Matt Hancock démissionne de son poste de secrétaire à la Santé après avoir embrassé le scandale des assistants

Matt Hancock a écrit une lettre de démission (photo ci-dessus) à Boris Johnson où il a déclaré que le gouvernement "le doit aux personnes qui ont tant sacrifié dans cette pandémie pour être honnêtes lorsque nous les avons laissés tomber

Matt Hancock a démissionné de son poste de secrétaire à la Santé le lendemain de la diffusion d'une séquence vidéo de lui embrassant un assistant dans son bureau ministériel en violation des restrictions sur les coronavirus.

Il a écrit une lettre de démission à Boris Johnson dans laquelle il a déclaré que le gouvernement "le doit aux personnes qui ont tant sacrifié dans cette pandémie pour être honnêtes lorsque nous les avons laissées tomber".

Des images et des vidéos ont montré M. Hancock dans une étreinte avec son assistante Gina Coladangelo le mois dernier, et le secrétaire à la Santé faisait face à une pression croissante pour démissionner en raison de la violation des règles de distanciation sociale.

M. Hancock a ajouté: " La dernière chose que je voudrais, c'est que ma vie privée détourne l'attention de l'objectif déterminé qui nous sort de cette crise.

«Je tiens à réitérer mes excuses pour avoir enfreint les directives et m'excuser auprès de ma famille et de mes proches de leur avoir fait subir cela. J'ai aussi besoin (d'être) avec mes enfants en ce moment.'

Le Premier ministre a déclaré qu'il était "désolé" de recevoir la démission de M. Hancock en tant que secrétaire à la Santé.

Il a déclaré que M. Hancock "devrait quitter ses fonctions très fier de ce que vous avez accompli – non seulement dans la lutte contre la pandémie, mais même avant que Covid-19 ne nous frappe".

Boris Johnson a ajouté: "Je vous suis reconnaissant de votre soutien et je pense que votre contribution au service public est loin d'être terminée."

Mme Coladangelo aurait également quitté son poste au conseil d'administration du ministère de la Santé.

M. Johnson avait refusé de limoger M. Hancock, son porte-parole affirmant que le Premier ministre avait considéré l'affaire close après avoir reçu vendredi les excuses du député de West Suffolk.

Mais samedi, les députés conservateurs ont commencé à rompre les rangs pour demander le départ de M. Hancock.

La démission de l'homme de 42 ans intervient après qu'il a été accusé d'avoir une liaison avec le lobbyiste Gina Coladangelo, épouse du fondateur d'Oliver Bonas, déclenchant une série d'appels à sa démission, notamment de :

  • Duncan Baker, qui est devenu le premier député conservateur à s'opposer au Premier ministre qui a soutenu M. Hancock
  • M. Baker, député de North Norfolk, a déclaré que le secrétaire à la Santé "n'avait pas atteint" la "morale et l'éthique appropriées"
  • L'ancienne secrétaire au Travail et aux Pensions et députée de Tatton Esther McVey a exhorté Hancock à démissionner également
  • Un partisan anonyme devait être interviewé dans l'émission Radio 4 Today de la BBC vers 7h20.
  • Mais ils ne se sont pas présentés, les présentateurs étant obligés d'expliquer qu'il "ne répondait pas à son téléphone"
Matt Hancock a écrit une lettre de démission (photo ci-dessus) à Boris Johnson où il a déclaré que le gouvernement "le doit aux personnes qui ont tant sacrifié dans cette pandémie pour être honnêtes lorsque nous les avons laissés tomber

Matt Hancock a écrit une lettre de démission (photo ci-dessus) à Boris Johnson où il a déclaré que le gouvernement "le doit aux personnes qui ont tant sacrifié dans cette pandémie pour être honnêtes lorsque nous les avons laissés tomber

M. Hancock a également déclaré dans une vidéo publiée sur Twitter: "Je suis allé voir le Premier ministre pour démissionner de son poste de secrétaire d'État à la Santé et aux Affaires sociales. Je comprends les énormes sacrifices que tout le monde dans ce pays a faits - que vous avez faits'

M. Hancock a également déclaré dans une vidéo publiée sur Twitter: "Je suis allé voir le Premier ministre pour démissionner de son poste de secrétaire d'État à la Santé et aux Affaires sociales. Je comprends les énormes sacrifices que tout le monde dans ce pays a faits – que vous avez faits'

La lettre de démission de Matt Hancock dans son intégralité

Cher Premier ministre

Je vous écris pour démissionner de mon poste de secrétaire d'État à la santé et aux affaires sociales Nous avons travaillé si dur en tant que pays pour lutter contre la pandémie. La dernière chose que je voudrais, c'est que ma vie privée détourne l'attention de l'objectif déterminé qui nous sort de cette crise. Je tiens à réitérer mes excuses pour avoir enfreint les directives et m'excuser auprès de ma famille et de mes proches pour les avoir fait subir cela. J'ai aussi besoin d'être avec mes enfants en ce moment.

Nous devons aux personnes qui ont tant sacrifié dans cette pandémie d'être honnêtes lorsque nous les avons laissées tomber comme je l'ai fait en enfreignant les directives.

Le NHS est le meilleur cadeau qu'une nation se soit jamais offert, et le dévouement et le courage du personnel du NHS et le travail incessant des fonctionnaires du département sont quelque chose dont nous devrions tous être fiers. Nous n'avons pas pris toutes les bonnes décisions, mais je sais que les gens comprennent à quel point il est difficile de faire face à l'inconnu, ce qui rend les compromis difficiles entre la liberté, la prospérité et la santé auxquels nous avons été confrontés. Je suis si fier que la Grande-Bretagne ait évité la catastrophe d'un NHS submergé et que, grâce à la prévoyance et à une science brillante, nous ayons dirigé le monde dans l'effort de vaccination, nous sommes donc sur le point d'un retour à la normalité.

Les réformes que nous avons amorcées dans le système de santé garantiront qu'il continuera à fournir des soins encore meilleurs aux gens dans les années à venir. Nous construisons un meilleur NHS qui utilise plus intelligemment la technologie et les données, formant une nouvelle agence britannique de sécurité sanitaire, apportant des changements positifs aux soins de santé mentale et résoudra une fois pour toutes les problèmes de protection sociale.

À plusieurs reprises, je suis monté sur le podium à Downing Street et j'ai remercié l'équipe – ma propre équipe, le NHS, les bénévoles, les services armés, nos pharmaciens GPS, l'industrie pharmaceutique et l'ensemble du public britannique qui ont fait de tels sacrifices pour aider les autres. Ces remerciements sont sincères et sincères et je dois donc démissionner.

Cela a été l'honneur de ma vie de servir dans votre cabinet en tant que secrétaire d'État et je suis incroyablement fier de ce que nous avons accompli. Je continuerai bien sûr à vous soutenir de toutes les manières possibles depuis les banquettes arrière, et je tiens à vous remercier pour votre soutien indéfectible, votre leadership et votre optimisme, d'autant plus que nous avons travaillé ensemble pour vaincre cette terrible maladie.

HANCOCK MAT

En réponse à sa démission, le Premier ministre a écrit: "Vous devriez quitter vos fonctions très fiers de ce que vous avez accompli – non seulement pour lutter contre la pandémie, mais même avant que Covid-19 ne nous frappe."

M. Hancock a également déclaré dans une vidéo publiée sur Twitter: "Je suis allé voir le Premier ministre pour démissionner de son poste de secrétaire d'État à la Santé et aux Affaires sociales. Je comprends les énormes sacrifices que tout le monde dans ce pays a faits – que vous avez faits. Et ceux d'entre nous qui établissent ces règles doivent les respecter et c'est pourquoi je dois démissionner.

«Je veux remercier les gens pour leurs sacrifices incroyables et ce qu'ils ont fait. Tous ceux qui travaillent dans le NHS, à travers les services sociaux. Toute personne impliquée dans le programme de vaccination. Et franchement, tout le monde dans ce pays qui a relevé les défis que nous avons vus au cours des 18 derniers mois.

«Je suis très fier de ce que nous avons fait pour protéger le NHS et le pic, pour assurer le déploiement de ce vaccin – l'un des plus rapides au monde – et j'ai hâte de soutenir le gouvernement et le Premier ministre de l'arrière-ban à faire en sorte que nous puissions sortir de cette pandémie.

"Nous sommes si près de la fin – puis nous reconstruisons mieux pour que ce pays puisse réaliser son potentiel – qui est si grand – et je le ferai de tout mon cœur."

Le député conservateur M. Baker, qui a été élu en 2019, a déclaré à son journal local l'Eastern Daily Press: " À mon avis, les personnes occupant de hautes fonctions publiques et de hauts postes de responsabilité devraient agir avec la morale et l'éthique appropriées qui accompagnent ce rôle.

«Matt Hancock, sur un certain nombre de mesures, n'a pas réussi à atteindre cet objectif. En tant que député qui est un père de famille dévoué, marié depuis 12 ans avec une femme et des enfants merveilleux, les normes et l'intégrité sont importantes pour moi.

"Je ne cautionnerai en aucun cas ce comportement et j'ai dans les termes les plus forts possible dit au gouvernement ce que je pense."

La présidente du travail, Anneliese Dodds, a tweeté: “ Un secrétaire à la Santé qui s'est comporté comme si les règles ne s'appliquaient pas à lui.

«Un Premier ministre qui n'a pas eu le courage de le destituer. Un gouvernement criblé de sordides. Maintenant que Matt est parti, le Premier ministre doit nettoyer ce gouvernement copain.

Esther McVey avait précédemment déclaré à GB News à ce sujet: "Si cela avait été moi, je me serais résigné.

"J'espère que Matt Hancock pense la même chose, qu'il n'a pas besoin de se le faire imposer.

"Ce sera beaucoup plus favorable s'il se manifeste et dit:" réévaluez-le ", et c'est ce que j'aimerais voir."

Le député conservateur Sir Christopher Chope a déclaré à l'émission PM de Radio 4 que son association locale de parti "estimait qu'il enfreignait le code ministériel ; qu'il enfreignait les règles de confinement ; qu'il est la personne qui a adopté les lois, signé les règlements, obligeant les gens à se conformer aux restrictions de leur liberté – dont beaucoup ne sont pas d'accord – mais qu'ils ont respectées par respect pour la règle de droit.

Un allié qui devait défendre Matt Hancock à la radio ne s'est pas présenté et "ne répondait pas à son téléphone" dans un nouvel embarras pour le secrétaire à la Santé assiégé. Sur la photo: c'est l'image qui a laissé Matt Hancock se battre pour son travail qui semble le montrer en train d'embrasser son aide millionnaire – qui est sur la liste de paie publique – en mai de cette année

Un allié qui devait défendre Matt Hancock à la radio ne s'est pas présenté et "ne répondait pas à son téléphone" dans un nouvel embarras pour le secrétaire à la Santé assiégé. Sur la photo: c'est l'image qui a laissé Matt Hancock se battre pour son travail qui semble le montrer en train d'embrasser son aide millionnaire – qui est sur la liste de paie publique – en mai de cette année

M. Hancock s'est désolé d'avoir rompu la distanciation sociale et a demandé la « vie privée » pour sa famille, mais a refusé de démissionner de son poste de secrétaire à la Santé

M. Hancock s'est désolé d'avoir rompu la distanciation sociale et a demandé la « vie privée » pour sa famille, mais a refusé de démissionner de son poste de secrétaire à la Santé

L'épouse du secrétaire à la Santé depuis 15 ans, Martha Hancock, a jeté un coup d'œil aux journalistes alors qu'elle quittait la maison du couple à Londres avec des lunettes de soleil sombres, alors que les rumeurs de Whitehall prétendent qu'elle a jeté son mari – qu'elle a rencontré à l'université – hors de la maison familiale

Mme Hancock a été vue avec une femme – qui serait sa mère – à l'extérieur du domicile familial de Londres aujourd'hui

Mme Hancock a été vue avec une femme – qui serait sa mère – à l'extérieur du domicile familial de Londres aujourd'hui

M. Hancock n'avait inscrit Mme Coladangelo (photographiée ensemble), une amie de l'université, sur la liste de paie publique que l'année dernière. Il n'a fait aucun commentaire sur les affirmations selon lesquelles il aurait eu une liaison avec l'homme de 43 ans dans ses excuses hier, mais a ajouté: "J'ai laissé tomber les gens et je suis vraiment désolé"

M. Hancock n'avait inscrit Mme Coladangelo (photographiée ensemble), une amie de l'université, sur la liste de paie publique que l'année dernière. Il n'a fait aucun commentaire sur les affirmations selon lesquelles il aurait eu une liaison avec l'homme de 43 ans dans ses excuses hier, mais a ajouté: "J'ai laissé tomber les gens et je suis vraiment désolé"

Un sondage instantané de Savanta ComRes a révélé que le public souhaitait que M. Hancock démissionne avec une marge de 58 à 25 (photo). Une enquête YouGov distincte avait une marge de 49 à 25 (en haut)

Un sondage instantané de Savanta ComRes a révélé que le public souhaitait que M. Hancock démissionne avec une marge de 58 à 25 (photo). Une enquête YouGov distincte avait une marge de 49 à 25 (en haut)

Duncan Baker (photo), député de North Norfolk, a déclaré à son journal local que le secrétaire à la Santé " n'a pas respecté " la morale et l'éthique appropriées " qui s'appliquent à quelqu'un dans sa position - et a fait part au gouvernement de ses sentiments " dans le termes les plus forts possibles'

Maintenant, l'ancien secrétaire au Travail et aux Pensions et député conservateur de Tatton Esther McVey (photo) a exhorté M. Hancock à démissionner, ajoutant: "Si cela avait été moi, je me serais résigné"

Duncan Baker (à gauche), député de North Norfolk, a déclaré à son journal local que le secrétaire à la Santé "n'a pas respecté" "la morale et l'éthique appropriées" qui s'appliquent à quelqu'un dans sa position – et a fait part au gouvernement de ses sentiments "dans le termes les plus forts possibles ». Maintenant, l'ancien secrétaire au Travail et aux Pensions et député conservateur de Tatton Esther McVey (à droite) a exhorté M. Hancock à démissionner, ajoutant: "Si cela avait été moi, je me serais résigné"

Le député conservateur vétéran Sir Christopher Chope (sur la photo a également rejoint la liste croissante de conservateurs appelant Matt Hancock à démissionner, affirmant que ses électeurs étaient " bouillonnants ". Le député de Christchurch a déclaré au programme PM de BBC Radio 4 que l'assemblée générale annuelle de son association de parti locale avait «appelé à l'unanimité Matt Hancock à démissionner immédiatement» et il a déclaré qu'il estimait que cela reflétait l'humeur du public

Le député conservateur vétéran Sir Christopher Chope (sur la photo a également rejoint la liste croissante de conservateurs appelant Matt Hancock à démissionner, affirmant que ses électeurs étaient " bouillonnants ". Le député de Christchurch a déclaré au programme PM de BBC Radio 4 que l'assemblée générale annuelle de son association de parti locale avait «appelé à l'unanimité Matt Hancock à démissionner immédiatement» et il a déclaré qu'il estimait que cela reflétait l'humeur du public

La lettre de Boris Johnson dans son intégralité

Cher Matt,

Merci pour votre lettre de ce soir, offrant votre démission en tant que secrétaire d'État à la Santé et aux Affaires sociales. Je suis désolé de le recevoir.

Vous devriez quitter vos fonctions très fiers de ce que vous avez accompli – non seulement dans la lutte contre la pandémie, mais même avant que COVID-19 ne nous frappe. Sous votre direction, le Ministère a mené des réformes fondamentales de la prestation des soins dans ce pays.

Le plan à long terme du NHS a été une étape importante dans l'histoire de cette grande institution. Votre travail sur le projet de loi sur la santé et les soins soutiendra notre NHS et offrira une plus grande intégration entre les soins de santé et les soins sociaux. Et vos efforts signifient que nous avons un nombre record de médecins et plus de 14 800 infirmières de plus travaillant dans notre NHS que l'année dernière.

Par-dessus tout, votre tâche a été de relever un défi plus grand que celui auquel a été confronté n'importe lequel de vos prédécesseurs, et en combattant Covid, vous avez relevé ce défi – avec l'énergie, l'intelligence et la détermination abondantes qui sont votre marque de fabrique. Sous votre direction, le ministère de la Santé et des Affaires sociales a identifié et déployé des traitements vitaux tels que la dexaméthasone, augmenté rapidement la capacité hospitalière grâce au programme Nightingale et fourni 11,7 milliards d'articles d'EPI en première ligne à une vitesse record.

En mars 2020, nous avions la capacité de tester 2 000 personnes par jour ; maintenant, nous avons construit le plus grand réseau de diagnostic de l'histoire britannique et avons administré plus de 200 millions de tests. Le programme d'approvisionnement et de déploiement de vaccins, à mon avis, l'un des plus grands succès de l'État moderne, est en train de forger notre chemin pour sortir de la pandémie.

Grâce à la création de la Health Security Agency du Royaume-Uni, vous avez également jeté les bases pour garantir que le Royaume-Uni est mieux préparé à toute future pandémie.

Vous avez apporté une contribution considérable au gouvernement avant de devenir secrétaire d'État à la Santé et aux Affaires sociales. Je sais que les précédents premiers ministres étaient reconnaissants pour votre travail dans des postes ministériels au sein du département des entreprises, de l'innovation et des compétences, du bureau du cabinet et du département du numérique, de la culture, des médias et des sports. Vous avez, à travers ces rôles, été un champion constant et vigoureux de la puissance de la transformation numérique.

Vous devriez être extrêmement fier de votre service. Je vous suis reconnaissant de votre soutien et je crois que votre contribution à la fonction publique est loin d'être terminée.

«Et ils sont absolument bouillonnants maintenant, qu'ayant fait des sacrifices eux-mêmes, y compris ne pas voir leurs proches et tout le reste, ils constatent que la personne qui était en charge de tout cela se sent libre de ne pas se conformer à ses propres règlements et je pense que c'est l'essence de tout ça.

Il a ajouté: "Je suis d'accord avec cela. Je pense que sa position est intenable. Pour cette raison, plus tôt il fait la chose honorable et annonce sa démission, mieux c'est – car sinon, cela ne va pas disparaître.

"Cela va courir et courir, et cela aura un impact négatif sur tous ceux d'entre nous qui sont impliqués dans la vie publique et qui essaient de donner l'exemple."

M. Hancock n'avait mis Mme Coladangelo, une amie d'université, sur la liste de paie publique que l'année dernière. Il n'a fait aucun commentaire sur les affirmations selon lesquelles il aurait eu une liaison avec l'homme de 43 ans dans ses excuses hier, mais a ajouté: "J'ai laissé tomber les gens et je suis vraiment désolé."

Étonnamment, cependant, il a refusé de démissionner et, après les pourparlers de crise au n° 10, le Premier ministre l'a personnellement soutenu pour qu'il reste et a déclaré qu'il "considérait l'affaire close".

Hier soir, le secrétaire au Logement, Robert Jenrick, a soutenu la position du Premier ministre, ajoutant que le public devrait permettre à Hancock de "se consacrer au travail".

Il a déclaré à 4 Any Questions de la BBC Radio: "Il y a une tâche à accomplir, Matt est en train de le faire, et je pense que nous devrions lui permettre de continuer son travail."

Il a ajouté: «Les règles ont été dures. C'est le devoir de tout le monde de suivre les règles, mais je n'ai pas non plus été quelqu'un qui a critiqué et condamné les gens quand ils ont fait des erreurs.

La décision de ne pas licencier M. Hancock a suscité la fureur hier soir à travers l'éventail politique, parmi les membres du public et même parmi les chefs d'entreprise enragés par l'hypocrisie du secrétaire à la Santé.

Les whips conservateurs ont été bombardés de plaintes de leurs députés.

Le soutien à l'homme de 42 ans diminuait même à Downing Street, un haut responsable affirmant que sa conduite était "dégoûtante" et qualifiant les excuses qu'il a présentées hier de "pathétiques".

Le député conservateur Andrew Bridgen a déclaré: " Tout dépendra de l'opinion publique – c'est la seule chose dont le numéro 10 se soucie. Ils votent, se concentrent tout le temps et si cela commence à montrer que le public veut qu'il sorte, il pourrait être parti d'ici lundi.

Un autre député conservateur a déclaré: "Cela devient comme Animal Farm: tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d'autres."

Sayeeda Warsi, un ancien président du Parti conservateur, a attaqué l'échec du limogeage de M. Hancock en déclarant: "C'est une mauvaise décision de Matt et une mauvaise décision du Premier ministre".

«Il a une énorme quantité de questions à répondre concernant les contrats Covid, l'accès au parlement, l'attribution d'emplois. Y a-t-il quelque chose que quelqu'un puisse faire de plus qui les ferait démissionner ?

Hannah Brady, de Covid-19 Bereaved Families for Justice, a déclaré: «Hancock a traité les familles endeuillées avec mépris. Il doit partir. Dans une lettre à M. Johnson, le groupe de campagne a déclaré que la présence continue de M. Hancock au sein du Cabinet était "un embarras pour le gouvernement".

Le parti travailliste a également appelé le secrétaire à la Santé à partir et a qualifié le Premier ministre de "faible" pour ne pas l'avoir limogé.

La présidente du parti, Anneliese Dodds, a déclaré: “ L'acte d'accusation contre Matt Hancock comprend le gaspillage de l'argent des contribuables, laissant les maisons de soins exposées et maintenant accusé d'avoir enfreint ses propres règles Covid. Sa position est désespérément intenable. Boris Johnson devrait le renvoyer.

Cela survient alors que de nouvelles images semblent montrer M. Hancock vérifiant que le couloir est dégagé avant de fermer la porte, s'appuyant dessus pour l'empêcher de s'ouvrir avant que le couple ne se lance dans leur étreinte passionnée.

La caméra espion qui a capturé Hancock était-elle cachée dans le détecteur de fumée ?

Un ancien enquêteur antiterroriste a averti qu'il y avait «beaucoup plus» à l'histoire de Matt Hancock étant pris dans un corps à corps avec son assistant « que l'affaire qu'il cherche à exposer » au milieu des spéculations selon lesquelles la caméra de vidéosurveillance était cachée dans un détecteur de fumée.

David Videcette, qui était détective en chef le 7/7 Londres enquête sur les attentats à la bombe, a publié une série de tweets concluant que la "caméra secrète était cachée dans un détecteur de fumée" à l'intérieur du bureau du secrétaire à la Santé à Whitehall.

Il a comparé le bureau à un autre situé au même étage à l'extrémité est du bâtiment du ministère de la Santé, affirmant que la chambre de M. Hancock est probablement une "image miroir".

David Videcette (photo ci-dessus), qui était un détective principal de l'enquête sur les attentats du 7/7 à Londres, a publié une série de tweets concluant que la "caméra secrète était cachée dans un détecteur de fumée" à l'intérieur du bureau du secrétaire à la Santé à Whitehall

David Videcette (photo ci-dessus), qui était un détective principal de l'enquête sur les attentats du 7/7 à Londres, a publié une série de tweets concluant que la "caméra secrète était cachée dans un détecteur de fumée" à l'intérieur du bureau du secrétaire à la Santé à Whitehall

L'ex-enquêteur a utilisé une image pour souligner la différence entre une caméra de vidéosurveillance et un détecteur de fumée près du balcon de l'étage – la caméra a un dôme noir, contrairement à l'alarme.

M. Videcette a ensuite zoomé sur une photo d'un détecteur correspondant, mais cette fois c'était à côté de la porte à l'intérieur du bureau.

Il a tweeté: “ En regardant l'angle des plans de son corps à corps avec son amant, et en supposant que le bureau de Matt Hancock est une image miroir de celui-ci à l'autre bout du bâtiment, ce serait mon évaluation que la caméra secrète était cachée dans la fumée détecteur dans son bureau.

Et en parlant à MailOnline ce soir, le père de l'homme d'affaires millionnaire de l'assistant, Rino Coladangelo, 70 ans, a refusé de commenter autre chose que de dire: "Ma fille est une femme merveilleuse."

Hier, le secrétaire à la Santé n'a présenté aucune excuse au public devant la caméra, malgré les questions de savoir s'il avait perdu son attention sur la pandémie.

Lorsque Neil Ferguson, un conseiller clé du gouvernement, a démissionné pour avoir enfreint les règles de verrouillage l'année dernière, M. Hancock a déclaré qu'il avait raison de partir et que la police devrait enquêter.

En septembre dernier, M. Hancock a dit aux gens de ne pas entamer de relations amoureuses en raison du risque de propagation de Covid.

Et le 16 mai, dix jours après son corps à corps avec Mme Coladangelo, il a déclaré que les gens devraient faire « attention » à la nouvelle liberté de s'embrasser – et a suggéré qu'ils ne devraient le faire qu'à l'extérieur avec des personnes qui avaient été complètement vaccinées. La porte-parole des libéraux démocrates pour la santé, Munira Wilson, a déclaré: «Matt Hancock est un terrible secrétaire à la Santé et aurait dû être limogé il y a longtemps pour ses échecs.

«Ce dernier épisode d'hypocrisie brisera la confiance du public britannique. Il disait aux familles de ne pas embrasser leurs proches, tout en faisant ce qu'il voulait sur le lieu de travail.

"Des règles pour eux et des règles pour nous ne sont pas un moyen de diriger un pays."

Le mystère entoure le recrutement de Mme Coladangelo, qui a rencontré M. Hancock alors qu'il faisait du bénévolat à la station de radio étudiante de l'Université d'Oxford dans les années 1990. Elle a travaillé sur l'échec de la campagne à la direction des conservateurs de M. Hancock en 2019 et a été secrètement engagée en tant que conseillère non rémunérée au ministère de la Santé l'année dernière avant d'être nommée directrice non exécutive avec un contrat de 15 000 £.

Une source conservatrice a déclaré que le couple était devenu inséparable, ajoutant: «Ils semblaient toujours être incroyablement proches. Son statut était toujours un peu mystérieux mais elle allait partout avec lui. Elle était à chaque réunion.

Le secrétaire à la Santé a été interrogé sur sa conduite par des hauts responsables de l'équipe de bienséance et d'éthique du Cabinet Office avant que M. Johnson ne décide qu'il le soutiendrait. Le Premier ministre, qui a été limogé par Michael Howard pour avoir menti au sujet d'une liaison extraconjugale, aurait hésité à remettre un scalpel aux médias.

Downing Street a refusé de dire hier si M. Hancock avait offert sa démission à un moment donné.

L'épisode fait écho au tristement célèbre voyage anti-verrouillage à Durham effectué par M. Cummings l'année dernière.

Paul Charles, fondateur de The PC Agency, un cabinet de conseil en voyages, a déclaré: “ La plupart des gens dans le pays se demanderont pourquoi ils devraient écouter des conseils sur les voyages et la distanciation sociale alors que le secrétaire à la Santé ne suit même pas les règles. Le secteur a été si durement touché qu'il est encore plus exaspérant de voir des ministres occuper de tels postes.

"La plupart des gens se demanderont si Matt Hancock a une position d'autorité."

Dans sa lettre au Premier ministre, Covid-19 Bereved Families for Justice a déclaré: " Si Matt Hancock n'est pas en mesure de trouver la décence de faire la bonne chose et de démissionner de son poste, il est primordial que vous le soulagez. "

Pendant ce temps, des dizaines de milliers de manifestants anti-verrouillage ont défilé samedi dans le centre de Londres pour exiger l'"arrestation" de Matt Hancock après avoir été surpris en train d'enfreindre les règles de Covid en embrassant son assistant marié tout en prêchant les restrictions au reste du Royaume-Uni.

Des manifestants anti-verrouillage ont été vus marcher dans le centre de Londres avant de descendre sur Downing Street samedi alors qu'ils appelaient à la « liberté » et à la fin de toutes les réglementations de verrouillage de Covid après le report de la Journée de la liberté du 21 juin.

En plus d'exiger la fin du verrouillage, les manifestants ont brandi des pancartes exigeant que la police "arrête Matt Hancock" après avoir été surpris en train d'enfreindre les règles de sécurité de Covid en embrassant son assistant marié – malgré la demande au reste du pays de suivre les restrictions strictes.

Pendant ce temps, des dizaines de milliers de manifestants anti-verrouillage ont défilé samedi dans le centre de Londres pour exiger l'"arrestation" de Matt Hancock après avoir été surpris en train d'enfreindre les règles de Covid en embrassant son assistant marié tout en prêchant les restrictions au reste du Royaume-Uni

Pendant ce temps, des dizaines de milliers de manifestants anti-verrouillage ont défilé samedi dans le centre de Londres pour exiger l'"arrestation" de Matt Hancock après avoir été surpris en train d'enfreindre les règles de Covid en embrassant son assistant marié tout en prêchant les restrictions au reste du Royaume-Uni

Le secrétaire à la Santé, 42 ans, a été vu en train de discuter passionnément avec la lobbyiste millionnaire Gina Coladangelo (photographiée ici avec Matt Hancock à l'extérieur de Downing Street en mai), selon The Sun

Le secrétaire à la Santé, 42 ans, a été vu en train de discuter passionnément avec la lobbyiste millionnaire Gina Coladangelo (photographiée ici avec Matt Hancock à l'extérieur de Downing Street en mai), selon The Sun

Martha Hancock a quitté la maison du couple au nord de Londres hier matin après avoir affirmé que son mari avait eu une liaison secrète. elle n'a pas commenté

Martha Hancock avait l'air triste et bouleversée en quittant la maison du couple au nord de Londres hier matin après avoir affirmé que son mari avait une liaison secrète. elle n'a pas commenté

Martha Hancock avait l'air triste et bouleversée en quittant la maison du couple au nord de Londres hier matin après avoir affirmé que son mari avait une liaison secrète. elle n'a pas commenté

Les Hancock – qui se sont rencontrés alors qu'ils étaient tous les deux étudiants à l'Université d'Oxford – ont partagé leur temps entre Londres et West Suffolk, la circonscription qu'il représente. Alors que sa ferme (photo) était fermée hier, les habitants ont dénoncé l'hypocrisie de M. Hancock marié pris dans un corps à corps torride avec Mme Coladangelo

Lorsque Downing Street a fait ses premiers commentaires, il a confirmé les soupçons selon lesquels Boris Johnson ne limogerait pas son secrétaire à la Santé compte tenu de sa propre vie amoureuse mouvementée, en particulier après sa propre liaison présumée de quatre ans avec la femme d'affaires américaine de pole dance Jennifer Arcuri, qu'il employait en tant que conseiller. pendant qu'il était maire de Londres.

Le baiser de M. Hancock avec Mme Coladangelo, une mère de trois enfants dont le mari Oliver Tress est le fondateur du magasin de vêtements Oliver Bonas, aurait eu lieu au siège du ministère de la Santé dans le centre de Londres vers 15 heures le 6 mai de cette année – le jour des élections locales britanniques et une semaine après son premier coup de coronavirus.

M. Hancock aurait vérifié que le couloir était dégagé avant de fermer la porte, s'appuyant dessus pour l'empêcher de s'ouvrir avant de se lancer dans leur étreinte passionnée. Le soleil prétend qu'ils ont eu une liaison qui a fait parler le ministère – mais on ne sait pas s'ils restent dans une relation qui était un secret jusqu'à hier.

Il a épousé Martha, 44 ans, en 2006 et le couple a trois enfants ensemble. Mme Hancock avait l'air triste et bouleversée en quittant le domicile du couple, mais n'a pas parlé aux journalistes de l'infidélité présumée de son mari. Son mari était introuvable, cependant, elle portait toujours son alliance.

Hier, les volets ont été fermés dans la maison du sud de Londres de 4,5 millions de livres sterling que Mme Coladangelo partage avec Oliver Tress et leurs trois enfants. On pense également qu'ils ont une maison de campagne près de la côte du West Sussex. Elle travaille comme conseillère pour M. Hancock depuis l'année dernière, une source déclarant: "Avant que Matt ne fasse quelque chose de grand, il parlera à Gina".

Mais ils se sont rencontrés pour la première fois à l'Université d'Oxford il y a 25 ans à la station de radio de leur collège et Mme Coladangelo est amie avec la femme de Matt Hancock sur Facebook et ils ont passé du temps ensemble socialement.

M. Hancock est marié depuis 15 ans à sa femme Martha, avec qui il a trois enfants

M. Hancock est marié depuis 15 ans à sa femme Martha, avec qui il a trois enfants

Mme Coladangelo (photographiée ici avec son mari Oliver Tress – le fondateur de la chaîne de vêtements Oliver Bonas), qui est directrice et actionnaire du cabinet de lobbying Luther Pendragon, a été nommée au ministère de la Santé en tant que conseillère non rémunérée en mars de l'année dernière

Mme Coladangelo (photographiée en 2012) a été nommée directrice non exécutive du département en septembre, ce qui signifie qu'elle est membre du conseil d'administration.

Mme Coladangelo (photographiée ici avec son mari Oliver Tress – le fondateur de la chaîne de vêtements Oliver Bonas), qui est administratrice et actionnaire de la société de lobbying Luther Pendragon

Matt Hancock sourit et se moque de son amant présumé alors qu'ils quittent la BBC après être apparus dans l'émission Marr en juin

Matt Hancock sourit et se moque de son amant présumé alors qu'ils quittent la BBC après être apparus dans l'émission Marr en juin

Gina Coladangelo, 43 ans, la mère de trois enfants glamour de Matt Hancock, est mariée au millionnaire derrière Oliver Bonas et compte une série d'amis célèbres

Gina Coladangelo travaille pour l'entreprise fondée par son mari Oliver Tress (photographié ensemble il y a plusieurs années) – tout en étant également l'aide la plus proche de M. Hancock

Gina Coladangelo travaille pour l'entreprise fondée par son mari Oliver Tress (photographié ensemble il y a plusieurs années) – tout en étant également l'aide la plus proche de M. Hancock

La femme Matt Hancock aurait eu une liaison avec un millionnaire directeur des communications de la société de mode Oliver Bonas, qui était l'idée originale de son mari.

Gina Coladangelo travaille pour l'entreprise fondée par son conjoint, Oliver Tress, tout en étant l'assistante la plus proche de M. Hancock. La mère de trois enfants, 43 ans, est actionnaire majoritaire – ainsi que directrice – du cabinet de lobbying Luther Pendragon.

Gina Coladangelo quitte la BBC avec M. Hancock le 6 juin

Gina Coladangelo quitte la BBC avec M. Hancock le 6 juin

Mme Coladangelo, qui vit avec son mari et leurs trois enfants dans le sud-ouest de Londres, la nomination au ministère de la Santé en mars 2020 par M. Hancock a suscité un tollé en raison de ses intérêts extérieurs.

M. Hancock et Mme Coladangelo, dont il a été révélé hier soir qu'ils auraient eu une liaison, se sont rencontrés pour la première fois à l'Université d'Oxford alors qu'ils travaillaient ensemble à la radio étudiante.

Elle a étudié la politique, la philosophie et l'économie (PPE) à Oxford entre 1995 et 1998, tout comme M. Hancock.

Bien qu'ils se connaissent et maintiennent apparemment leur amitié, M. Hancock a épousé Martha Millar en 2006, avec qui il a maintenant trois enfants.

Mme Coladangelo a été aperçue à plusieurs reprises en train de quitter Downing Street avec le secrétaire à la Santé. Une source a déclaré au Sunday Times l'année dernière : " Avant que Matt ne fasse quelque chose de grand, il parlera à Gina. Elle sait tout.

Mais son nouveau rôle n'a pas été rendu public malgré le fait qu'elle ait eu accès à 15 000 £ du contribuable.

Elle était une conseillère non rémunérée de M. Hancock, mais des allégations de «chumocratie» sont apparues en novembre lorsqu'il a été révélé qu'elle assistait à des réunions confidentielles.

Mme Coladangelo a été nommée directrice non exécutive au ministère de la Santé en septembre. Elle montre le rôle sur sa page LinkedIn et doit « superviser et surveiller les performances ».

En dehors du travail, Mme Coladangelo a trois enfants – Talia, Bruno et Layla. En 2012, elle a raconté au Daily Mail comment elle était retournée au travail alors qu'elle était mère.

Elle a payé une nounou à domicile dans leur maison du sud-ouest de Londres et a travaillé selon des horaires flexibles.

Mme Coladangelo a déclaré: "Je ne crains pas que mes enfants soient plus proches de leur nounou, car je passe autant de temps que possible avec eux.

« Je ne songerais jamais à dire à d'autres mères ce qu'elles doivent faire de leur vie. Chaque femme doit faire son propre choix.

«Mais je me sens très chanceux dans mon éducation et je pense que ces années ne devraient pas être gaspillées. Je veux travailler pour donner quelque chose en retour.

Son mari Oliver a accordé une interview au Financial Times en novembre 2015 et a parlé de leur maison. Il a déclaré: «Notre indulgence déménageait dans une maison plus grande à Wandsworth en septembre. Nous avions à peine un jardin à Clapham, mais la nouvelle maison a un plus grand jardin et plus d'espace en bas.

« Nous pourrions peut-être construire une extension. L'hypothèque sera encore assez importante, car les commerces de détail n'engloutent pas nécessairement beaucoup d'argent. Je ne suis pas un magnat.

Plus tôt vendredi, Downing Street a déclaré que le Premier ministre avait accepté les excuses du secrétaire à la Santé Matt Hancock pour avoir enfreint les directives en matière de distanciation sociale et "considérait l'affaire close".

"Vous avez vu la déclaration du secrétaire à la Santé, alors je vous en signale", a déclaré un porte-parole du Premier ministre après que des journalistes lui ont demandé pourquoi M. Hancock était resté en poste.

'Je n'ai vraiment rien d'autre à ajouter.

«Le secrétaire à la Santé a déclaré qu'il avait accepté d'avoir enfreint les directives de distanciation sociale et il s'est excusé pour cela.

"Le Premier ministre a accepté les excuses du secrétaire à la Santé et considère l'affaire close."

Lorsqu'on lui a demandé si Boris Johnson avait "pleine confiance" en M. Hancock, le porte-parole a répondu: "Oui".

Downing Street a refusé à plusieurs reprises de dire si le secrétaire à la Santé Matt Hancock avait enfreint la loi après avoir été photographié en train d'embrasser un proche collaborateur de son département de Whitehall.

Un porte-parole de Downing Street a déclaré lors d'un briefing à Westminster: "Je vous indiquerais sa déclaration. Il dit "J'accepte d'avoir enfreint les directives de distanciation sociale dans ces circonstances".

"Il déclare qu'il s'excuse pour cela et comme je l'ai dit, le Premier ministre a accepté ces excuses."

Répondant au spox du Premier ministre affirmant que l'affaire Matt Hancock est " close ", une porte-parole du parti travailliste a déclaré: " Cette affaire n'est certainement pas close, malgré les tentatives du gouvernement de la dissimuler.

«Matt Hancock semble avoir été surpris en train d'enfreindre les lois qu'il a créées alors qu'il entretenait une relation secrète avec un assistant qu'il a nommé à un emploi financé par les contribuables. Le Premier ministre l'a récemment qualifié d'"inutile" – le fait qu'il ne puisse toujours pas le limoger montre à quel point il est veule".

Le médecin-chef de l'Angleterre, le professeur Chris Whitty, a refusé de commenter les actions de Matt Hancock.

Lorsqu'on lui a demandé vendredi après-midi devant le ministère de la Santé, dans le centre de Londres, s'il avait quelque chose à dire sur les excuses du secrétaire à la Santé, le professeur Whitty a répondu: "Rien".

Le premier ministre gallois Mark Drakeford a déclaré qu'il y avait des "questions d'intérêt public légitimes auxquelles il fallait répondre" après la publication d'images semblant montrer le secrétaire à la Santé Matt Hancock dans une étreinte avec son assistant.

Interrogé à ce sujet lors d'une conférence de presse, M. Drakeford a déclaré: "Je pense qu'il y a une distinction légitime à faire entre ce que les gens font dans leur vie privée et ce qu'ils font dans leur vie publique.

"Je n'essaie pas de faire valoir ce que les gens font comme des affaires entièrement privées, mais dans le cas de M. Hancock, il me semble qu'il y a certaines questions qui présentent un véritable intérêt public."

«Je pense qu'il y a des questions auxquelles il faut répondre pour savoir si ces règles ont été enfreintes, les règles de distanciation sociale.

«M. Hancock lui-même a très rapidement condamné un universitaire de niveau supérieur de l'Imperial College lorsqu'il a été trouvé enfreint ces règles, donc je pense qu'il y a des questions, des questions d'intérêt public légitimes, auxquelles il faut répondre.

«Je pense qu'il y a des questions d'intérêt public légitimes auxquelles il faut répondre sur la façon dont les individus sont nommés s'ils s'avèrent être dans un type de relation différent avec le ministre qui était responsable de leur nomination.

« Certainement ici au Pays de Galles, j'attends toujours de l'ensemble de notre équipe ministérielle qu'elle observe les règles que nous attendons des autres.

« Vous ne pouvez pas faire des lois pour les autres et ensuite ne pas être prêt à les respecter vous-même. »

M. Hancock devait être à l'hippodrome de Newmarket pour visiter le centre de vaccination, mais un porte-parole a révélé qu'il avait annulé à la dernière minute "tôt ce matin".

Une enquête du ministère de la Santé sur la façon dont les images de l'extérieur du bureau de M. Hancock ont ​​été divulguées est attendue, le dénonciateur étant décrit comme un ancien fonctionnaire en colère contre son affaire " effrontée ", ajoutant: " Ils ont essayé de garder le secret mais tout le monde sait ce qui se passe à l'intérieur d'un immeuble comme celui-là ».

Le baiser a également eu lieu 11 jours avant que le gouvernement n'assouplisse les règles de sécurité, notamment en donnant la permission au public de s'embrasser à un moment où M. Hancock a dit aux gens: " Restez toujours à deux mètres des personnes avec qui vous ne vivez pas " et en utilisant le mantra: " Mains, visage et espace'.

La présidente du Parti travailliste, Anneliese Dodds, commentant les révélations sur Matt Hancock, a déclaré: « Si Matt Hancock a secrètement entretenu une relation avec un conseiller de son bureau – qu'il a personnellement nommé à un rôle financé par les contribuables – c'est un abus flagrant de pouvoir et un conflit d'intérêts évident.

" L'acte d'accusation contre Matt Hancock comprend le gaspillage de l'argent des contribuables, laissant les maisons de soins exposées et maintenant accusé d'avoir enfreint ses propres règles Covid.

«Sa position est désespérément intenable. Boris Johnson devrait le renvoyer.

L'adultère en série Boris Johnson limogera-t-il Matt Hancock malgré sa liaison avec Jennifer Arcuri et la vie amoureuse mouvementée du Premier ministre ?

Boris Johnson aurait eu une liaison de quatre ans avec Jennifer Arcuri – une femme d'affaires américaine de pole dance.

Boris Johnson aurait eu une liaison de quatre ans avec Jennifer Arcuri – une femme d'affaires américaine de pole dance.

Matt Hancock s'accroche à son travail en attendant de savoir si l'adultère en série Boris Johnson le licenciera.

Mais certains ont suggéré que la propre vie amoureuse mouvementée du Premier ministre, y compris une série d'affaires, pourrait l'empêcher de donner un coup de pouce au secrétaire à la Santé.

Lorsqu'il était maire de Londres, il a fait de Jennifer Arcuri son amant, et le Premier ministre a même envoyé à son ancienne maîtresse un SMS disant "Tu me manques et j'ai besoin de toi" tout en courtisant l'actuelle fiancée Carrie Symonds, est-il allégué.

Lorsqu'il était à l'hôtel de ville, Boris Johnson aurait eu une liaison de quatre ans avec Mme Arcuri – une femme d'affaires américaine de pole dance.

Dans une nouvelle biographie du Premier ministre intitulée The Gambler, par Tom Bower, il est affirmé que Mlle Arcuri a mis fin à leur relation alors que son deuxième mandat de maire a pris fin en mai 2016.

La biographie affirme que son dernier SMS lui a été envoyé le 29 décembre 2018. Il aurait écrit: "Tu me manques et j'ai besoin de toi." Elle a supprimé le texte.

À ce moment-là, M. Johnson divorçait de sa femme Marina Wheeler et courtisait déjà Mlle Symonds depuis février de la même année. Le n°10 a refusé de commenter.

La porte-parole des libéraux démocrates pour la santé et les services sociaux, Munira Wilson, a déclaré: «Matt Hancock est un terrible secrétaire à la Santé et aurait dû être limogé il y a longtemps pour ses échecs.

«Ce dernier épisode d'hypocrisie brisera la confiance du public britannique. Il disait aux familles de ne pas embrasser leurs proches, tout en faisant ce qu'il voulait sur le lieu de travail.

«Il est clair qu'il ne partage pas les valeurs du public. Des règles pour eux et des règles pour nous, ce n'est pas une façon de diriger un pays.

«Du scandale des EPI, de la crise de notre service de soins et du système de test et de traçabilité incroyablement médiocre, il a totalement échoué. Il est temps que le secrétaire à la Santé s'en aille.

Un dénonciateur de Whitehall qui a divulgué les images et ne travaillerait apparemment plus pour le département, a déclaré au Sun qu'il était " choquant que M. Hancock ait une liaison au milieu d'une pandémie avec un conseiller et un ami qu'il a utilisé de l'argent public pour embaucher ".

L'affaire présumée exerce encore plus de pression sur M. Hancock, qui se battait déjà pour son travail au sujet de sa gestion de la pandémie. Dominic Cummings a publié des messages WhatsApp du Premier ministre montrant que M. Johnson l'avait qualifié de "putain d'inutile".

Outre les graves allégations d'une liaison, il y aura également des questions auxquelles répondre sur le fait d'embrasser quelqu'un en dehors de sa bulle pendant la pandémie et si cela enfreint l'une des règles Covid qu'il a contribué à créer.

M. Hancock, qui n'a pas encore commenté, a annulé hier matin un événement dans sa circonscription de West Suffolk où il aurait été confronté à des questions sur l'affaire et s'il pouvait conserver son emploi. Il a également supprimé une publication Instagram d'hier soir où il a déclaré qu'il "travaillait avec des femmes brillantes".

Le secrétaire aux Transports, Grant Shapps, a déclaré qu'il s'agissait d'une affaire "entièrement personnelle" pour son collègue du cabinet. Il a déclaré à la radio LBC: "J'ai vu la photo mais, comme toujours pour les affaires privées, j'essaie toujours d'éviter de commenter la vie personnelle des autres et je pense que je vais m'en tenir à cette tradition ici."

Lorsqu'on lui a demandé si le secrétaire à la Santé aurait dû «ignorer la distanciation sociale», M. Shapps a répondu: «Je suis tout à fait sûr que quelles que soient les règles à l'époque, elles ont été suivies. Vous vous souviendrez qu'il y a eu un moment où les règles de distanciation sociale ont été modifiées mais, comme je l'ai dit, je ne veux pas commenter la vie privée de quelqu'un d'autre – c'est pour eux.

Le secrétaire aux Transports Grant Shapps a déclaré qu'il ne commenterait pas une affaire " entièrement personnelle " après la publication de photos représentant prétendument son collègue marié au Cabinet Matt Hancock dans une étreinte avec son plus proche collaborateur.

M. Shapps a déclaré à Sky News que l'ancienne lobbyiste Gina Coladangelo – que le secrétaire à la Santé a rencontrée à l'université – aurait suivi un processus « incroyablement rigoureux » pour obtenir le poste.

Hancock a eu un contact confortable avec un aide millionnaire la veille d'être fustigé pour des remarques "sexistes" aux Communes avant de disparaître pendant dix jours avant l'apparition de la BBC avec son "amant"

Le secrétaire à la Santé (à droite) n'était pas d'accord lorsque le Dr Rosena Allin-Khan (à gauche) et a été accusé de sexisme lors de l'échange la veille du baiser avec Gina Coladangelo

Le secrétaire à la Santé (à droite) n'était pas d'accord lorsque le Dr Rosena Allin-Khan (à gauche) et a été accusé de sexisme lors de l'échange la veille du baiser avec Gina Coladangelo

Le snog CCTV de Matt Hancock avec Gina Coladangelo sur Le 6 mai est venu le lendemain de son accusation de sexisme.

Au Le 5 mai La secrétaire à la Santé a été fustigée pour avoir dit à une députée travailliste de " surveiller son ton " après l'avoir grillé sur la stratégie de test des coronavirus du gouvernement à la Chambre des communes.

Le Dr Rosena Allin-Khan, une ancienne candidate à la tête du parti travailliste qui travaille également comme médecin A&E dans la lutte contre la pandémie, a déclaré que la politique du gouvernement avait « coûté des vies » et a appelé Hancock à s'engager à effectuer au moins 100 000 tests par jour. avant.

En réponse, une secrétaire à la Santé indignée a déclaré à la députée travailliste qu'elle devrait "prendre une feuille du livre du secrétaire d'État fantôme en termes de ton".

Le Dr Allin-Khan, qui assiste aux réunions du cabinet fantôme, a partagé l'échange sur les réseaux sociaux et a ensuite tweeté qu'elle ne « surveillerait pas son ton » lorsqu'elle défierait le gouvernement. Le commentaire du secrétaire à la Santé a déclenché un tollé parmi les députés, l'ancienne chef du parti travailliste par intérim Harriet Harman le qualifiant de "effrayant".

M. Hancock a gardé un profil assez bas au moment du baiser.

Sa dernière apparition publique avant le corps à corps du 6 mai a été le 30 avril, alors qu'il était sur la piste des élections locales pour les conservateurs.

Il est allé boire une pinte dans un pub (à droite) alors qu'il faisait campagne à l'intérieur du « Mur rouge ».

Et puis sa prochaine apparition en public a eu lieu dix jours après ce baiser, le 16 mai, et a été vue avec son amant présumé à la BBC.

M. Hancock et Gina Coladange avaient l'air sérieux lorsqu'ils ont quitté Broadcasting House ensemble (ci-dessous)

Le secrétaire à la Santé venait d'apparaître dans l'émission Andrew Marr où il a discuté le lendemain de l'assouplissement des règles de verrouillage.

Interrogé sur les règles entourant la nomination d'amis à des postes gouvernementaux, M. Shapps a déclaré: "Tout d'abord, je pense que le problème réel est entièrement personnel pour Matt Hancock.

«En termes de règles, toute personne nommée doit passer par un processus incroyablement rigoureux au sein du gouvernement, donc quelles que soient les règles, les règles devront être suivies.

«Il n'y a pas de raccourci pour cela, comme le sait quiconque a eu quelque chose à voir avec le système de nomination dans la fonction publique.

"Il y a des règles très strictes en place."

Les travaillistes ont déclaré que le gouvernement devait répondre si le secrétaire à la Santé avait enfreint des règles ou s'il y avait eu des "conflits d'intérêts" dans la nomination de son conseiller le plus proche.

Il s'ensuit que Matt Hancock a eu une relation avec un assistant principal qu'il a rencontré pour la première fois lorsqu'ils étaient à l'Université d'Oxford.

Un porte-parole du parti d'opposition a déclaré : « Les ministres, comme tout le monde, ont droit à une vie privée.

"Cependant, lorsque l'argent des contribuables est impliqué ou que des emplois sont proposés à des amis proches qui entretiennent une relation personnelle avec un ministre, cela doit être examiné.

"Le gouvernement doit être ouvert et transparent pour savoir s'il y a des conflits d'intérêts ou des règles qui ont été enfreintes".

Le ministre des Vaccins, Nadhim Zahawi, a déclaré qu'il avait « toute confiance » dans le secrétaire à la Santé.

S'exprimant après un sommet sur les vaccins à Londres, M. Zahawi a déclaré aux journalistes: "J'ai toute confiance en Matt Hancock."

Lorsqu'on lui a demandé s'il était déçu du comportement de M. Hancock, il a répondu: "J'ai dit tout ce que je vais dire à ce sujet. Il s'est excusé. Il se concentre sur le fait que nous ayons ce sprint (vaccinal), ce grand sprint jusqu'au 19 juillet.

Lorsqu'on lui a demandé s'il était plus difficile pour le public de suivre les règles: "Le secrétaire d'État s'est excusé et a dit tout ce qu'il avait à dire et le Premier ministre a pleinement confiance en son secrétaire d'État et considère l'affaire close."

Mais Tim Montgomerie, un ancien conservateur et ancien rédacteur en chef du site Web Conservative Home, a déclaré à Channel 4 News que M. Hancock "devrait définitivement démissionner".

Il a également tweeté plus tôt: "Pour l'amour de Dieu", un ministre conservateur démissionnera-t-il après avoir fait la mauvaise chose? Jamais? Quelqu'un va-t-il donner l'exemple ?'

Cela vient après que des photographies semblant montrer M. Hancock embrassant Mme Coladangelo aient été publiées dans le journal.

Sur les images, qui semblent provenir d'images de vidéosurveillance, M. Hancock semble également avoir la main sur le derrière de la femme.

Pendant ce temps, une source a déclaré au Sun qu'il était "choquant que M. Hancock ait une liaison au milieu d'une pandémie".

Selon le journal, l'incident s'est produit vers 15 heures le 6 mai, le jour des élections locales.

Mais le dénonciateur a déclaré au Sun qu'ils avaient été surpris en train d'avoir "des corps à corps réguliers ensemble".

La source a déclaré au journal: "Cela a également choqué les gens parce qu'il l'a mise dans un rôle si important et financé par l'État et c'est ce qu'ils font pendant les heures de bureau lorsque tout le monde travaille dur."

Mme Coladangelo, qui est administratrice et actionnaire du cabinet de lobbying Luther Pendragon, a été nommée au ministère de la Santé en tant que conseillère non rémunérée en mars de l'année dernière.

Mme Coladangelo a été nommée directrice non exécutive du département en septembre, ce qui signifie qu'elle est membre du conseil d'administration.

Elle peut réclamer jusqu'à 15 000 £ d'argent des contribuables pour ce rôle, bien qu'il n'y ait aucun dossier public de sa nomination.

Mme Coladangelo a un laissez-passer parlementaire, qui lui donne accès à Westminster, depuis avril. Certains ont affirmé qu'elle avait commencé à travailler en mars 2020, mais son LinkedIn dit que c'était en septembre de l'année dernière.

M. Hancock devait se rendre hier dans un centre de vaccination dans sa circonscription, mais s'est retiré à la dernière minute en raison du scandale de sordides qui l'a englouti.

Il a annulé son intention de visiter le centre Pharmacy2U de l'hippodrome de Newmarket dans le Suffolk après la publication d'une photo du politicien marié embrassant et embrassant son assistante Gina Coladangelo.

Un photographe employé par Pharmacy2U s'est rendu à l'hippodrome hier matin pour prendre des photos de l'événement, mais a déclaré qu'il avait été informé que Hancock ne se présenterait pas.

The Hancocks, Gina Coladangelo et Oliver Tress : la chronologie révèle comment les quatre se lient

  • 1993: Oliver Tress ouvre le premier magasin Oliver Bonas sur Fulham Road à Londres
  • 1995: Matt Hancock commence à étudier les EPI en même temps que Gina Coladangelo à l'université d'Oxford, où il rencontre également sa future épouse Martha Millar
  • 1998: Matt Hancock et Gina Coladangelo sont diplômés d'Oxford, où ils ont également travaillé à la radio en studio
  • 2006: Matt Hancock épouse Martha Millar
  • 2002: Gina Coladangelo rejoint le cabinet de lobbying Luther Pendragon, où elle restera jusqu'en 2014
  • 2011: Oliver Tress et Gina Coladangelo se seraient mariés cette année
  • 2014: Gina Coladangelo commence à travailler comme directrice marketing et communication chez Oliver Bonas
  • 2018: Matt Hancock devient secrétaire à la Santé
  • 2020: Gina Coladangelo est embauchée par Matt Hancock en tant que directrice non exécutive au ministère de la Santé

Et demandé si sa non-présentation était une déception, un agent de vaccination a déclaré: "Non, ce n'est pas la première fois qu'il annule pour nous."

Cependant, lorsqu'il a été pressé, un responsable de Pharmacy2U a refusé de commenter mais a nié que le secrétaire à la Santé s'était retiré lors de visites précédentes.

Les informations faisant état de l'affaire présumée surviennent quelques semaines seulement après que Hancock a été photographié en train de déjeuner avec sa femme Martha – la petite-fille de Frederick Millar, 1er baron Inchyra – à Londres.

Le couple a été vu en train d'attendre un taxi après avoir mangé au marché d'Exmouth dans la capitale.

Ils ont été vus ensemble pour la dernière fois en public lors du match Angleterre vs Écosse Euro 2020 à Wembley il y a une semaine.

Plus tôt cette année, le père de trois enfants, qui a deux fils et une fille, a été vu en train de jouer au rugby dans le parc avec ses garçons.

Matt Hancock a rencontré Gina lorsqu'ils ont travaillé ensemble sur la station de radio étudiante de l'Université d'Oxford dans les années 1990.

Hancock était un journaliste sportif minoritaire sur Oxygen FM tout en étudiant pour un diplôme en philosophie, politique et économie.

Gina qui suivait le même cursus et travaillait également à la station de radio où ils sont devenus des amis proches.

Ils auraient étudié ensemble, fait du bénévolat ensemble à la station de radio et socialisé ensemble à l'Exeter College, à Oxford.

Elle a été décrite comme «l'amie la plus proche» de Hancock à l'université lorsqu'il l'a nommée conseillère non rémunérée l'année dernière.

Hancock a parlé avec émotion de ses journées à travailler aux côtés de Coladangelo sur la station de radio aujourd'hui disparue.

En tant que nouveau ministre du Numérique et de la Culture en 2016, il a déclaré: "Je pense que je savais d'une manière ou d'une autre, lorsqu'en tant qu'étudiant, je travaillais comme correspondant sportif minoritaire pour Oxygen 107.9 FM, qu'un jour je deviendrais ministre de la radio."

Le présentateur de Sky Sports, David Garrido, travaillait à la station de radio étudiante à peu près en même temps que le couple.

L'affaire prétend survenir juste un jour après que la reine a exprimé sa sympathie pour le secrétaire à la Santé sous le feu, le qualifiant de 'pauvre homme'.

Gina Coladangelo et son mari Oliver Tress vivent dans cette propriété du sud-ouest de Londres

Gina Coladangelo et son mari Oliver Tress vivent dans cette propriété du sud-ouest de Londres

Gina Coladangelo (à gauche) avec le secrétaire à la Santé Matt Hancock à la BBC Broadcasting House dans le centre de Londres, où le secrétaire à la Santé est apparu dans l'émission The Andrew Marr début juin

Gina Coladangelo (à gauche) avec le secrétaire à la Santé Matt Hancock à la BBC Broadcasting House dans le centre de Londres, où le secrétaire à la Santé est apparu dans l'émission The Andrew Marr début juin

Hier soir, M. Hancock, avant la publication de l'affaire présumée, a publié une histoire sur Instagram appelant davantage de femmes à "s'impliquer en politique". Il a été supprimé hier matin

Hier soir, M. Hancock, avant la publication de l'affaire présumée, a publié une histoire sur Instagram appelant davantage de femmes à "s'impliquer en politique". Il a été supprimé hier matin

Le maire de Londres de l'époque, Boris Johnson, rencontre Oliver Tress lors d'une visite dans un magasin Oliver Bonas en novembre 2015

Le maire de Londres de l'époque, Boris Johnson, rencontre Oliver Tress lors d'une visite dans un magasin Oliver Bonas en novembre 2015

Matt Hancock et sa femme Martha ont été repérés à Londres plus tôt ce mois-ci. Le couple a déjeuné au marché d'Exmouth dans la ville de Londres

Matt Hancock et sa femme Martha ont été repérés à Londres plus tôt ce mois-ci. Le couple a déjeuné au marché d'Exmouth dans la ville de Londres

"Je suis juste occupé à sauver des vies!": Ce que Matt Hancock a dit le mois où il embrassait son assistant millionnaire

Matt Hancock devant son domicile dans le nord-ouest de Londres à la suite des preuves explosives de Dominic Cummings devant les députés

Matt Hancock devant son domicile dans le nord-ouest de Londres à la suite des preuves explosives de Dominic Cummings devant les députés

Le rendez-vous de Matt Hancock avec son principal collaborateur le mois dernier est arrivé à un moment où il a déclaré qu'il était trop occupé à lutter contre la pandémie pour regarder les nouvelles.

Le secrétaire à la Santé était dans la ligne de mire après les allégations de Dominic Cummings aux députés selon lesquelles M. Hancock est un menteur en série qui aurait dû être licencié pour son "comportement criminel et honteux" pendant la pandémie.

Après la comparution de M. Cummings au Parlement, le secrétaire à la Santé arrivait à son domicile du nord de Londres lorsqu'on lui a demandé de répondre aux affirmations de l'ancien assistant en chef n ° 10 selon lesquelles sa malhonnêteté avait directement entravé la gestion de la crise par le gouvernement et avait fait des milliers de morts.

M. Hancock a déclaré aux journalistes: "Je n'ai pas vu cette performance dans son intégralité, et au lieu de cela, je me suis occupé de lancer le déploiement de la vaccination, en particulier chez les plus de 30 ans, et de sauver des vies."

"Je ferai une déclaration à la Chambre des communes demain et j'aurai plus à dire alors."

Le monarque, 96 ans, a fait ce commentaire en accueillant Boris Johnson au palais de Buckingham pour sa première audience hebdomadaire en personne avec le Premier ministre depuis mars de l'année dernière.

Le monarque a dit à M. Johnson que c'était "très agréable de vous revoir" et le premier ministre a répondu: "Ravi de vous revoir". Cela fait 15 mois…'

La reine a alors dit : " Vraiment ? C'est des plus extraordinaires, n'est-ce pas ? Je viens de parler à votre secrétaire d'État à la Santé, le pauvre, il est venu au conseil privé. Il est plein de…'

M. Johnson l'a interrompu et a suggéré "plein de haricots" alors que la reine continuait: "Il pense que les choses s'améliorent."

M. Johnson a répondu: "Eh bien, ils sont…"

L'expression de sympathie du monarque intervient après que M. Hancock se soit retrouvé au centre d'une tempête politique après que Dominic Cummings a publié des messages texte du Premier ministre dans lesquels M. Johnson a qualifié le ministre du Cabinet de "totalement f ****** désespéré" .

Le secrétaire à la Santé a rejeté l'importance des messages explosifs de M. Johnson.

M. Hancock a déclaré que les communications, envoyées au plus fort de la crise des coronavirus l'année dernière, représentaient une "histoire ancienne".

Il a déclaré que "en période de stress, les gens disent toutes sortes de choses en privé", mais "ce qui compte le plus, c'est la qualité de votre collaboration".

Le ministre du Cabinet a également déclaré qu'il n'était pas gêné par l'évaluation apparente de M. Johnson sur ses performances.

M. Cummings, l'ancien assistant en chef du Premier ministre, a intensifié sa guerre avec le numéro 10 la semaine dernière lorsqu'il a publié un certain nombre de messages qui lui ont été envoyés par M. Johnson.

