«On va venir te chercher!», «balle dans la tête»: des médecins chargés de la vaccination menacés

libre info france

«Ton p*tain de vaccin là… parce que toi, je pense que tu vas gagner du pognon […] On va venir te chercher toi!» Invité sur Europe 1 mardi 12 janvier, Jérôme Marty, docteur à Fronton, en Haute-Garonne, évoque les menaces ciblant des médecins qui se chargent de la vaccination.

Alors que la campagne de vaccination se poursuit en France, certaines personnes qui refusent de se le faire inoculer insultent et même envoient des menaces aux médecins qui s’en occupent, dévoile à Europe 1 Jérôme Marty, généraliste à Fronton, en Haute-Garonne.

«Les menaces ont tendance à se durcir, avec des caps qui sont franchis», a-t-il tenu à souligner.

«Les insultes sont devenues presque la règle»

Selon lui, «au départ, il y a eu beaucoup d’insultes. Les insultes sont devenues presque la règle. Et derrière, il y a eu les menaces». M.Marty a proposé de faire écouter un message qu’il a reçu.

«Ton p*tain de vaccin là… parce que toi, je pense que tu vas gagner du pognon […] On va venir te chercher toi !», dit la personne au bout du fil. Le destinataire évoque d’autres messages avec des phrases contenant «balle dans la tête» et «corde qui [t’attend]».

De plus en plus nombreuses

Le médecin ajoute que depuis le début de la campagne de vaccination, les menaces deviennent de plus en plus nombreuses. «Les gens qui prennent au pied de la lettre pourraient se dire: « Ces gens-là sont dangereux, il faut les châtier ».» Jérôme Marty dit avoir déposé plainte à chaque fois qu’il a reçu des courriers ou des coups de fil menaçants. Il craint que certains puissent passer à l’acte.

«Il y a trop de désinformation autour du vaccin, il faut lutter en permanence contre les fake news», résume-t-il en refusant de se taire.

Campagne de vaccination en France

La campagne de vaccination contre le coronavirus a commencé en France le 27 décembre. Selon un sondage réalisé par l’Institut Elabe pour BFM TV et rendu public le 6 janvier, 66% des sondés déclarent qu’elle avance trop lentement à leur goût. Quant à leur intention de se vacciner, seuls 38% d’entre eux se déclarent prêts à le faire dans les mois à venir.

D’après un autre sondage de Harris Interactive pour LCI, publié le 8 janvier, 56% des Français envisagent de se faire vacciner.

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *