, ce que font les experts."

Poutine a reçu la première des deux doses de Spoutnik V lors d'un rendez-vous à huis clos avec son médecin en mars, et a depuis appelé les Russes à emboîter le pas et à s'inscrire au vaccin. Selon lui, "pas un seul cas grave de complications" s'est produite lors du déploiement du vaccin à l'échelle nationale. "Il n'y a rien à craindre ici," il a insisté.

Le pays a depuis lancé un programme de revaccination, conçu pour renforcer les niveaux d'immunité dans un contexte de forte augmentation du nombre d'infections et de décès record ces dernières semaines. Plus de 1 000 personnes sont mortes chaque jour du virus pendant plus d'un mois, selon des responsables, et moins de 40 % de tous les Russes sont complètement vaccinés.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.