Dans un échange du 27 mars de l'année dernière, M. Cummings a critiqué le secrétaire à la Santé pour ne pas avoir intensifié les tests, M. Johnson ayant répondu: "Totalement f ****** désespéré."

Un autre du même jour a vu M. Cummings se plaindre que le ministère de la Santé avait refusé les ventilateurs parce que "le prix avait été majoré". M. Johnson a déclaré: "C'est Hancock. Il a été désespéré.

Le 27 avril, M. Johnson a apparemment envoyé un message à M. Cummings pour lui dire que l'achat d'EPI était un "désastre", suggérant que la responsabilité devrait être retirée au secrétaire à la Santé.

"Je ne peux penser à rien d'autre qu'enlever Hancock et mettre Gove", a déclaré le Premier ministre.

Le bécotage du bureau du secrétaire à la Santé était-il illégal?

Le secrétaire à la Santé a été photographié en train d'embrasser son assistante Gina Coladangelo le 6 mai dans ce qui semble être des images de vidéosurveillance de l'intérieur du ministère de la Santé et des Affaires sociales.

La législation en vigueur à l'époque stipulait que « personne ne peut participer à un rassemblement » qui « est composé de deux personnes ou plus … et se déroule à l'intérieur ».

La seule exception à cette règle était « à des fins professionnelles ou pour la prestation de services bénévoles ou caritatifs ».

On ne sait pas si M. Hancock pense que son étreinte faisait partie d'une réunion de travail.

Les directives en place jusqu'au 17 mai indiquaient également que les gens devraient continuer à garder leurs distances avec toute personne extérieure à leur foyer ou à leur bulle de soutien.

En ce qui concerne spécifiquement les lieux de travail, le Health and Safety Executive (HSE) avait des directives en place à l'époque disant qu'ils devaient être sécurisés contre Covid.

Il a déclaré que la distanciation sociale "signifie séparer les gens pour aider à réduire la propagation du coronavirus", ajoutant: "Dans la mesure du possible, vous devez garder les gens à 2 m de distance". Si cela n'est pas possible, envisagez des mesures de contrôle supplémentaires.'

Les mesures supplémentaires qui pourraient être utilisées si la distanciation sociale n'était pas possible comprenaient de décider «si l'activité peut être arrêtée» et de maintenir «la durée de l'activité aussi courte que possible».

Le lieu de travail doit également être organisé « de manière à ce que les personnes soient côte à côte ou face à face plutôt que face à face ».

Des efforts devraient également être faits pour «réduire le nombre de personnes à proximité immédiate de la zone de travail» et «se demander si les travailleurs peuvent rester à un endroit ou à un poste de travail lorsqu'ils travaillent».

La semaine dernière, lors d'une interview avec l'émission BBC Breakfast, on a demandé à M. Hancock ce qu'il pensait du Premier ministre le décrivant comme "désespéré".

Il a dit : « Honnêtement ? Cela ressemble à de l'histoire ancienne, non? Le programme de vaccination est un énorme succès.

«En période de stress, les gens disent toutes sortes de choses en privé. Ce qui compte, c'est la qualité de votre collaboration.

« Vous faites référence à des commentaires apparemment du Premier ministre. Je travaille avec le premier ministre tous les jours.

«Nous travaillons très fortement ensemble, d'une part pour protéger la vie et d'autre part pour sortir le pays de cela. Voilà ce qui importe.'

Lorsqu'on lui a dit que cela devait être embarrassant pour lui de savoir que M. Johnson avait dit de telles choses, M. Hancock a répondu: "Non, ce n'est pas vraiment à cause de toutes les choses que nous avons livrées ensemble."

« Nous parlons ici du succès du programme de vaccination, n'est-ce pas ? C'est quelque chose que j'ai mené en grande partie depuis le ministère, en collaboration avec le premier ministre.

«Il en a été un grand partisan tout au long. Bien sûr, nous avons eu des obstacles et nous avons eu des gens avec qui nous avons dû faire face en cours de route.

"Mais ce que je peux vous dire, c'est que la livraison de ce programme a été absolument fantastique."

M. Johnson a déclaré la semaine dernière qu'il avait "une confiance totale" en M. Hancock et "tout le gouvernement qui a traité Covid-19 pendant la pandémie".

Pendant ce temps, hier soir, M. Hancock, avant la publication de l'exclusivité Sun, a publié une histoire Instagram appelant davantage de femmes à " s'impliquer dans la politique ".

Dans le poste, M. Hancock dit qu'il travaille "aux côtés de femmes brillantes".

Le message ajoute: "Si vous êtes une femme qui veut s'impliquer dans la politique, balayez vers le haut."

Glisser vers le haut amène une personne à un lien vers la page du Parti conservateur, appelant à «plus de femmes conservatrices à tous les niveaux du parti et du gouvernement».

Hancock, formé à Oxford, s'est d'abord impliqué dans la politique en tant que militant conservateur à Guildford, avant de devenir conseiller économique du chancelier de l'Échiquier de l'époque, George Osborne.

Il a été élu député de West Suffolk en 2010 et a occupé plusieurs postes ministériels, y compris son poste le plus récent et le plus en vue de secrétaire à la Santé, poste qu'il a occupé en 2018 sous la Première ministre de l'époque, Theresa May.

Rencontrez les Hancocks: secrétaire à la santé de formation privée qui trouve que «l'équilibre travail-vie personnelle est un défi» et sa femme ostéopathe qui descend d'un baron et d'un magnat de la presse

M. Hancock a publié des photos de lui et de sa femme sur Instagram, dont celle-ci en 2017 alors qu'ils assistaient aux Brit Awards

M. Hancock a publié des photos de lui et de sa femme sur Instagram, dont celle-ci en 2017 alors qu'ils assistaient aux Brit Awards

Matt Hancock est né à Chester où il a fréquenté l'école privée exclusive King's School.

Il a obtenu son baccalauréat en mathématiques, physique, informatique et économie avant de faire de l'informatique au West Cheshire College.

Comme de nombreux députés conservateurs avant lui, il a étudié l'EPI à l'Exeter College d'Oxford – où il a obtenu un premier diplôme.

C'est à l'université d'élite qu'il s'est rendu compte qu'il souffrait de dyslexie, dont il n'a parlé que ces dernières années.

Il a ensuite obtenu une maîtrise en économie au Christ's College de Cambridge, avant de se tourner vers la politique en 1999 lorsqu'il a rejoint les conservateurs.

Mais avant de devenir député, M. Hancock a suivi une formation de jockey. Il a remporté une course dans sa ville de circonscription de Newmarket en 2012.

M. Hancock a épousé Martha (nom de jeune fille Miller) en 2006.

L'ostéopathe est la petite-fille de Frederick Millar, 1er baron Inchyra, diplomate britannique et ambassadeur en Allemagne de l'Ouest.

Elle est également l'arrière-petite-fille du 1er vicomte Camrose, un éditeur de journaux gallois.

Le couple a trois enfants – une fille et deux fils – et ils vivent à Little Thurlow, dans l'ouest du Suffolk, dans la circonscription représentée par le député.

Ils ne laissent pas leurs enfants avoir des médias sociaux, mais M. Hancock a été vu jouer au rugby avec les garçons dans les parcs de Londres pendant la pandémie.

Lorsque leur troisième enfant est né en 2013, M. Hancock n'était pas sur le point d'obtenir immédiatement deux semaines de congé de paternité.

Mais il a ensuite pris une pause de deux mois, y compris les vacances d'été prolongées des députés.

Il a déclaré à l'époque: «Je prends moi-même un congé de paternité. Il est important de créer un lien fort avec vos enfants.

Les Hancock ont ​​gardé leur vie de famille privée, Mme Hancock étant rarement photographiée aux côtés de son mari.

Dans une interview avec le FT, M. Hancock a révélé qu'il passait la semaine à Londres et le week-end à Newmarket.

Il a déclaré au journal que "l'équilibre travail-vie personnelle est un défi", ajoutant: "Je fais très attention aux horaires.

"Mon temps professionnel, social et familial est réservé longtemps à l'avance et vous devez ensuite être strict à ce sujet."

La ferme de Matt Hancock dans le Suffolk endormi a été fermée hier alors que le secrétaire à la Santé s'est embourbé dans un scandale sordide.

Il n'y a pas eu de réponse cet après-midi dans la propriété du village de West Suffolk, où les habitants ont dénoncé l'hypocrisie de Hancock marié pris dans un corps à corps torride avec son assistante Gina Coladangelo.

Une femme a déclaré: «Il n'a pas tardé à critiquer le professeur Neil Ferguson lorsqu'il est apparu qu'il avait vu une maîtresse pendant le verrouillage.

«Plus que tout, cependant, je suis désolé pour sa femme.

" Cela va lui faire perdre beaucoup de confiance et cela n'aurait pas pu arriver à un pire moment – ​​si peu de temps après que des détails aient été révélés selon lesquels il avait été qualifié de " sans espoir " par Boris Johnson.

"Je pense vraiment que son travail est maintenant très menacé."

Un autre villageois a ajouté: “ Il a agi de manière hypocrite, il n'y a aucune distanciation sociale sur cette photo de lui avec son aide et il a rapidement averti tout le monde de se tenir à l'écart.

«Tout le monde peut se mettre dans le pétrin à un moment ou à un autre, mais je ne peux pas croire que quelqu'un d'aussi connu que Matt Hancock ne savait pas qu'il pouvait être découvert.

«Il a été très sous les feux de la rampe au cours de la dernière année et demie et alors comment s'attendait-il à ce que cela ne sorte pas à un moment donné?

« J'ai très peu vu avec lui dans le village. Il est principalement à Londres et ses enfants ne vont pas à l'école dans le quartier.

Gina Coladangelo, 43 ans, la mère de trois enfants glamour de Matt Hancock, est mariée au millionnaire derrière Oliver Bonas et compte une série d'amis célèbres

La femme Matt Hancock aurait été avoir une liaison avec est marié au millionnaire fondateur d'une entreprise de mode Oliver Bonas et a travaillé comme directeur des communications au cours des sept dernières années.

Gina Coladangelo, 43 ans, connaît le secrétaire à la Santé de l'Université d'Oxford, où ils ont tous deux travaillé à la radio étudiante et étudié la politique, la philosophie et l'économie (PPE) – et où il a également rencontré sa femme Martha, 44 ans.

Mme Coladangelo reste amie sur Facebook avec l'épouse ostéopathe de M. Hancock – avec qui le politicien conservateur a deux fils et une fille – après qu'ils aient tous deux obtenu leur diplôme universitaire à peu près au même moment.

Et ils résident tous à Londres, avec Mme Coladangelo vivant avec son mari, le magnat de la mode multimillionnaire Oliver Tress et leurs trois enfants à Wandsworth, tandis que les Hancock vivent à Queen's Park avec leurs enfants.

Hancock, 42 ​​ans, a embauché Mme Coladangelo en tant que directrice non exécutive au ministère de la Santé et des Affaires sociales en septembre dernier, et les images de vidéosurveillance d'eux s'embrassant dans le bâtiment départemental auraient été prises le 6 mai.

Mère de trois enfants, elle est actionnaire majoritaire – ainsi que directrice – du cabinet de lobbying Luther Pendragon, où elle a travaillé d'octobre 2002 à juin 2014. Elle a étudié PPE à Oxford entre 1995 et 1998, comme M. Hancock.

M. Hancock a rencontré Mme Coladangelo lorsqu'ils ont travaillé ensemble à la radio étudiante d'Oxford dans les années 1990. M. Hancock était un journaliste sportif minoritaire sur Oxygen FM et ils auraient socialisé ensemble à l'Exeter College, à Oxford.

Elle a été décrite comme "l'amie la plus proche" de M. Hancock à l'université lorsqu'il l'a nommée conseillère non rémunérée l'année dernière. M. Hancock a parlé avec émotion de ses journées de travail à ses côtés sur la station de radio aujourd'hui disparue.

En tant que nouveau ministre du Numérique et de la Culture en 2016, il a déclaré: "Je pense que je savais d'une manière ou d'une autre, lorsqu'en tant qu'étudiant, je travaillais comme correspondant sportif minoritaire pour Oxygen 107.9 FM, qu'un jour je deviendrais ministre de la radio."

Mais Mme Coladangelo a épousé M. Tress, 53 ans, fondateur de la chaîne de mode Oliver Bonas, du nom de son ex-petite amie Anna, cousine de l'ancienne partenaire du prince Harry, Cressida Bonas.

On ne sait pas exactement quand Mme Coladangelo et M. Tress se sont mariés, bien qu'ils aient été inscrits sur les listes électorales avec son nom de jeune fille en 2008, puis son nom d'épouse de Gina Tress en 2011.

M. Tress a fondé Oliver Bonas à Londres en 1993 avec des sacs à main et des bijoux qu'il avait apportés de Hong Kong où vivaient ses parents, et sa femme a commencé à y travailler en juin 2014 après 11 ans chez Luther Pendragon.

Ils vivent ensemble dans une propriété individuelle de cinq chambres d'une valeur estimée à environ 4 millions de livres sterling à Wandsworth, dans le sud-ouest de Londres, dans une rue calme bordée d'arbres avec des places de stationnement réservées aux résidents et appréciées des familles.

La plupart des voitures garées dans la rue – qui se trouve à 20 minutes en voiture du centre de Londres – sont des BMW 4×4 et des Volvo haut de gamme. Les voisins de Mme Coladangelo sont restés bouche bée et ont refusé de commenter.

Mais un ouvrier en visite qui a quitté une maison voisine n'a pas été impressionné par M. Hancock. Il a déclaré: «Le gars avait été pris en flagrant délit sur le film. Il faudra qu'il discute intelligemment pour s'en sortir avec sa femme.

Mme Coladangelo a été aperçue à plusieurs reprises en train de quitter Downing Street avec le secrétaire à la Santé. Une source a déclaré au Sunday Times l'année dernière : " Avant que Matt ne fasse quelque chose de grand, il parlera à Gina. Elle sait tout.

Mais son nouveau rôle n'a pas été rendu public malgré le fait qu'elle ait eu accès à 15 000 £ du contribuable.

Gina Coladangelo travaille en tant que directrice des communications pour Oliver Bonas, qui a été fondée par son mari Oliver Tress (photographié ensemble à Belgravia à Londres en 2014) – tout en étant également l'assistant le plus proche du secrétaire à la Santé Matt Hancock

Gina Coladangelo travaille en tant que directrice des communications pour Oliver Bonas, qui a été fondée par son mari Oliver Tress (photographié ensemble à Belgravia à Londres en 2014) – tout en étant également l'assistant le plus proche du secrétaire à la Santé Matt Hancock

Gina Coladangelo et l'illustratrice Aysha Awwad à la V&A Summer Party au Victoria and Albert Museum de Londres en 2019

Gina Coladangelo et l'illustratrice Aysha Awwad à la V&A Summer Party au Victoria and Albert Museum de Londres en 2019

(De gauche à droite) Jules Somerset Webb, Oliver Tress, Tabitha Webb et Gina Coladangelo au magasin de Mme Webb à Belgravia en 2014

(De gauche à droite) Jules Somerset Webb, Oliver Tress, Tabitha Webb et Gina Coladangelo au magasin de Mme Webb à Belgravia en 2014

Mme Coladangelo est photographiée (à gauche) avec la présentatrice de radio et de télévision écossaise Jenni Falconer (à droite) en septembre 2019

Mme Coladangelo est photographiée (à gauche) avec la présentatrice de radio et de télévision écossaise Jenni Falconer (à droite) en septembre 2019

Elle était une conseillère non rémunérée de M. Hancock, mais des allégations de «chumocratie» sont apparues en novembre lorsqu'il a été révélé qu'elle assistait à des réunions confidentielles.

Mme Coladangelo a été nommée directrice non exécutive au ministère de la Santé en septembre. Elle montre le rôle sur sa page LinkedIn et doit « superviser et surveiller les performances ».

Elle déclare : « J'ai plus de vingt ans d'expérience dans la gestion d'entreprise, le marketing et la communication, avec une spécialisation dans le commerce de détail, la santé, le troisième secteur et l'énergie.

« Expertise marketing dans les relations avec les médias, les campagnes grand public, les médias sociaux, la stratégie numérique, les collaborations stratégiques, les communications internes, la gestion des problèmes et les affaires publiques. »

Mais son nouveau rôle n'a pas été rendu public malgré le fait qu'elle ait eu accès à 15 000 £ du contribuable.

Alors qu'elle travaillait en tant que responsable du marketing chez Oliver Bonas, Mme Coladangelo a contribué à un article à l'occasion de la Journée internationale de la femme.

Elle a écrit: "Vous n'êtes pas obligé de faire ce que tout le monde fait. Décidez de ce que vous voulez et ne voulez pas – et respectez-le. C'est à vous de vivre une vie que vous aimez.

Mme Coladangelo a accès au Parlement en raison de l'obtention d'un laissez-passer en avril et serait également liée par la loi sur les secrets officiels.

Le laissez-passer porterait le nom de famille de son mari, mais elle ne l'utilise pas pour son travail. Le pair de la Chambre des Lords, Lord Bethell, l'a parrainée pour le laissez-passer.

En dehors du travail, Mme Coladangelo a trois enfants. En 2012, elle a raconté au Daily Mail comment elle était retournée au travail alors qu'elle était mère.

Elle a payé une nounou à domicile dans leur maison du sud-ouest de Londres et a travaillé selon des horaires flexibles.

Mme Coladangelo a déclaré: "Je ne crains pas que mes enfants soient plus proches de leur nounou, car je passe autant de temps que possible avec eux.

« Je ne songerais jamais à dire à d'autres mères ce qu'elles doivent faire de leur vie. Chaque femme doit faire son propre choix.

«Mais je me sens très chanceux dans mon éducation et je pense que ces années ne devraient pas être gaspillées. Je veux travailler pour donner quelque chose en retour.

Gina Coladangelo et son mari Oliver Tress vivent dans cette propriété à Wandsworth, dans le sud-ouest de Londres

Gina Coladangelo et son mari Oliver Tress vivent dans cette propriété à Wandsworth, dans le sud-ouest de Londres

Mme Coladangelo montre son rôle d'Oliver Bonas sur sa page LinkedIn et doit "superviser et surveiller les performances"

Mme Coladangelo montre son rôle d'Oliver Bonas sur sa page LinkedIn et doit "superviser et surveiller les performances"

Matt Hancock arrive aux studios de la BBC à Londres avec son assistante principale Gina Coladangelo en juillet de l'année dernière

Matt Hancock arrive aux studios de la BBC à Londres avec son assistante principale Gina Coladangelo en juillet de l'année dernière

Son mari Oliver a accordé une interview au Financial Times en novembre 2015 et a parlé de leur maison. Il a déclaré: «Notre indulgence déménageait dans une maison plus grande à Wandsworth en septembre (2015).

Mme Coladangelo est représentée sur sa photo de profil LinkedIn

Mme Coladangelo est représentée sur sa photo de profil LinkedIn

«Nous avions à peine un jardin à Clapham, mais la nouvelle maison a un plus grand jardin et plus d'espace en bas.

« Nous pourrions peut-être construire une extension. L'hypothèque sera encore assez importante, car les commerces de détail n'engloutent pas nécessairement beaucoup d'argent. Je ne suis pas un magnat.

M. Bonas a ouvert son premier magasin sur Fulham Road à Londres en 1993 avec des sacs à main et des bijoux qu'il avait apportés de Hong Kong où vivaient ses parents.

S'adressant à l'Independent en septembre 2015, il a déclaré : « J'avais ramené des cadeaux pour des amis et ils étaient très populaires, alors j'ai pensé : « Je me demande si je peux m'en sortir ? » Et à mon grand étonnement, cela a juste fonctionné.

Bonas était le nom de famille de sa petite amie d'alors, Anna Bonas, qui est la cousine de l'ancienne petite amie du prince Harry, Cressida Bonas, et il a raconté comment "elle n'a pas demandé très gentiment que je le change".

Oliver Bonas est une chaîne indépendante de magasins de style de vie qui a commencé avec un magasin sur Fulham Road en 1993. Au départ, M. Tress stockait principalement des produits qu'il avait trouvés dans des salons professionnels.

Gina Coladangelo travaille pour l'entreprise fondée par son mari Oliver Tress (photographié ensemble il y a plusieurs années)

Gina Coladangelo travaille pour l'entreprise fondée par son mari Oliver Tress (photographié ensemble il y a plusieurs années)

Matt Hancock avec Mme Coladangelo quittant les studios de la BBC après être apparu dans The Andrew Marr Show plus tôt ce mois-ci

Matt Hancock avec Mme Coladangelo quittant les studios de la BBC après être apparu dans The Andrew Marr Show plus tôt ce mois-ci

Le détaillant compte désormais 80 magasins à travers le Royaume-Uni, proposant des produits de bijoux contemporains, des cadeaux, des articles ménagers et des meubles.

