Pelosi soutient qu'elle a le droit de ne pas élire la gagnante certifiée des élections dans l'Iowa

House Democrats Call On Republicans To Take Action On Zika Funding Bill

La présidente démocrate de la Chambre, Nancy Pelosi, a déclaré jeudi qu'il était dans son «droit» de ne pas élire le vainqueur certifié des élections dans l'Iowa.

La républicaine Mariannette Miller-Meeks de l'Iowa a remporté le siège en novembre 2020, battant la candidate démocrate Rita Hart par seulement six voix, comme précédemment signalé. Hart a demandé un recomptage, et l'un d'eux a reçu un soutien bipartisan. L'élection a été officiellement certifiée par le Conseil des solliciteurs de l'État de l'Iowa, indiquant que Miller-Meeks a reçu un total de 196.964, et Hart un total de 196.958, selon le rapport.

«Si je voulais être injuste, je n’aurais pas fait asseoir le républicain de l’Iowa parce que c’était mon droit le jour de l’ouverture. J'aurais juste dit, vous n'êtes pas assis, et cela aurait été mon droit en tant que Président de le faire, "Pelosi mentionné mercredi. (CONNEXES: «Moralement répréhensible»: 124 républicains dénoncent la tentative de Pelosi de renverser les élections au Congrès)

Dans une interview du 14 mars, George Stephanopoulos d'ABC News a demandé le Président, «Pourquoi enquêter sur une élection certifiée par l’État?»

«Eh bien, c'était six votes. C'était six votes et notre candidate Rita Hart, la candidate démocrate, a demandé que ce processus commence. Six voix sur 400 000 voix exprimées. Ce n’est pas unique. Cela s'est produit – peut-être même lorsque vous étiez au Capitole auparavant, alors que les courses étaient serrées d'un côté ou que les autres disent, allons-y à la Chambre. Parce que même le juge Scalia a convenu que la Chambre a le pouvoir de siéger des membres et que nous pouvons donc compter les votes », a-t-elle répondu.

L'équipe juridique de Hart a déposé une bref lundi avec le comité d'administration de la Chambre cherchant à renverser le siège de la Chambre. «Le candidat Hart a lancé cette affaire électorale contestée pour défendre la promesse de notre système démocratique: que les représentants qui nous servent ont été choisis par les votes de leurs électeurs, et non par les erreurs et les caprices des administrateurs électoraux», lit en partie le mémoire.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.