«Pas le droit de marcher sur leur trottoir»: le tournage d’une série Netflix à Paris pose problème aux habitants

libre info france

Faits divers

URL courte

Depuis près de trois mois, le tournage de la série Netflix «Emily in Paris» occupe régulièrement le Ve arrondissement de la capitale, au détriment de certains habitants. Auprès du Monde, ils font part de leur difficulté à se garer et à circuler dans le quartier.

Depuis le 24 mai, une vaste équipe de tournage débarque quelques jours par mois dans le Ve arrondissement de Paris pour la saison deux de la série Netflix «Emily in Paris», près de deux ans après le tournage de la première. Si la production indemnise les commerçants dont l’établissement sert de décor pour la série, d’autres habitants s’agacent du retour de cette dernière.

«Il n’y a aucune compensation pour les habitants qui ne peuvent plus se garer, ni sortir ou rentrer librement chez eux», témoigne une résidente auprès du Monde.

Cette dernière a eu une confrontation avec la production pour avoir pris une photo du tournage: «un type a foncé sur moi, exigé que je supprime la photo et même pris mon téléphone pour confirmer la suppression totale de ce malheureux cliché».

Sur place, des vigiles interdisent strictement de circuler sur la place du Panthéon ainsi que dans les sept rues aux alentours pendant les prises. Un homme qui avait manifesté son mécontentement à la production s’est vu répondre: «Si vous n’êtes pas content, vous n’avez qu’à aller habiter en province».

«Avec Emily in Paris, on a découvert l’arrogance des superproductions. Parce qu’ils paient les commerçants et le stationnement, ils pensent avoir acheté tout le quartier», raconte une pharmacienne.

Elle et son mari ont d’ailleurs peiné à aller dîner chez un de leurs amis sur la place de l’Estrapade, également occupée par le tournage. Elle n’avait «pas le droit de marcher sur leur trottoir» et c’est finalement un vigile qui les a «escortés jusqu’à la porte» pour vérifier qu’ils ne mentaient pas.

Paris vu par les Américains

Comme le rappelle France Bleu, cette série américaine propose une version édulcorée de la capitale française, avec des figurants «ultra lookés» et des commerces transformés pour l’occasion.

«Ils sont super bien habillés, pas comme la plupart des vrais Parisiens mais c’est le charme de la série», reconnaît une fan auprès du média.

Kamel, un imprimeur du quartier, a vu son commerce «converti» en fleuriste contre une petite indemnisation. «J’ai aperçu Lily Colins, l’actrice principale, c’est la fille de Phil Colins, le chanteur», se réjouit-il.

Le contraste est net entre la série et la colère de nombreux Parisiens sur les réseaux sociaux sous le hashtag #saccageparis, dénonçant depuis plusieurs mois la gestion de la ville par Anne Hidalgo, notamment la saleté, l’insécurité, et la dégradation du mobilier urbain.

La première saison était moquée pour son enchaînement de clichés sur Paris, vidé de ses SDF et même sans métro. La saison deux devrait se déployer davantage, avec certaines prises dans le sud du pays. L’équipe de tournage a quitté le Ve arrondissement vendredi 30 juillet.

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.