En dehors du travail, Mme Coladangelo a trois enfants. En 2012, elle a raconté comment elle avait repris le travail alors qu'elle était mère

En dehors du travail, Mme Coladangelo a trois enfants. En 2012, elle a raconté comment elle avait repris le travail alors qu'elle était mère

Les meilleurs vendeurs incluent des articles comme des bougies, des trousses de toilette et des bijoux délicats. Des célébrités telles que Holly Willoughby et Christine Lampard ont également été aperçues dans des tenues colorées de la marque.

Il est réputé pour ses pièces vibrantes, qui se présentent souvent dans des imprimés audacieux. Basée à Chessington, dans le Surrey, l'entreprise emploie plus de 500 personnes et son chiffre d'affaires était de 70 £ en 2017.

L'année dernière, le détaillant a obtenu un financement de 3,5 millions de livres sterling de HSBC pour aider à soutenir l'entreprise après le verrouillage.

Le financement fait partie du Coronavirus Business Interruption Loan Scheme (CBILS) et vise à alléger la pression financière sur le magasin après la pandémie.

M. Tress a fréquenté le Marlborough College dans le Wiltshire – où d'autres anciens élèves incluent Kate Middleton – tandis que M. Hancock est allé à la King's School Chester.

Le père de Mme Coladangelo, Rino Coladangelo, 70 ans, est un homme d'affaires millionnaire et directeur général d'une société pharmaceutique internationale.

Le maire de Londres de l'époque, Boris Johnson, rencontre Oliver Tress lors d'une visite dans un magasin Oliver Bonas en novembre 2015

Le maire de Londres de l'époque, Boris Johnson, rencontre Oliver Tress lors d'une visite dans un magasin Oliver Bonas en novembre 2015

Sa mère Heather, 69 ans, ancienne fleuriste, a occupé le poste de secrétaire dans l'entreprise de son mari qui a des intérêts en Chine, en Inde et aux États-Unis.

Le père de Mme Coladangelo, Rino Coladangelo, 70 ans, est directeur général d'une société pharmaceutique internationale

Le père de Mme Coladangelo, Rino Coladangelo, 70 ans, est directeur général d'une société pharmaceutique internationale

Le couple vit dans une ancienne ferme classée du XVIe siècle dans le village de Steeple Morden, à la frontière Hertfordshire-Cambridgeshire.

M. Coladangelo est répertorié dans la Companies House en tant qu'italien, mais il a fait ses études à l'University College de Londres et a vécu et travaillé au Royaume-Uni la majeure partie de sa vie.

Il est actuellement directeur général de Rephine Ltd, une société pharmaceutique basée à Stevenage qui se spécialise dans la conformité et les affaires réglementaires.

Selon Linkedin, il était membre du Royal College of Physicians de Londres et directeur général d'un hôpital du NHS. Il parle anglais, italien et français.

Sa mère était administratrice de la Willow Foundation dont sa fille était également administratrice jusqu'à sa démission en 2018.

L'association caritative, dont le président à vie est l'ancien gardien de but d'Arsenal et présentateur de télévision Bob Wilson, vise à offrir des "jours édifiants et spéciaux" aux jeunes adultes gravement malades.

Appels à une enquête du MI5 sur la fuite des images de Matt Hancock: la Henry Jackson Society mène des demandes d'enquête urgente au milieu des craintes pour la sécurité à Whitehall

Le MI5 a été invité à sonder où les images de Matt Hancock dans une étreinte apparente avec son conseiller est venu au milieu des craintes d'une violation de la sécurité de Whitehall.

Le secrétaire à la Santé a été accusé d'avoir une liaison après que The Sun a publié des photos du ministre du Cabinet marié semblant embrasser Gina Coladangelo, qui, selon le journal, a été embauchée par M. Hancock l'année dernière.

Les images, qui semblent provenir d'images de vidéosurveillance, ont été prises le 6 mai depuis le siège du ministère de la Santé et des Affaires sociales.

La publication des images a conduit à des appels à une enquête sur les fuites, le groupe de réflexion de la Henry Jackson Society déclarant que " le MI5 doit enquêter " car cela " suggère qu'une violation de la sécurité " a pu avoir lieu.

Le MI5 a été invité à sonder d'où provenaient les images de Matt Hancock dans une étreinte apparente avec son conseiller au milieu des craintes d'une violation de la sécurité de Whitehall

Le MI5 a été invité à sonder d'où provenaient les images de Matt Hancock dans une étreinte apparente avec son conseiller au milieu des craintes d'une violation de la sécurité de Whitehall

Alan Mendoza, le directeur exécutif du groupe de réflexion, a appelé à une enquête pour déterminer l'origine des images car il a suggéré qu'elles pourraient provenir d'un "bug".

Il a déclaré: «Pour des raisons de sécurité nationale, il devrait être impossible qu'un bogue soit placé n'importe où à proximité d'une telle installation.

«Le gouvernement doit expliquer de toute urgence comment une violation de sécurité aussi flagrante s'est produite et le MI5 doit immédiatement enquêter sur les circonstances.

«Tous les autres bureaux ministériels devront désormais balayer pour voir quels autres appareils d'écoute et d'enregistrement espionnent les ministres.

"Des mesures doivent également être prises pour déterminer si cet incident a été mené par un fonctionnaire mécontent ou – compte tenu de sa sophistication et de sa gravité – des agents d'un État hostile."

Le Sun a rapporté que M. Hancock avait engagé Mme Coladangelo en tant que conseillère non rémunérée sur un contrat de six mois en mars de l'année dernière, avant de la nommer directrice non exécutive du département.

M. Hancock, qui aurait rencontré Mme Coladangelo à l'université, est marié à sa femme Martha depuis 15 ans et ils ont trois enfants ensemble.

Mme Coladangelo est directrice du marketing et de la communication chez Oliver Bonas, un détaillant britannique fondé par son mari Oliver Tress.

Le secrétaire aux Transports, Grant Shapps, a déclaré vendredi matin qu'il ne commenterait pas l'affaire "entièrement personnelle" à la suite des informations concernant son collègue du Cabinet.

Tu te souviens de ça, Matt ? Comment le secrétaire à la Santé a condamné le « professeur Lockdown » Neil Ferguson et a déclaré qu'il « ne serait pas possible » pour lui de garder son emploi après avoir enfreint les règles de Covid pour voir son amant … un an avant que son affaire ne soit révélée

Matt Hancock a été accusé de deux poids deux mesures lors d'une interview dans laquelle il a condamné le « Professeur Lockdown » pour avoir enfreint les règles de Covid pour rencontrer sa maîtresse – alors que le secrétaire à la Santé est confronté à des questions sur sa propre affaire présumée un an plus tard.

La vidéo, qui a fait son apparition sur les réseaux sociaux à la lumière de l'infidélité présumée de M. Hancock avec la directrice des communications millionnaire Gina Coladangelo, 43 ans, a été diffusée sur Sky News le 6 mai 2020.

Dans le clip, le secrétaire à la Santé condamne les actions du «professeur Lockdown» Neil Ferguson, qui a enfreint les restrictions de Covid pour rencontrer sa maîtresse mariée Antonia Staats, 38 ans l'été dernier.

Il admet que les actions de Ferguson sont «extraordinaires» alors qu'il a du mal à comprendre le message hypocrite que l'ancien scientifique de SAGE a envoyé au public avant sa démission en mai 2020.

Il est apparu que Hancock aurait été surpris en vidéosurveillance en train d'embrasser son assistante Mme Coldagangelo le 6 mai – moins de quinze jours avant que le gouvernement n'assouplisse les règles de sécurité, notamment en donnant la permission de se serrer dans ses bras.

Et il va plus loin en disant qu'il "ne serait pas possible" pour M. Ferguson, 53 ans, d'avoir conservé son emploi après avoir bafoué les règles strictes de distanciation sociale des coronavirus qu'il a aidé à établir pour avoir des rendez-vous secrets avec son amant marié.

Ferguson a été brandi comme un "hypocrite arrogant" à la suite de ses actions, mais dans une tournure controversée, de superbes images de vidéosurveillance ont montré M. Hancock et son plus proche collaborateur dans une étreinte passionnée devant son bureau de Whitehall le mois dernier.

Alors que le secrétaire à la Santé a salué la décision de Ferguson de démissionner, il a lui-même été pris à la caméra en train d'embrasser la lobbyiste millionnaire Gina Coladangelo, 43 ans, qui a été nommée conseillère financée par les contribuables en mars de l'année dernière.

M. Hancock aurait vérifié que le couloir était dégagé avant de fermer la porte, s'appuyant dessus pour l'empêcher de s'ouvrir avant de se lancer dans leur étreinte passionnée vers 15 heures le 6 mai de cette année – moins de quinze jours avant que le gouvernement n'assouplisse les règles de sécurité, notamment en donnant permission de faire un câlin.

Dans l'interview, Matt Hancock, 42 ​​ans, condamne les actions du « professeur Lockdown » Neil Ferguson, qui a enfreint les règles de Covid pour rencontrer sa maîtresse mariée Antonia Staats, 38 ans l'été dernier

Dans l'interview, Matt Hancock, 42 ​​ans, condamne les actions du « professeur Lockdown » Neil Ferguson, qui a enfreint les règles de Covid pour rencontrer sa maîtresse mariée Antonia Staats, 38 ans l'été dernier

La vidéo est réapparue à la lumière de la liaison présumée de M. Hancock avec la directrice des communications millionnaire Gina Coladangelo, 43 ans (à gauche)

La vidéo est réapparue à la lumière de la liaison présumée de M. Hancock avec la directrice des communications millionnaire Gina Coladangelo, 43 ans (à gauche)

Professor Ferguson (above) asked his mistress Antonia Staats, 38, to travel across London to his home at least twice despite lecturing Brits on the need to stay apart

Professor Ferguson (above) asked his mistress Antonia Staats, 38, to travel across London to his home at least twice despite lecturing Brits on the need to stay apart

Antonia Staats, 38, is believed to have visited the scientist shortly after he finished self-isolating for two weeks last summer

Antonia Staats, 38, is believed to have visited the scientist shortly after he finished self-isolating for two weeks last summer

In a live interview with Sky presenter Kay Burley last summer, the Health Secretary referenced the 'extraordinary' circumstances surrounding Professor Ferguson's resignation.

He said: 'It's extraordinary. I don't understand… Prof Ferguson is a very, very eminent and impressive scientist.

'The science he has done has been an important part of what we have listened to.

'I think he did the right decision, to resign that is.'

Kay Burley asks: 'You wouldn't have thought to keep him?'

Mr Hancock replied: 'That's just not possible in these circumstances.'

Professor Ferguson, 53, asked his mistress Antonia Staats, 38, to travel across London to his home at least twice last summer – despite lecturing 66million in Britain on the need to stay apart to stop the spread of Covid-19.

Lockdown restrictions were at their peak at the time Mr Ferguson broke the rules, with no social contact allowed between separate households.

In a resignation statement, the academic, who is married with a son but is believed to be separated from his wife, admitted he had 'made an error of judgement' but claimed he thought he was 'immune' to the illness.

Several outspoken critics slammed 'Professor Lockdown' as an 'arrogant hypocrite' and accused him of 'undermining' the Government's message on lockdown.

Le secrétaire à la Santé, 42 ans, a été vu en train de discuter passionnément avec la lobbyiste millionnaire Gina Coladangelo (photographiée ici avec Matt Hancock à l'extérieur de Downing Street en mai), selon The Sun

Le secrétaire à la Santé, 42 ans, a été vu en train de discuter passionnément avec la lobbyiste millionnaire Gina Coladangelo (photographiée ici avec Matt Hancock à l'extérieur de Downing Street en mai), selon The Sun

Mr Hancock is facing a barrage of questions as his job hangs in the balance in the wake of his alleged affair.

The Health Secretary, 42, has been caught on camera in a passionate clinch with his hand rubbing the back and bottom of millionaire lobbyist Gina Coladangelo, 43, who was brought in as a taxpayer-funded advisor in March last year.

Mr Hancock has been married for 15 years to wife Martha, 44, and the couple have three children together.

Mrs Hancock reportedly looked sad and upset as she left the couple's home in north London yesterday morning, but didn't speak to reporters about her husband's alleged infidelity.

'We went MONTHS without hugging our families!': Furious Britons rage at Matt Hancock as CCTV exposes him kissing his 'lover' aide… while telling to UK to stick to social distancing rules

Furious Britons took to social media yesterday to rage at Matt Hancock after CCTV exposed him kissing an aide – while telling the UK to stick to social distancing rules.

The Health Secretary, 42, was caught on camera in a passionate clinch with his hand rubbing the back and bottom of millionaire lobbyist Gina Coladangelo, 43, who was brought in as a taxpayer-funded advisor in March last year.

The incident is alleged to have taken place in the Department for Health's headquarters in central Londres at around 3pm on May 6 this year – the day of the UK local elections and a week after his first coronavirus jab.

The kiss was also 13 days before the Government relaxed safety regulations including giving permission to hug.

In response, hundreds of people took to Twitter to give their views on the scandal, with many accusing the minister of hypocrisy, while others revealed the heartbreaking sacrifices they've made in order to stick to the rules.

One wrote: 'There are people that genuinely went months and months without hugging their families after following the advice of Matt Hancock… quite sad really!'

Another added: 'To be crystal clear, this picture was taken with 2m social distancing rules still in place at workplaces. The issue here is not Matt Hancock's infidelity – it's his world-beating hypocrisy. Write the rules. Tell the little people to obey. Then break them with impunity.'

A third tweeted: 'On 8th May, I didn't hug my aunt when I found out my dad had terminal cancer. Meanwhile on 6th May, Matt Hancock (the man who told me it was unsafe to hug) was all over his mistress in a Government building. So many times the COVID story has jumped the shark, but now enough.'

Piers Morgan also highlighted the fact it was 'at the time he was ordering the British people not to hug anyone from other households'.

Meanwhile, Nigel Farage wrote: 'I had wanted to go to my daughter's school prize-giving next week but can only do so online. Yet thousands of Football Officials can come to the UK without quarantine and Matt Hancock can completely ignore social distancing rules.'

As Downing Street begins to deal with the fallout, the Health Secretary ran for cover and cancelled a public appearance yesterday as he fought for his job.

In a statement, Mr Hancock said: 'I accept that I breached the social distancing guidance in these circumstances.

'I have let people down and am very sorry.

'I remain focused on working to get the country out of this pandemic, and would be grateful for privacy for my family on this personal matter.'

At the time the image was captured, Mr Hancock is said to have checked the corridor is clear before closing the door, leaning on it to stop it opening before launching into their passionate embrace.

The Sun claims they have been having an affair that has been the talk of the department – but it is not known if they remain in a relationship that was a secret until yesterday.

Mr Hancock has been married for 15 years to wife Martha, 44, and the couple have three children together.

Mrs Hancock looked sad and upset as she left the couple's home in north London yesterday morning but didn't speak to reporters about her husband's alleged infidelity.

Son mari était introuvable, cependant, elle portait toujours son alliance.

Ils ont été vus ensemble pour la dernière fois en public lors du match Angleterre vs Écosse Euro 2020 à Wembley il y a une semaine.

Communications director and lobbyist Mrs Coladangelo is a mother-of-three, whose husband Oliver Tress is the founder of clothing shop Oliver Bonas.

The shutters were closed at their £4.5million South London home. She has been working as an advisor for Mr Hancock with one source saying: 'Before Matt does anything big, he'll speak to Gina'.

M. Hancock est marié depuis 15 ans à sa femme Martha, avec qui il a trois enfants

M. Hancock est marié depuis 15 ans à sa femme Martha, avec qui il a trois enfants

Mme Coladangelo (photographiée ici avec son mari Oliver Tress – le fondateur de la chaîne de vêtements Oliver Bonas), qui est directrice et actionnaire du cabinet de lobbying Luther Pendragon, a été nommée au ministère de la Santé en tant que conseillère non rémunérée en mars de l'année dernière

Mme Coladangelo (photographiée en 2012) a été nommée directrice non exécutive du département en septembre, ce qui signifie qu'elle est membre du conseil d'administration.

Mme Coladangelo (photographiée ici avec son mari Oliver Tress – le fondateur de la chaîne de vêtements Oliver Bonas), qui est administratrice et actionnaire de la société de lobbying Luther Pendragon

Matt Hancock sourit et se moque de son amant présumé alors qu'ils quittent la BBC après être apparus dans l'émission Marr en juin

Matt Hancock sourit et se moque de son amant présumé alors qu'ils quittent la BBC après être apparus dans l'émission Marr en juin

Mrs Coladangelo is friends with Matt Hancock's wife on Facebook and they have spent time together socially.

MailOnline has contacted representatives for the Health Secretary. A friend of Mr Hancock's reportedly told The Sun they had 'no comment' on the matter, but that 'no rules' had been breached.

Other sources claimed that Mr Hancock hopes to survive – but No 10 is yet to comment.

But a Whitehall whistleblower who leaked the footage and reportedly no longer works for the department, told the newspaper it was 'shocking that Mr Hancock was having an affair in the middle of a pandemic with an adviser and friend he used public money to hire'.

L'affaire présumée exerce encore plus de pression sur M. Hancock, qui se battait déjà pour son travail au sujet de sa gestion de la pandémie. Dominic Cummings a publié des messages WhatsApp du Premier ministre montrant que M. Johnson l'avait qualifié de "putain d'inutile".

Outre les graves allégations d'une liaison, il y aura également des questions auxquelles répondre sur le fait d'embrasser quelqu'un en dehors de sa bulle pendant la pandémie et si cela enfreint l'une des règles Covid qu'il a contribué à créer.

M. Hancock, qui n'a pas encore commenté, a annulé hier matin un événement dans sa circonscription de West Suffolk où il aurait été confronté à des questions sur l'affaire et s'il pouvait conserver son emploi.

Il a également supprimé une publication Instagram d'hier soir où il a déclaré qu'il "travaillait avec des femmes brillantes".

Le secrétaire aux Transports, Grant Shapps, a déclaré qu'il s'agissait d'une affaire "entièrement personnelle" pour son collègue du cabinet.

Il a déclaré à la radio LBC: "J'ai vu la photo mais, comme toujours pour les affaires privées, j'essaie toujours d'éviter de commenter la vie personnelle des autres et je pense que je vais m'en tenir à cette tradition ici."

Asked whether the Health Secretary should have been 'ignoring social distancing', Mr Shapps replied: 'I'm quite sure that whatever the rules were at the time were followed.'You'll recall that there was a point at which social distancing rules were changed but, as I say, I don't want to comment on somebody else's private life – that is for them.'

Un allié qui devait défendre Matt Hancock à la radio ne s'est pas présenté et "ne répondait pas à son téléphone" dans un nouvel embarras pour le secrétaire à la Santé assiégé. Pictured: This is the image that has left Matt Hancock fighting for his job that appears to show him kissing his millionaire aide - who is on the public payroll - in May this year

Un allié qui devait défendre Matt Hancock à la radio ne s'est pas présenté et "ne répondait pas à son téléphone" dans un nouvel embarras pour le secrétaire à la Santé assiégé. Pictured: This is the image that has left Matt Hancock fighting for his job that appears to show him kissing his millionaire aide – who is on the public payroll – in May this year

M. Hancock s'est désolé d'avoir rompu la distanciation sociale et a demandé la « vie privée » pour sa famille, mais a refusé de démissionner de son poste de secrétaire à la Santé

M. Hancock s'est désolé d'avoir rompu la distanciation sociale et a demandé la « vie privée » pour sa famille, mais a refusé de démissionner de son poste de secrétaire à la Santé

L'épouse du secrétaire à la Santé depuis 15 ans, Martha Hancock, a jeté un coup d'œil aux journalistes alors qu'elle quittait la maison du couple à Londres avec des lunettes de soleil sombres, alors que les rumeurs de Whitehall prétendent qu'elle a jeté son mari – qu'elle a rencontré à l'université – hors de la maison familiale

Mme Hancock a été vue avec une femme – qui serait sa mère – à l'extérieur du domicile familial de Londres aujourd'hui

Mme Hancock a été vue avec une femme – qui serait sa mère – à l'extérieur du domicile familial de Londres aujourd'hui

M. Hancock n'avait inscrit Mme Coladangelo (photographiée ensemble), une amie de l'université, sur la liste de paie publique que l'année dernière. Il n'a fait aucun commentaire sur les affirmations selon lesquelles il aurait eu une liaison avec l'homme de 43 ans dans ses excuses hier, mais a ajouté: "J'ai laissé tomber les gens et je suis vraiment désolé"

M. Hancock n'avait inscrit Mme Coladangelo (photographiée ensemble), une amie de l'université, sur la liste de paie publique que l'année dernière. Il n'a fait aucun commentaire sur les affirmations selon lesquelles il aurait eu une liaison avec l'homme de 43 ans dans ses excuses hier, mais a ajouté: "J'ai laissé tomber les gens et je suis vraiment désolé"

A Savanta ComRes snap poll found the public wanted Mr Hancock to quit by a margin of 58 to 25 (pictured). A separate YouGov survey had the margin at 49 to 25 (top)

A Savanta ComRes snap poll found the public wanted Mr Hancock to quit by a margin of 58 to 25 (pictured). A separate YouGov survey had the margin at 49 to 25 (top)

Duncan Baker (pictured), MP for North Norfolk, told his local newspaper that the Health Secretary 'has fallen short' of 'the appropriate morals and ethics' that apply to someone in his position - and has told the Government his feelings 'in the strongest possible terms'

Now, former Work and Pensions Secretary and Tory MP for Tatton Esther McVey (pictured) urged Mr Hancock to step down, adding: 'If it had been me, I would have resigned myself'

Duncan Baker (left), MP for North Norfolk, told his local newspaper that the Health Secretary 'has fallen short' of 'the appropriate morals and ethics' that apply to someone in his position – and has told the Government his feelings 'in the strongest possible terms'. Now, former Work and Pensions Secretary and Tory MP for Tatton Esther McVey (right) urged Mr Hancock to step down, adding: 'If it had been me, I would have resigned myself'

Veteran Tory MP Sir Christopher Chope (pictured also joined the growing list of Conservatives calling on Matt Hancock to resign, saying his constituents were 'seething'. The MP for Christchurch told BBC Radio 4's PM programme that the annual general meeting of his local party association had 'unanimously called on Matt Hancock to resign immediately' and he said he felt this reflected the mood of the public

Veteran Tory MP Sir Christopher Chope (pictured also joined the growing list of Conservatives calling on Matt Hancock to resign, saying his constituents were 'seething'. The MP for Christchurch told BBC Radio 4's PM programme that the annual general meeting of his local party association had 'unanimously called on Matt Hancock to resign immediately' and he said he felt this reflected the mood of the public

Le député conservateur M. Baker, qui a été élu en 2019, a déclaré à son journal local l'Eastern Daily Press: " À mon avis, les personnes occupant de hautes fonctions publiques et de hauts postes de responsabilité devraient agir avec la morale et l'éthique appropriées qui accompagnent ce rôle.

«Matt Hancock, sur un certain nombre de mesures, n'a pas réussi à atteindre cet objectif. En tant que député qui est un père de famille dévoué, marié depuis 12 ans avec une femme et des enfants merveilleux, les normes et l'intégrité sont importantes pour moi.

"Je ne cautionnerai en aucun cas ce comportement et j'ai dans les termes les plus forts possible dit au gouvernement ce que je pense."

Ms McVey told GB News on the issue: 'If it had been me, I would have resigned myself.

'I am hoping Matt Hancock is thinking the same thing, that he doesn't have to have to have it pushed upon him.

'It will be viewed far more favourably if he comes forward and says: 'reassessing it', and that's what I'd like to see.'

Tory MP Sir Christopher Chope told Radio 4's PM programme that his local party association 'felt that he was in breach of the ministerial code; that he was in breach of the lockdown regulations; that he is the person who has been passing the laws, signing off the regulations, requiring people to comply with restrictions upon their freedom – many of which people don't agree with – but they've complied with out of respect for the rule of law.

'And they're absolutely seething now, that having made sacrifices themselves, including not seeing loved ones and all the rest of it, they find that the person who was in charge of all this feels free to not comply with his own regulations and I think that's the essence of it really.'

He added: 'I agree with that. I think that his position is untenable. For that reason, the sooner he does the honourable thing and announces his resignation, the better – because otherwise it is not going to go away.

'This is going to run and run, and it will impact adversely upon all of those of us who are involved in public life who are trying to set an example.'

M. Hancock n'avait mis Mme Coladangelo, une amie d'université, sur la liste de paie publique que l'année dernière. Il n'a fait aucun commentaire sur les affirmations selon lesquelles il aurait eu une liaison avec l'homme de 43 ans dans ses excuses hier, mais a ajouté: "J'ai laissé tomber les gens et je suis vraiment désolé."

Étonnamment, cependant, il a refusé de démissionner et, après les pourparlers de crise au n° 10, le Premier ministre l'a personnellement soutenu pour qu'il reste et a déclaré qu'il "considérait l'affaire close".

Hier soir, le secrétaire au Logement, Robert Jenrick, a soutenu la position du Premier ministre, ajoutant que le public devrait permettre à Hancock de "se consacrer au travail".

Il a déclaré à 4 Any Questions de la BBC Radio: "Il y a une tâche à accomplir, Matt est en train de le faire, et je pense que nous devrions lui permettre de continuer son travail."

Il a ajouté: «Les règles ont été dures. C'est le devoir de tout le monde de suivre les règles, mais je n'ai pas non plus été quelqu'un qui a critiqué et condamné les gens quand ils ont fait des erreurs.

La décision de ne pas licencier M. Hancock a suscité la fureur hier soir à travers l'éventail politique, parmi les membres du public et même parmi les chefs d'entreprise enragés par l'hypocrisie du secrétaire à la Santé.

Les whips conservateurs ont été bombardés de plaintes de leurs députés.

Le soutien à l'homme de 42 ans diminuait même à Downing Street, un haut responsable affirmant que sa conduite était "dégoûtante" et qualifiant les excuses qu'il a présentées hier de "pathétiques".

Le député conservateur Andrew Bridgen a déclaré: " Tout dépendra de l'opinion publique – c'est la seule chose dont le numéro 10 se soucie. Ils votent, se concentrent tout le temps et si cela commence à montrer que le public veut qu'il sorte, il pourrait être parti d'ici lundi.

Un autre député conservateur a déclaré: "Cela devient comme Animal Farm: tous les animaux sont égaux mais certains sont plus égaux que d'autres."

Sayeeda Warsi, un ancien président du Parti conservateur, a attaqué l'échec du limogeage de M. Hancock en déclarant: "C'est une mauvaise décision de Matt et une mauvaise décision du Premier ministre".

«Il a une énorme quantité de questions à répondre concernant les contrats Covid, l'accès au parlement, l'attribution d'emplois. Y a-t-il quelque chose que quelqu'un puisse faire de plus qui les ferait démissionner ?

Hannah Brady, de Covid-19 Bereaved Families for Justice, a déclaré: «Hancock a traité les familles endeuillées avec mépris. Il doit partir. Dans une lettre à M. Johnson, le groupe de campagne a déclaré que la présence continue de M. Hancock au sein du Cabinet était "un embarras pour le gouvernement".

La caméra espion qui a capturé Hancock était-elle cachée dans le détecteur de fumée ?

Un ancien enquêteur antiterroriste a averti qu'il y avait «beaucoup plus» à l'histoire de Matt Hancock étant pris dans un corps à corps avec son assistant « que l'affaire qu'il cherche à exposer » au milieu des spéculations selon lesquelles la caméra de vidéosurveillance était cachée dans un détecteur de fumée.

David Videcette, qui était détective en chef le 7/7 Londres enquête sur les attentats à la bombe, a publié une série de tweets concluant que la "caméra secrète était cachée dans un détecteur de fumée" à l'intérieur du bureau du secrétaire à la Santé à Whitehall.

Il a comparé le bureau à un autre situé au même étage à l'extrémité est du bâtiment du ministère de la Santé, affirmant que la chambre de M. Hancock est probablement une "image miroir".

David Videcette (photo ci-dessus), qui était un détective principal de l'enquête sur les attentats du 7/7 à Londres, a publié une série de tweets concluant que la "caméra secrète était cachée dans un détecteur de fumée" à l'intérieur du bureau du secrétaire à la Santé à Whitehall

David Videcette (photo ci-dessus), qui était un détective principal de l'enquête sur les attentats du 7/7 à Londres, a publié une série de tweets concluant que la "caméra secrète était cachée dans un détecteur de fumée" à l'intérieur du bureau du secrétaire à la Santé à Whitehall

L'ex-enquêteur a utilisé une image pour souligner la différence entre une caméra de vidéosurveillance et un détecteur de fumée près du balcon de l'étage – la caméra a un dôme noir, contrairement à l'alarme.

M. Videcette a ensuite zoomé sur une photo d'un détecteur correspondant, mais cette fois c'était à côté de la porte à l'intérieur du bureau.

Il a tweeté: “ En regardant l'angle des plans de son corps à corps avec son amant, et en supposant que le bureau de Matt Hancock est une image miroir de celui-ci à l'autre bout du bâtiment, ce serait mon évaluation que la caméra secrète était cachée dans la fumée détecteur dans son bureau.

Le parti travailliste a également appelé le secrétaire à la Santé à partir et a qualifié le Premier ministre de "faible" pour ne pas l'avoir limogé.

La présidente du parti, Anneliese Dodds, a déclaré: “ L'acte d'accusation contre Matt Hancock comprend le gaspillage de l'argent des contribuables, laissant les maisons de soins exposées et maintenant accusé d'avoir enfreint ses propres règles Covid. Sa position est désespérément intenable. Boris Johnson devrait le renvoyer.

Cela survient alors que de nouvelles images semblent montrer M. Hancock vérifiant que le couloir est dégagé avant de fermer la porte, s'appuyant dessus pour l'empêcher de s'ouvrir avant que le couple ne se lance dans leur étreinte passionnée.

Et en parlant à MailOnline ce soir, le père de l'homme d'affaires millionnaire de l'assistant, Rino Coladangelo, 70 ans, a refusé de commenter autre chose que de dire: "Ma fille est une femme merveilleuse."

Hier, le secrétaire à la Santé n'a présenté aucune excuse au public devant la caméra, malgré les questions de savoir s'il avait perdu son attention sur la pandémie.

Lorsque Neil Ferguson, un conseiller clé du gouvernement, a démissionné pour avoir enfreint les règles de verrouillage l'année dernière, M. Hancock a déclaré qu'il avait raison de partir et que la police devrait enquêter.

En septembre dernier, M. Hancock a dit aux gens de ne pas entamer de relations amoureuses en raison du risque de propagation de Covid.

Et le 16 mai, dix jours après son corps à corps avec Mme Coladangelo, il a déclaré que les gens devraient faire « attention » à la nouvelle liberté de s'embrasser – et a suggéré qu'ils ne devraient le faire qu'à l'extérieur avec des personnes qui avaient été complètement vaccinées. La porte-parole des libéraux démocrates pour la santé, Munira Wilson, a déclaré: «Matt Hancock est un terrible secrétaire à la Santé et aurait dû être limogé il y a longtemps pour ses échecs.

«Ce dernier épisode d'hypocrisie brisera la confiance du public britannique. Il disait aux familles de ne pas embrasser leurs proches, tout en faisant ce qu'il voulait sur le lieu de travail.

"Des règles pour eux et des règles pour nous ne sont pas un moyen de diriger un pays."

Le mystère entoure le recrutement de Mme Coladangelo, qui a rencontré M. Hancock alors qu'il faisait du bénévolat à la station de radio étudiante de l'Université d'Oxford dans les années 1990. Elle a travaillé sur l'échec de la campagne à la direction des conservateurs de M. Hancock en 2019 et a été secrètement engagée en tant que conseillère non rémunérée au ministère de la Santé l'année dernière avant d'être nommée directrice non exécutive avec un contrat de 15 000 £.

Une source conservatrice a déclaré que le couple était devenu inséparable, ajoutant: «Ils semblaient toujours être incroyablement proches. Son statut était toujours un peu mystérieux mais elle allait partout avec lui. Elle était à chaque réunion.

Le secrétaire à la Santé a été interrogé sur sa conduite par des hauts responsables de l'équipe de bienséance et d'éthique du Cabinet Office avant que M. Johnson ne décide qu'il le soutiendrait. Le Premier ministre, qui a été limogé par Michael Howard pour avoir menti au sujet d'une liaison extraconjugale, aurait hésité à remettre un scalpel aux médias.

Downing Street a refusé de dire hier si M. Hancock avait offert sa démission à un moment donné.

L'épisode fait écho au tristement célèbre voyage anti-verrouillage à Durham effectué par M. Cummings l'année dernière.

Paul Charles, fondateur de The PC Agency, un cabinet de conseil en voyages, a déclaré: “ La plupart des gens dans le pays se demanderont pourquoi ils devraient écouter des conseils sur les voyages et la distanciation sociale alors que le secrétaire à la Santé ne suit même pas les règles. Le secteur a été si durement touché qu'il est encore plus exaspérant de voir des ministres occuper de tels postes.

"La plupart des gens se demanderont si Matt Hancock a une position d'autorité."

Dans sa lettre au Premier ministre, Covid-19 Bereved Families for Justice a déclaré: " Si Matt Hancock n'est pas en mesure de trouver la décence de faire la bonne chose et de démissionner de son poste, il est primordial que vous le soulagez. "

Meanwhile, tens of thousands of anti-lockdown protesters marched through central London on Saturday demanding the 'arrest' of Matt Hancock after he was caught breaching Covid rules by kissing his married aide while preaching the restrictions to the rest of the UK.

Anti-lockdown protesters were seen marching along through central London before descending on Downing Street on Saturday as they called for 'freedom' and the end to all Covid lockdown regulations after Freedom Day was delayed from June 21.

As well as demanding the end to lockdown, protesters brandished placards that demanded police 'arrest Matt Hancock' after he was caught breaching Covid safety regulations by kissing his married aide – despite asking the rest of the country to follow the strict restrictions.

Meanwhile, tens of thousands of anti-lockdown protesters marched through central London on Saturday demanding the 'arrest' of Matt Hancock after he was caught breaching Covid rules by kissing his married aide while preaching the restrictions to the rest of the UK

Meanwhile, tens of thousands of anti-lockdown protesters marched through central London on Saturday demanding the 'arrest' of Matt Hancock after he was caught breaching Covid rules by kissing his married aide while preaching the restrictions to the rest of the UK

Le secrétaire à la Santé, 42 ans, a été vu en train de discuter passionnément avec la lobbyiste millionnaire Gina Coladangelo (photographiée ici avec Matt Hancock à l'extérieur de Downing Street en mai), selon The Sun

Le secrétaire à la Santé, 42 ans, a été vu en train de discuter passionnément avec la lobbyiste millionnaire Gina Coladangelo (photographiée ici avec Matt Hancock à l'extérieur de Downing Street en mai), selon The Sun

Martha Hancock a quitté la maison du couple au nord de Londres hier matin après avoir affirmé que son mari avait eu une liaison secrète. elle n'a pas commenté

Martha Hancock avait l'air triste et bouleversée en quittant la maison du couple au nord de Londres hier matin après avoir affirmé que son mari avait une liaison secrète. elle n'a pas commenté

Martha Hancock avait l'air triste et bouleversée en quittant la maison du couple au nord de Londres hier matin après avoir affirmé que son mari avait une liaison secrète. elle n'a pas commenté

Les Hancock – qui se sont rencontrés alors qu'ils étaient tous les deux étudiants à l'Université d'Oxford – ont partagé leur temps entre Londres et West Suffolk, la circonscription qu'il représente. Alors que sa ferme (photo) était fermée hier, les habitants ont dénoncé l'hypocrisie de M. Hancock marié pris dans un corps à corps torride avec Mme Coladangelo

Les Hancock – qui se sont rencontrés alors qu'ils étaient tous les deux étudiants à l'Université d'Oxford – ont partagé leur temps entre Londres et West Suffolk, la circonscription qu'il représente. Alors que sa ferme (photo) était fermée hier, les habitants ont dénoncé l'hypocrisie de M. Hancock marié pris dans un corps à corps torride avec Mme Coladangelo

Lorsque Downing Street a fait ses premiers commentaires, il a confirmé les soupçons selon lesquels Boris Johnson ne limogerait pas son secrétaire à la Santé compte tenu de sa propre vie amoureuse mouvementée, en particulier après sa propre liaison présumée de quatre ans avec la femme d'affaires américaine de pole dance Jennifer Arcuri, qu'il employait en tant que conseiller. pendant qu'il était maire de Londres.

Mr Hancock's kiss with Mrs Coladangelo, a mother-of-three whose husband Oliver Tress is the founder of clothing shop Oliver Bonas, is alleged to have taken place in the Department for Health's headquarters in central London at around 3pm on May 6 this year – the day of the UK local elections and a week after his first coronavirus jab.

M. Hancock aurait vérifié que le couloir était dégagé avant de fermer la porte, s'appuyant dessus pour l'empêcher de s'ouvrir avant de se lancer dans leur étreinte passionnée. Le soleil prétend qu'ils ont eu une liaison qui a fait parler le ministère – mais on ne sait pas s'ils restent dans une relation qui était un secret jusqu'à hier.

Il a épousé Martha, 44 ans, en 2006 et le couple a trois enfants ensemble. Mme Hancock avait l'air triste et bouleversée en quittant le domicile du couple, mais n'a pas parlé aux journalistes de l'infidélité présumée de son mari. Son mari était introuvable, cependant, elle portait toujours son alliance.

Hier, les volets ont été fermés dans la maison du sud de Londres de 4,5 millions de livres sterling que Mme Coladangelo partage avec Oliver Tress et leurs trois enfants. On pense également qu'ils ont une maison de campagne près de la côte du West Sussex. Elle travaille comme conseillère pour M. Hancock depuis l'année dernière, une source déclarant: "Avant que Matt ne fasse quelque chose de grand, il parlera à Gina".

Mais ils se sont rencontrés pour la première fois à l'Université d'Oxford il y a 25 ans à la station de radio de leur collège et Mme Coladangelo est amie avec la femme de Matt Hancock sur Facebook et ils ont passé du temps ensemble socialement.

M. Hancock est marié depuis 15 ans à sa femme Martha, avec qui il a trois enfants

M. Hancock est marié depuis 15 ans à sa femme Martha, avec qui il a trois enfants

Mme Coladangelo (photographiée ici avec son mari Oliver Tress – le fondateur de la chaîne de vêtements Oliver Bonas), qui est directrice et actionnaire du cabinet de lobbying Luther Pendragon, a été nommée au ministère de la Santé en tant que conseillère non rémunérée en mars de l'année dernière

Mme Coladangelo (photographiée en 2012) a été nommée directrice non exécutive du département en septembre, ce qui signifie qu'elle est membre du conseil d'administration.

Mme Coladangelo (photographiée ici avec son mari Oliver Tress – le fondateur de la chaîne de vêtements Oliver Bonas), qui est administratrice et actionnaire de la société de lobbying Luther Pendragon

Matt Hancock sourit et se moque de son amant présumé alors qu'ils quittent la BBC après être apparus dans l'émission Marr en juin

Matt Hancock sourit et se moque de son amant présumé alors qu'ils quittent la BBC après être apparus dans l'émission Marr en juin

Gina Coladangelo, 43 ans, la mère de trois enfants glamour de Matt Hancock, est mariée au millionnaire derrière Oliver Bonas et compte une série d'amis célèbres

Gina Coladangelo travaille pour l'entreprise fondée par son mari Oliver Tress (photographié ensemble il y a plusieurs années) – tout en étant également l'aide la plus proche de M. Hancock

Gina Coladangelo travaille pour l'entreprise fondée par son mari Oliver Tress (photographié ensemble il y a plusieurs années) – tout en étant également l'aide la plus proche de M. Hancock

La femme Matt Hancock aurait eu une liaison avec un millionnaire directeur des communications de la société de mode Oliver Bonas, qui était l'idée originale de son mari.

Gina Coladangelo travaille pour l'entreprise fondée par son conjoint, Oliver Tress, tout en étant l'assistante la plus proche de M. Hancock. La mère de trois enfants, 43 ans, est actionnaire majoritaire – ainsi que directrice – du cabinet de lobbying Luther Pendragon.

Gina Coladangelo quitte la BBC avec M. Hancock le 6 juin

Gina Coladangelo quitte la BBC avec M. Hancock le 6 juin

Mme Coladangelo, qui vit avec son mari et leurs trois enfants dans le sud-ouest de Londres, la nomination au ministère de la Santé en mars 2020 par M. Hancock a suscité un tollé en raison de ses intérêts extérieurs.

M. Hancock et Mme Coladangelo, dont il a été révélé hier soir qu'ils auraient eu une liaison, se sont rencontrés pour la première fois à l'Université d'Oxford alors qu'ils travaillaient ensemble à la radio étudiante.

Elle a étudié la politique, la philosophie et l'économie (PPE) à Oxford entre 1995 et 1998, tout comme M. Hancock.

Bien qu'ils se connaissent et maintiennent apparemment leur amitié, M. Hancock a épousé Martha Millar en 2006, avec qui il a maintenant trois enfants.

Mme Coladangelo a été aperçue à plusieurs reprises en train de quitter Downing Street avec le secrétaire à la Santé. Une source a déclaré au Sunday Times l'année dernière : " Avant que Matt ne fasse quelque chose de grand, il parlera à Gina. Elle sait tout.

Mais son nouveau rôle n'a pas été rendu public malgré le fait qu'elle ait eu accès à 15 000 £ du contribuable.

Elle était une conseillère non rémunérée de M. Hancock, mais des allégations de «chumocratie» sont apparues en novembre lorsqu'il a été révélé qu'elle assistait à des réunions confidentielles.

Mme Coladangelo a été nommée directrice non exécutive au ministère de la Santé en septembre. Elle montre le rôle sur sa page LinkedIn et doit « superviser et surveiller les performances ».

En dehors du travail, Mme Coladangelo a trois enfants – Talia, Bruno et Layla. En 2012, elle a raconté au Daily Mail comment elle était retournée au travail alors qu'elle était mère.

Elle a payé une nounou à domicile dans leur maison du sud-ouest de Londres et a travaillé selon des horaires flexibles.

Mme Coladangelo a déclaré: "Je ne crains pas que mes enfants soient plus proches de leur nounou, car je passe autant de temps que possible avec eux.

« Je ne songerais jamais à dire à d'autres mères ce qu'elles doivent faire de leur vie. Chaque femme doit faire son propre choix.

«Mais je me sens très chanceux dans mon éducation et je pense que ces années ne devraient pas être gaspillées. Je veux travailler pour donner quelque chose en retour.

Son mari Oliver a accordé une interview au Financial Times en novembre 2015 et a parlé de leur maison. Il a déclaré: «Notre indulgence déménageait dans une maison plus grande à Wandsworth en septembre. Nous avions à peine un jardin à Clapham, mais la nouvelle maison a un plus grand jardin et plus d'espace en bas.

« Nous pourrions peut-être construire une extension. L'hypothèque sera encore assez importante, car les commerces de détail n'engloutent pas nécessairement beaucoup d'argent. Je ne suis pas un magnat.

Plus tôt vendredi, Downing Street a déclaré que le Premier ministre avait accepté les excuses du secrétaire à la Santé Matt Hancock pour avoir enfreint les directives en matière de distanciation sociale et "considérait l'affaire close".

"Vous avez vu la déclaration du secrétaire à la Santé, alors je vous en signale", a déclaré un porte-parole du Premier ministre après que des journalistes lui ont demandé pourquoi M. Hancock était resté en poste.

'Je n'ai vraiment rien d'autre à ajouter.

«Le secrétaire à la Santé a déclaré qu'il avait accepté d'avoir enfreint les directives de distanciation sociale et il s'est excusé pour cela.

"Le Premier ministre a accepté les excuses du secrétaire à la Santé et considère l'affaire close."

Lorsqu'on lui a demandé si Boris Johnson avait "pleine confiance" en M. Hancock, le porte-parole a répondu: "Oui".

Downing Street a refusé à plusieurs reprises de dire si le secrétaire à la Santé Matt Hancock avait enfreint la loi après avoir été photographié en train d'embrasser un proche collaborateur de son département de Whitehall.

Un porte-parole de Downing Street a déclaré lors d'un briefing à Westminster: "Je vous indiquerais sa déclaration. Il dit "J'accepte d'avoir enfreint les directives de distanciation sociale dans ces circonstances".

"Il déclare qu'il s'excuse pour cela et comme je l'ai dit, le Premier ministre a accepté ces excuses."

Répondant au spox du Premier ministre affirmant que l'affaire Matt Hancock est " close ", une porte-parole du parti travailliste a déclaré: " Cette affaire n'est certainement pas close, malgré les tentatives du gouvernement de la dissimuler.

«Matt Hancock semble avoir été surpris en train d'enfreindre les lois qu'il a créées alors qu'il entretenait une relation secrète avec un assistant qu'il a nommé à un emploi financé par les contribuables. Le Premier ministre l'a récemment qualifié d'"inutile" – le fait qu'il ne puisse toujours pas le limoger montre à quel point il est veule".

Le médecin-chef de l'Angleterre, le professeur Chris Whitty, a refusé de commenter les actions de Matt Hancock.

Lorsqu'on lui a demandé vendredi après-midi devant le ministère de la Santé, dans le centre de Londres, s'il avait quelque chose à dire sur les excuses du secrétaire à la Santé, le professeur Whitty a répondu: "Rien".

Le premier ministre gallois Mark Drakeford a déclaré qu'il y avait des "questions d'intérêt public légitimes auxquelles il fallait répondre" après la publication d'images semblant montrer le secrétaire à la Santé Matt Hancock dans une étreinte avec son assistant.

Interrogé à ce sujet lors d'une conférence de presse, M. Drakeford a déclaré: "Je pense qu'il y a une distinction légitime à faire entre ce que les gens font dans leur vie privée et ce qu'ils font dans leur vie publique.

"Je n'essaie pas de faire valoir ce que les gens font comme des affaires entièrement privées, mais dans le cas de M. Hancock, il me semble qu'il y a certaines questions qui présentent un véritable intérêt public."

«Je pense qu'il y a des questions auxquelles il faut répondre pour savoir si ces règles ont été enfreintes, les règles de distanciation sociale.

«M. Hancock lui-même a très rapidement condamné un universitaire de niveau supérieur de l'Imperial College lorsqu'il a été trouvé enfreint ces règles, donc je pense qu'il y a des questions, des questions d'intérêt public légitimes, auxquelles il faut répondre.

«Je pense qu'il y a des questions d'intérêt public légitimes auxquelles il faut répondre sur la façon dont les individus sont nommés s'ils s'avèrent être dans un type de relation différent avec le ministre qui était responsable de leur nomination.

« Certainement ici au Pays de Galles, j'attends toujours de l'ensemble de notre équipe ministérielle qu'elle observe les règles que nous attendons des autres.

« Vous ne pouvez pas faire des lois pour les autres et ensuite ne pas être prêt à les respecter vous-même. »

M. Hancock devait être à l'hippodrome de Newmarket pour visiter le centre de vaccination, mais un porte-parole a révélé qu'il avait annulé à la dernière minute "tôt ce matin".

Une enquête du ministère de la Santé sur la façon dont les images de l'extérieur du bureau de M. Hancock ont ​​été divulguées est attendue, le dénonciateur étant décrit comme un ancien fonctionnaire en colère contre son affaire " effrontée ", ajoutant: " Ils ont essayé de garder le secret mais tout le monde sait ce qui se passe à l'intérieur d'un immeuble comme celui-là ».

Le baiser a également eu lieu 11 jours avant que le gouvernement n'assouplisse les règles de sécurité, notamment en donnant la permission au public de s'embrasser à un moment où M. Hancock a dit aux gens: " Restez toujours à deux mètres des personnes avec qui vous ne vivez pas " et en utilisant le mantra: " Mains, visage et espace'.

La présidente du Parti travailliste, Anneliese Dodds, commentant les révélations sur Matt Hancock, a déclaré: « Si Matt Hancock a secrètement entretenu une relation avec un conseiller de son bureau – qu'il a personnellement nommé à un rôle financé par les contribuables – c'est un abus flagrant de pouvoir et un conflit d'intérêts évident.

" L'acte d'accusation contre Matt Hancock comprend le gaspillage de l'argent des contribuables, laissant les maisons de soins exposées et maintenant accusé d'avoir enfreint ses propres règles Covid.

«Sa position est désespérément intenable. Boris Johnson devrait le renvoyer.

L'adultère en série Boris Johnson limogera-t-il Matt Hancock malgré sa liaison avec Jennifer Arcuri et la vie amoureuse mouvementée du Premier ministre ?

Boris Johnson aurait eu une liaison de quatre ans avec Jennifer Arcuri – une femme d'affaires américaine de pole dance.

Boris Johnson aurait eu une liaison de quatre ans avec Jennifer Arcuri – une femme d'affaires américaine de pole dance.

Matt Hancock s'accroche à son travail en attendant de savoir si l'adultère en série Boris Johnson le licenciera.

Mais certains ont suggéré que la propre vie amoureuse mouvementée du Premier ministre, y compris une série d'affaires, pourrait l'empêcher de donner un coup de pouce au secrétaire à la Santé.

Lorsqu'il était maire de Londres, il a fait de Jennifer Arcuri son amant, et le Premier ministre a même envoyé à son ancienne maîtresse un SMS disant "Tu me manques et j'ai besoin de toi" tout en courtisant l'actuelle fiancée Carrie Symonds, est-il allégué.

Lorsqu'il était à l'hôtel de ville, Boris Johnson aurait eu une liaison de quatre ans avec Mme Arcuri – une femme d'affaires américaine de pole dance.

Dans une nouvelle biographie du Premier ministre intitulée The Gambler, par Tom Bower, il est affirmé que Mlle Arcuri a mis fin à leur relation alors que son deuxième mandat de maire a pris fin en mai 2016.

La biographie affirme que son dernier SMS lui a été envoyé le 29 décembre 2018. Il aurait écrit: "Tu me manques et j'ai besoin de toi." Elle a supprimé le texte.

À ce moment-là, M. Johnson divorçait de sa femme Marina Wheeler et courtisait déjà Mlle Symonds depuis février de la même année. Le n°10 a refusé de commenter.

La porte-parole des libéraux démocrates pour la santé et les services sociaux, Munira Wilson, a déclaré: «Matt Hancock est un terrible secrétaire à la Santé et aurait dû être limogé il y a longtemps pour ses échecs.

«Ce dernier épisode d'hypocrisie brisera la confiance du public britannique. Il disait aux familles de ne pas embrasser leurs proches, tout en faisant ce qu'il voulait sur le lieu de travail.

«Il est clair qu'il ne partage pas les valeurs du public. Des règles pour eux et des règles pour nous, ce n'est pas une façon de diriger un pays.

«Du scandale des EPI, de la crise de notre service de soins et du système de test et de traçabilité incroyablement médiocre, il a totalement échoué. Il est temps que le secrétaire à la Santé s'en aille.

Un dénonciateur de Whitehall qui a divulgué les images et ne travaillerait apparemment plus pour le département, a déclaré au Sun qu'il était " choquant que M. Hancock ait une liaison au milieu d'une pandémie avec un conseiller et un ami qu'il a utilisé de l'argent public pour embaucher ".

L'affaire présumée exerce encore plus de pression sur M. Hancock, qui se battait déjà pour son travail au sujet de sa gestion de la pandémie. Dominic Cummings a publié des messages WhatsApp du Premier ministre montrant que M. Johnson l'avait qualifié de "putain d'inutile".

Outre les graves allégations d'une liaison, il y aura également des questions auxquelles répondre sur le fait d'embrasser quelqu'un en dehors de sa bulle pendant la pandémie et si cela enfreint l'une des règles Covid qu'il a contribué à créer.

M. Hancock, qui n'a pas encore commenté, a annulé hier matin un événement dans sa circonscription de West Suffolk où il aurait été confronté à des questions sur l'affaire et s'il pouvait conserver son emploi. Il a également supprimé une publication Instagram d'hier soir où il a déclaré qu'il "travaillait avec des femmes brillantes".

Le secrétaire aux Transports, Grant Shapps, a déclaré qu'il s'agissait d'une affaire "entièrement personnelle" pour son collègue du cabinet. Il a déclaré à la radio LBC: "J'ai vu la photo mais, comme toujours pour les affaires privées, j'essaie toujours d'éviter de commenter la vie personnelle des autres et je pense que je vais m'en tenir à cette tradition ici."

Lorsqu'on lui a demandé si le secrétaire à la Santé aurait dû «ignorer la distanciation sociale», M. Shapps a répondu: «Je suis tout à fait sûr que quelles que soient les règles à l'époque, elles ont été suivies. Vous vous souviendrez qu'il y a eu un moment où les règles de distanciation sociale ont été modifiées mais, comme je l'ai dit, je ne veux pas commenter la vie privée de quelqu'un d'autre – c'est pour eux.

Le secrétaire aux Transports Grant Shapps a déclaré qu'il ne commenterait pas une affaire " entièrement personnelle " après la publication de photos représentant prétendument son collègue marié au Cabinet Matt Hancock dans une étreinte avec son plus proche collaborateur.

M. Shapps a déclaré à Sky News que l'ancienne lobbyiste Gina Coladangelo – que le secrétaire à la Santé a rencontrée à l'université – aurait suivi un processus « incroyablement rigoureux » pour obtenir le poste.

Hancock a eu un contact confortable avec un aide millionnaire la veille d'être fustigé pour des remarques "sexistes" aux Communes avant de disparaître pendant dix jours avant l'apparition de la BBC avec son "amant"

Le secrétaire à la Santé (à droite) n'était pas d'accord lorsque le Dr Rosena Allin-Khan (à gauche) et a été accusé de sexisme lors de l'échange la veille du baiser avec Gina Coladangelo

Le secrétaire à la Santé (à droite) n'était pas d'accord lorsque le Dr Rosena Allin-Khan (à gauche) et a été accusé de sexisme lors de l'échange la veille du baiser avec Gina Coladangelo

Le snog CCTV de Matt Hancock avec Gina Coladangelo sur Le 6 mai est venu le lendemain de son accusation de sexisme.

Au Le 5 mai La secrétaire à la Santé a été fustigée pour avoir dit à une députée travailliste de " surveiller son ton " après l'avoir grillé sur la stratégie de test des coronavirus du gouvernement à la Chambre des communes.

Le Dr Rosena Allin-Khan, une ancienne candidate à la tête du parti travailliste qui travaille également comme médecin A&E dans la lutte contre la pandémie, a déclaré que la politique du gouvernement avait « coûté des vies » et a appelé Hancock à s'engager à effectuer au moins 100 000 tests par jour. avant.

En réponse, une secrétaire à la Santé indignée a déclaré à la députée travailliste qu'elle devrait "prendre une feuille du livre du secrétaire d'État fantôme en termes de ton".

Le Dr Allin-Khan, qui assiste aux réunions du cabinet fantôme, a partagé l'échange sur les réseaux sociaux et a ensuite tweeté qu'elle ne « surveillerait pas son ton » lorsqu'elle défierait le gouvernement. Le commentaire du secrétaire à la Santé a déclenché un tollé parmi les députés, l'ancienne chef du parti travailliste par intérim Harriet Harman le qualifiant de "effrayant".

M. Hancock a gardé un profil assez bas au moment du baiser.

Sa dernière apparition publique avant le corps à corps du 6 mai a été le 30 avril, alors qu'il était sur la piste des élections locales pour les conservateurs.

Il est allé boire une pinte dans un pub (à droite) alors qu'il faisait campagne à l'intérieur du « Mur rouge ».

Et puis sa prochaine apparition en public a eu lieu dix jours après ce baiser, le 16 mai, et a été vue avec son amant présumé à la BBC.

M. Hancock et Gina Coladange avaient l'air sérieux lorsqu'ils ont quitté Broadcasting House ensemble (ci-dessous)

Le secrétaire à la Santé venait d'apparaître dans l'émission Andrew Marr où il a discuté le lendemain de l'assouplissement des règles de verrouillage.

Interrogé sur les règles entourant la nomination d'amis à des postes gouvernementaux, M. Shapps a déclaré: "Tout d'abord, je pense que le problème réel est entièrement personnel pour Matt Hancock.

«En termes de règles, toute personne nommée doit passer par un processus incroyablement rigoureux au sein du gouvernement, donc quelles que soient les règles, les règles devront être suivies.

«Il n'y a pas de raccourci pour cela, comme le sait quiconque a eu quelque chose à voir avec le système de nomination dans la fonction publique.

"Il y a des règles très strictes en place."

Les travaillistes ont déclaré que le gouvernement devait répondre si le secrétaire à la Santé avait enfreint des règles ou s'il y avait eu des "conflits d'intérêts" dans la nomination de son conseiller le plus proche.

Il s'ensuit que Matt Hancock a eu une relation avec un assistant principal qu'il a rencontré pour la première fois lorsqu'ils étaient à l'Université d'Oxford.

Un porte-parole du parti d'opposition a déclaré : « Les ministres, comme tout le monde, ont droit à une vie privée.

"Cependant, lorsque l'argent des contribuables est impliqué ou que des emplois sont proposés à des amis proches qui entretiennent une relation personnelle avec un ministre, cela doit être examiné.

"Le gouvernement doit être ouvert et transparent pour savoir s'il y a des conflits d'intérêts ou des règles qui ont été enfreintes".

Le ministre des Vaccins, Nadhim Zahawi, a déclaré qu'il avait « toute confiance » dans le secrétaire à la Santé.

S'exprimant après un sommet sur les vaccins à Londres, M. Zahawi a déclaré aux journalistes: "J'ai toute confiance en Matt Hancock."

Lorsqu'on lui a demandé s'il était déçu du comportement de M. Hancock, il a répondu: "J'ai dit tout ce que je vais dire à ce sujet. Il s'est excusé. Il se concentre sur le fait que nous ayons ce sprint (vaccinal), ce grand sprint jusqu'au 19 juillet.

Lorsqu'on lui a demandé s'il était plus difficile pour le public de suivre les règles: "Le secrétaire d'État s'est excusé et a dit tout ce qu'il avait à dire et le Premier ministre a pleinement confiance en son secrétaire d'État et considère l'affaire close."

Mais Tim Montgomerie, un ancien conservateur et ancien rédacteur en chef du site Web Conservative Home, a déclaré à Channel 4 News que M. Hancock "devrait définitivement démissionner".

Il a également tweeté plus tôt: "Pour l'amour de Dieu", un ministre conservateur démissionnera-t-il après avoir fait la mauvaise chose? Jamais? Quelqu'un va-t-il donner l'exemple ?'

Cela vient après que des photographies semblant montrer M. Hancock embrassant Mme Coladangelo aient été publiées dans le journal.

Sur les images, qui semblent provenir d'images de vidéosurveillance, M. Hancock semble également avoir la main sur le derrière de la femme.

Pendant ce temps, une source a déclaré au Sun qu'il était "choquant que M. Hancock ait une liaison au milieu d'une pandémie".

Selon le journal, l'incident s'est produit vers 15 heures le 6 mai, le jour des élections locales.

Mais le dénonciateur a déclaré au Sun qu'ils avaient été surpris en train d'avoir "des corps à corps réguliers ensemble".

La source a déclaré au journal: "Cela a également choqué les gens parce qu'il l'a mise dans un rôle si important et financé par l'État et c'est ce qu'ils font pendant les heures de bureau lorsque tout le monde travaille dur."

Mme Coladangelo, qui est administratrice et actionnaire du cabinet de lobbying Luther Pendragon, a été nommée au ministère de la Santé en tant que conseillère non rémunérée en mars de l'année dernière.

Mme Coladangelo a été nommée directrice non exécutive du département en septembre, ce qui signifie qu'elle est membre du conseil d'administration.

Elle peut réclamer jusqu'à 15 000 £ d'argent des contribuables pour ce rôle, bien qu'il n'y ait aucun dossier public de sa nomination.

Mme Coladangelo a un laissez-passer parlementaire, qui lui donne accès à Westminster, depuis avril. Certains ont affirmé qu'elle avait commencé à travailler en mars 2020, mais son LinkedIn dit que c'était en septembre de l'année dernière.

M. Hancock devait se rendre hier dans un centre de vaccination dans sa circonscription, mais s'est retiré à la dernière minute en raison du scandale de sordides qui l'a englouti.

Il a annulé son intention de visiter le centre Pharmacy2U de l'hippodrome de Newmarket dans le Suffolk après la publication d'une photo du politicien marié embrassant et embrassant son assistante Gina Coladangelo.

Un photographe employé par Pharmacy2U s'est rendu à l'hippodrome hier matin pour prendre des photos de l'événement, mais a déclaré qu'il avait été informé que Hancock ne se présenterait pas.

The Hancocks, Gina Coladangelo et Oliver Tress : la chronologie révèle comment les quatre se lient

  • 1993: Oliver Tress ouvre le premier magasin Oliver Bonas sur Fulham Road à Londres
  • 1995: Matt Hancock commence à étudier les EPI en même temps que Gina Coladangelo à l'université d'Oxford, où il rencontre également sa future épouse Martha Millar
  • 1998: Matt Hancock et Gina Coladangelo sont diplômés d'Oxford, où ils ont également travaillé à la radio en studio
  • 2006: Matt Hancock épouse Martha Millar
  • 2002: Gina Coladangelo rejoint le cabinet de lobbying Luther Pendragon, où elle restera jusqu'en 2014
  • 2011: Oliver Tress et Gina Coladangelo se seraient mariés cette année
  • 2014: Gina Coladangelo commence à travailler comme directrice marketing et communication chez Oliver Bonas
  • 2018: Matt Hancock devient secrétaire à la Santé
  • 2020: Gina Coladangelo est embauchée par Matt Hancock en tant que directrice non exécutive au ministère de la Santé

Et demandé si sa non-présentation était une déception, un agent de vaccination a déclaré: "Non, ce n'est pas la première fois qu'il annule pour nous."

Cependant, lorsqu'il a été pressé, un responsable de Pharmacy2U a refusé de commenter mais a nié que le secrétaire à la Santé s'était retiré lors de visites précédentes.

Les informations faisant état de l'affaire présumée surviennent quelques semaines seulement après que Hancock a été photographié en train de déjeuner avec sa femme Martha – la petite-fille de Frederick Millar, 1er baron Inchyra – à Londres.

Le couple a été vu en train d'attendre un taxi après avoir mangé au marché d'Exmouth dans la capitale.

Ils ont été vus ensemble pour la dernière fois en public lors du match Angleterre vs Écosse Euro 2020 à Wembley il y a une semaine.

Plus tôt cette année, le père de trois enfants, qui a deux fils et une fille, a été vu en train de jouer au rugby dans le parc avec ses garçons.

Matt Hancock a rencontré Gina lorsqu'ils ont travaillé ensemble sur la station de radio étudiante de l'Université d'Oxford dans les années 1990.

Hancock était un journaliste sportif minoritaire sur Oxygen FM tout en étudiant pour un diplôme en philosophie, politique et économie.

Gina qui suivait le même cursus et travaillait également à la station de radio où ils sont devenus des amis proches.

Ils auraient étudié ensemble, fait du bénévolat ensemble à la station de radio et socialisé ensemble à l'Exeter College, à Oxford.

Elle a été décrite comme «l'amie la plus proche» de Hancock à l'université lorsqu'il l'a nommée conseillère non rémunérée l'année dernière.

Hancock a parlé avec émotion de ses journées à travailler aux côtés de Coladangelo sur la station de radio aujourd'hui disparue.

En tant que nouveau ministre du Numérique et de la Culture en 2016, il a déclaré: "Je pense que je savais d'une manière ou d'une autre, lorsqu'en tant qu'étudiant, je travaillais comme correspondant sportif minoritaire pour Oxygen 107.9 FM, qu'un jour je deviendrais ministre de la radio."

Le présentateur de Sky Sports, David Garrido, travaillait à la station de radio étudiante à peu près en même temps que le couple.

L'affaire prétend survenir juste un jour après que la reine a exprimé sa sympathie pour le secrétaire à la Santé sous le feu, le qualifiant de 'pauvre homme'.

Gina Coladangelo et son mari Oliver Tress vivent dans cette propriété du sud-ouest de Londres

Gina Coladangelo et son mari Oliver Tress vivent dans cette propriété du sud-ouest de Londres

Gina Coladangelo (à gauche) avec le secrétaire à la Santé Matt Hancock à la BBC Broadcasting House dans le centre de Londres, où le secrétaire à la Santé est apparu dans l'émission The Andrew Marr début juin

Gina Coladangelo (à gauche) avec le secrétaire à la Santé Matt Hancock à la BBC Broadcasting House dans le centre de Londres, où le secrétaire à la Santé est apparu dans l'émission The Andrew Marr début juin

Hier soir, M. Hancock, avant la publication de l'affaire présumée, a publié une histoire sur Instagram appelant davantage de femmes à "s'impliquer en politique". Il a été supprimé hier matin

Hier soir, M. Hancock, avant la publication de l'affaire présumée, a publié une histoire sur Instagram appelant davantage de femmes à "s'impliquer en politique". Il a été supprimé hier matin

Le maire de Londres de l'époque, Boris Johnson, rencontre Oliver Tress lors d'une visite dans un magasin Oliver Bonas en novembre 2015

Le maire de Londres de l'époque, Boris Johnson, rencontre Oliver Tress lors d'une visite dans un magasin Oliver Bonas en novembre 2015

Matt Hancock et sa femme Martha ont été repérés à Londres plus tôt ce mois-ci. Le couple a déjeuné au marché d'Exmouth dans la ville de Londres

Matt Hancock et sa femme Martha ont été repérés à Londres plus tôt ce mois-ci. Le couple a déjeuné au marché d'Exmouth dans la ville de Londres

"Je suis juste occupé à sauver des vies!": Ce que Matt Hancock a dit le mois où il embrassait son assistant millionnaire

Matt Hancock devant son domicile dans le nord-ouest de Londres à la suite des preuves explosives de Dominic Cummings devant les députés

Matt Hancock devant son domicile dans le nord-ouest de Londres à la suite des preuves explosives de Dominic Cummings devant les députés

Le rendez-vous de Matt Hancock avec son principal collaborateur le mois dernier est arrivé à un moment où il a déclaré qu'il était trop occupé à lutter contre la pandémie pour regarder les nouvelles.

Le secrétaire à la Santé était dans la ligne de mire après les allégations de Dominic Cummings aux députés selon lesquelles M. Hancock est un menteur en série qui aurait dû être licencié pour son "comportement criminel et honteux" pendant la pandémie.

Après la comparution de M. Cummings au Parlement, le secrétaire à la Santé arrivait à son domicile du nord de Londres lorsqu'on lui a demandé de répondre aux affirmations de l'ancien assistant en chef n ° 10 selon lesquelles sa malhonnêteté avait directement entravé la gestion de la crise par le gouvernement et avait fait des milliers de morts.

M. Hancock a déclaré aux journalistes: "Je n'ai pas vu cette performance dans son intégralité, et au lieu de cela, je me suis occupé de lancer le déploiement de la vaccination, en particulier chez les plus de 30 ans, et de sauver des vies."

"Je ferai une déclaration à la Chambre des communes demain et j'aurai plus à dire alors."

Le monarque, 96 ans, a fait ce commentaire en accueillant Boris Johnson au palais de Buckingham pour sa première audience hebdomadaire en personne avec le Premier ministre depuis mars de l'année dernière.

Le monarque a dit à M. Johnson que c'était "très agréable de vous revoir" et le premier ministre a répondu: "Ravi de vous revoir". Cela fait 15 mois…'

La reine a alors dit : " Vraiment ? C'est des plus extraordinaires, n'est-ce pas ? Je viens de parler à votre secrétaire d'État à la Santé, le pauvre, il est venu au conseil privé. Il est plein de…'

M. Johnson l'a interrompu et a suggéré "plein de haricots" alors que la reine continuait: "Il pense que les choses s'améliorent."

M. Johnson a répondu: "Eh bien, ils sont…"

L'expression de sympathie du monarque intervient après que M. Hancock se soit retrouvé au centre d'une tempête politique après que Dominic Cummings a publié des messages texte du Premier ministre dans lesquels M. Johnson a qualifié le ministre du Cabinet de "totalement f ****** désespéré" .

Le secrétaire à la Santé a rejeté l'importance des messages explosifs de M. Johnson.

M. Hancock a déclaré que les communications, envoyées au plus fort de la crise des coronavirus l'année dernière, représentaient une "histoire ancienne".

Il a déclaré que "en période de stress, les gens disent toutes sortes de choses en privé", mais "ce qui compte le plus, c'est la qualité de votre collaboration".

Le ministre du Cabinet a également déclaré qu'il n'était pas gêné par l'évaluation apparente de M. Johnson sur ses performances.

M. Cummings, l'ancien assistant en chef du Premier ministre, a intensifié sa guerre avec le numéro 10 la semaine dernière lorsqu'il a publié un certain nombre de messages qui lui ont été envoyés par M. Johnson.

Dans un échange du 27 mars de l'année dernière, M. Cummings a critiqué le secrétaire à la Santé pour ne pas avoir intensifié les tests, M. Johnson ayant répondu: "Totalement f ****** désespéré."

Un autre du même jour a vu M. Cummings se plaindre que le ministère de la Santé avait refusé les ventilateurs parce que "le prix avait été majoré". M. Johnson a déclaré: "C'est Hancock. Il a été désespéré.

Le 27 avril, M. Johnson a apparemment envoyé un message à M. Cummings pour lui dire que l'achat d'EPI était un "désastre", suggérant que la responsabilité devrait être retirée au secrétaire à la Santé.

"Je ne peux penser à rien d'autre qu'enlever Hancock et mettre Gove", a déclaré le Premier ministre.

Le bécotage du bureau du secrétaire à la Santé était-il illégal?

Le secrétaire à la Santé a été photographié en train d'embrasser son assistante Gina Coladangelo le 6 mai dans ce qui semble être des images de vidéosurveillance de l'intérieur du ministère de la Santé et des Affaires sociales.

La législation en vigueur à l'époque stipulait que « personne ne peut participer à un rassemblement » qui « est composé de deux personnes ou plus … et se déroule à l'intérieur ».

La seule exception à cette règle était « à des fins professionnelles ou pour la prestation de services bénévoles ou caritatifs ».

On ne sait pas si M. Hancock pense que son étreinte faisait partie d'une réunion de travail.

Les directives en place jusqu'au 17 mai indiquaient également que les gens devraient continuer à garder leurs distances avec toute personne extérieure à leur foyer ou à leur bulle de soutien.

En ce qui concerne spécifiquement les lieux de travail, le Health and Safety Executive (HSE) avait des directives en place à l'époque disant qu'ils devaient être sécurisés contre Covid.

Il a déclaré que la distanciation sociale "signifie séparer les gens pour aider à réduire la propagation du coronavirus", ajoutant: "Dans la mesure du possible, vous devez garder les gens à 2 m de distance". Si cela n'est pas possible, envisagez des mesures de contrôle supplémentaires.'

Les mesures supplémentaires qui pourraient être utilisées si la distanciation sociale n'était pas possible comprenaient de décider «si l'activité peut être arrêtée» et de maintenir «la durée de l'activité aussi courte que possible».

Le lieu de travail doit également être organisé « de manière à ce que les personnes soient côte à côte ou face à face plutôt que face à face ».

Des efforts devraient également être faits pour «réduire le nombre de personnes à proximité immédiate de la zone de travail» et «se demander si les travailleurs peuvent rester à un endroit ou à un poste de travail lorsqu'ils travaillent».

La semaine dernière, lors d'une interview avec l'émission BBC Breakfast, on a demandé à M. Hancock ce qu'il pensait du Premier ministre le décrivant comme "désespéré".

Il a dit : « Honnêtement ? Cela ressemble à de l'histoire ancienne, non? Le programme de vaccination est un énorme succès.

«En période de stress, les gens disent toutes sortes de choses en privé. Ce qui compte, c'est la qualité de votre collaboration.

« Vous faites référence à des commentaires apparemment du Premier ministre. Je travaille avec le premier ministre tous les jours.

«Nous travaillons très fortement ensemble, d'une part pour protéger la vie et d'autre part pour sortir le pays de cela. Voilà ce qui importe.'

Lorsqu'on lui a dit que cela devait être embarrassant pour lui de savoir que M. Johnson avait dit de telles choses, M. Hancock a répondu: "Non, ce n'est pas vraiment à cause de toutes les choses que nous avons livrées ensemble."

« Nous parlons ici du succès du programme de vaccination, n'est-ce pas ? C'est quelque chose que j'ai mené en grande partie depuis le ministère, en collaboration avec le premier ministre.

«Il en a été un grand partisan tout au long. Bien sûr, nous avons eu des obstacles et nous avons eu des gens avec qui nous avons dû faire face en cours de route.

"Mais ce que je peux vous dire, c'est que la livraison de ce programme a été absolument fantastique."

M. Johnson a déclaré la semaine dernière qu'il avait "une confiance totale" en M. Hancock et "tout le gouvernement qui a traité Covid-19 pendant la pandémie".

Pendant ce temps, hier soir, M. Hancock, avant la publication de l'exclusivité Sun, a publié une histoire Instagram appelant davantage de femmes à " s'impliquer dans la politique ".

Dans le poste, M. Hancock dit qu'il travaille "aux côtés de femmes brillantes".

Le message ajoute: "Si vous êtes une femme qui veut s'impliquer dans la politique, balayez vers le haut."

Glisser vers le haut amène une personne à un lien vers la page du Parti conservateur, appelant à «plus de femmes conservatrices à tous les niveaux du parti et du gouvernement».

Hancock, formé à Oxford, s'est d'abord impliqué dans la politique en tant que militant conservateur à Guildford, avant de devenir conseiller économique du chancelier de l'Échiquier de l'époque, George Osborne.

Il a été élu député de West Suffolk en 2010 et a occupé plusieurs postes ministériels, y compris son poste le plus récent et le plus en vue de secrétaire à la Santé, poste qu'il a occupé en 2018 sous la Première ministre de l'époque, Theresa May.

Rencontrez les Hancocks: secrétaire à la santé de formation privée qui trouve que «l'équilibre travail-vie personnelle est un défi» et sa femme ostéopathe qui descend d'un baron et d'un magnat de la presse

M. Hancock a publié des photos de lui et de sa femme sur Instagram, dont celle-ci en 2017 alors qu'ils assistaient aux Brit Awards

M. Hancock a publié des photos de lui et de sa femme sur Instagram, dont celle-ci en 2017 alors qu'ils assistaient aux Brit Awards

Matt Hancock est né à Chester où il a fréquenté l'école privée exclusive King's School.

Il a obtenu son baccalauréat en mathématiques, physique, informatique et économie avant de faire de l'informatique au West Cheshire College.

Comme de nombreux députés conservateurs avant lui, il a étudié l'EPI à l'Exeter College d'Oxford – où il a obtenu un premier diplôme.

C'est à l'université d'élite qu'il s'est rendu compte qu'il souffrait de dyslexie, dont il n'a parlé que ces dernières années.

Il a ensuite obtenu une maîtrise en économie au Christ's College de Cambridge, avant de se tourner vers la politique en 1999 lorsqu'il a rejoint les conservateurs.

Mais avant de devenir député, M. Hancock a suivi une formation de jockey. Il a remporté une course dans sa ville de circonscription de Newmarket en 2012.

M. Hancock a épousé Martha (nom de jeune fille Miller) en 2006.

L'ostéopathe est la petite-fille de Frederick Millar, 1er baron Inchyra, diplomate britannique et ambassadeur en Allemagne de l'Ouest.

Elle est également l'arrière-petite-fille du 1er vicomte Camrose, un éditeur de journaux gallois.

Le couple a trois enfants – une fille et deux fils – et ils vivent à Little Thurlow, dans l'ouest du Suffolk, dans la circonscription représentée par le député.

Ils ne laissent pas leurs enfants avoir des médias sociaux, mais M. Hancock a été vu jouer au rugby avec les garçons dans les parcs de Londres pendant la pandémie.

Lorsque leur troisième enfant est né en 2013, M. Hancock n'était pas sur le point d'obtenir immédiatement deux semaines de congé de paternité.

Mais il a ensuite pris une pause de deux mois, y compris les vacances d'été prolongées des députés.

Il a déclaré à l'époque: «Je prends moi-même un congé de paternité. Il est important de créer un lien fort avec vos enfants.

Les Hancock ont ​​gardé leur vie de famille privée, Mme Hancock étant rarement photographiée aux côtés de son mari.

Dans une interview avec le FT, M. Hancock a révélé qu'il passait la semaine à Londres et le week-end à Newmarket.

Il a déclaré au journal que "l'équilibre travail-vie personnelle est un défi", ajoutant: "Je fais très attention aux horaires.

"Mon temps professionnel, social et familial est réservé longtemps à l'avance et vous devez ensuite être strict à ce sujet."

La ferme de Matt Hancock dans le Suffolk endormi a été fermée hier alors que le secrétaire à la Santé s'est embourbé dans un scandale sordide.

Il n'y a pas eu de réponse cet après-midi dans la propriété du village de West Suffolk, où les habitants ont dénoncé l'hypocrisie de Hancock marié pris dans un corps à corps torride avec son assistante Gina Coladangelo.

Une femme a déclaré: «Il n'a pas tardé à critiquer le professeur Neil Ferguson lorsqu'il est apparu qu'il avait vu une maîtresse pendant le verrouillage.

«Plus que tout, cependant, je suis désolé pour sa femme.

" Cela va lui faire perdre beaucoup de confiance et cela n'aurait pas pu arriver à un pire moment – ​​si peu de temps après que des détails aient été révélés selon lesquels il avait été qualifié de " sans espoir " par Boris Johnson.

"Je pense vraiment que son travail est maintenant très menacé."

Un autre villageois a ajouté: “ Il a agi de manière hypocrite, il n'y a aucune distanciation sociale sur cette photo de lui avec son aide et il a rapidement averti tout le monde de se tenir à l'écart.

«Tout le monde peut se mettre dans le pétrin à un moment ou à un autre, mais je ne peux pas croire que quelqu'un d'aussi connu que Matt Hancock ne savait pas qu'il pouvait être découvert.

«Il a été très sous les feux de la rampe au cours de la dernière année et demie et alors comment s'attendait-il à ce que cela ne sorte pas à un moment donné?

« J'ai très peu vu avec lui dans le village. Il est principalement à Londres et ses enfants ne vont pas à l'école dans le quartier.

Gina Coladangelo, 43 ans, la mère de trois enfants glamour de Matt Hancock, est mariée au millionnaire derrière Oliver Bonas et compte une série d'amis célèbres

La femme Matt Hancock has been allegedly having an affair with is married to the millionaire founder of fashion firm Oliver Bonas and has worked as its communications director for the past seven years.

Gina Coladangelo, 43, knows the Health Secretary from Oxford University, where they both worked on the student radio station and studied politics, philosophy and economics (PPE) – and where he also met his wife Martha, 44.

Mrs Coladangelo remains Facebook friends with Mr Hancock's osteopath wife – with whom the Conservative politician has two sons and a daughter – after they both graduated from the university at around the same time.

And they all reside in London, with Mrs Coladangelo living with her multi-millionaire fashion tycoon husband Oliver Tress and their three children in Wandsworth, while the Hancocks live in Queen's Park with their children.

Mr Hancock, 42, hired Mrs Coladangelo as a non-executive director at the Department of Health and Social Care last September, and the CCTV images of them kissing in the departmental building were allegedly taken on May 6.

The mother of three is a major shareholder – as well as director – of the lobbying firm Luther Pendragon, where she worked from October 2002 to June 2014. She studied PPE at Oxford between 1995 and 1998, like Mr Hancock.

Mr Hancock met Mrs Coladangelo when they worked on Oxford student radio together in the 1990s. Mr Hancock was a minority sports reporter on Oxygen FM and they would have socialised together at Exeter College, Oxford.

She was described as Mr Hancock's 'closest friend' from university when he appointed her as an unpaid adviser last year. M. Hancock a parlé avec émotion de ses journées de travail à ses côtés sur la station de radio aujourd'hui disparue.

En tant que nouveau ministre du Numérique et de la Culture en 2016, il a déclaré: "Je pense que je savais d'une manière ou d'une autre, lorsqu'en tant qu'étudiant, je travaillais comme correspondant sportif minoritaire pour Oxygen 107.9 FM, qu'un jour je deviendrais ministre de la radio."

But Mrs Coladangelo went on to marry Mr Tress, 53, who is founder of fashion chain Oliver Bonas, named after his ex-girlfriend Anna who is cousin of Prince Harry's former partner Cressida Bonas.

It is not known exactly when Mrs Coladangelo and Mr Tress wed, although they were listed on the electoral roll together with her maiden name as recently as 2008, and then her married name of Gina Tress by 2011.

M. Tress a fondé Oliver Bonas à Londres en 1993 avec des sacs à main et des bijoux qu'il avait apportés de Hong Kong où vivaient ses parents, et sa femme a commencé à y travailler en juin 2014 après 11 ans chez Luther Pendragon.

Ils vivent ensemble dans une propriété individuelle de cinq chambres d'une valeur estimée à environ 4 millions de livres sterling à Wandsworth, dans le sud-ouest de Londres, dans une rue calme bordée d'arbres avec des places de stationnement réservées aux résidents et appréciées des familles.

La plupart des voitures garées dans la rue – qui se trouve à 20 minutes en voiture du centre de Londres – sont des BMW 4×4 et des Volvo haut de gamme. Neighbours of Mrs Coladangelo remained tight lipped and refused to comment.

Mais un ouvrier en visite qui a quitté une maison voisine n'a pas été impressionné par M. Hancock. Il a déclaré: «Le gars avait été pris en flagrant délit sur le film. Il faudra qu'il discute intelligemment pour s'en sortir avec sa femme.

Mme Coladangelo a été aperçue à plusieurs reprises en train de quitter Downing Street avec le secrétaire à la Santé. Une source a déclaré au Sunday Times l'année dernière : " Avant que Matt ne fasse quelque chose de grand, il parlera à Gina. Elle sait tout.

Mais son nouveau rôle n'a pas été rendu public malgré le fait qu'elle ait eu accès à 15 000 £ du contribuable.

Gina Coladangelo travaille en tant que directrice des communications pour Oliver Bonas, qui a été fondée par son mari Oliver Tress (photographié ensemble à Belgravia à Londres en 2014) – tout en étant également l'assistant le plus proche du secrétaire à la Santé Matt Hancock

Gina Coladangelo travaille en tant que directrice des communications pour Oliver Bonas, qui a été fondée par son mari Oliver Tress (photographié ensemble à Belgravia à Londres en 2014) – tout en étant également l'assistant le plus proche du secrétaire à la Santé Matt Hancock

Gina Coladangelo et l'illustratrice Aysha Awwad à la V&A Summer Party au Victoria and Albert Museum de Londres en 2019

Gina Coladangelo et l'illustratrice Aysha Awwad à la V&A Summer Party au Victoria and Albert Museum de Londres en 2019

(De gauche à droite) Jules Somerset Webb, Oliver Tress, Tabitha Webb et Gina Coladangelo au magasin de Mme Webb à Belgravia en 2014

(De gauche à droite) Jules Somerset Webb, Oliver Tress, Tabitha Webb et Gina Coladangelo au magasin de Mme Webb à Belgravia en 2014

Mrs Coladangelo is pictured (left) with Scottish radio and television presenter Jenni Falconer (right) in September 2019

Mrs Coladangelo is pictured (left) with Scottish radio and television presenter Jenni Falconer (right) in September 2019

Elle était une conseillère non rémunérée de M. Hancock, mais des allégations de «chumocratie» sont apparues en novembre lorsqu'il a été révélé qu'elle assistait à des réunions confidentielles.

Mme Coladangelo a été nommée directrice non exécutive au ministère de la Santé en septembre. Elle montre le rôle sur sa page LinkedIn et doit « superviser et surveiller les performances ».

Elle déclare : « J'ai plus de vingt ans d'expérience dans la gestion d'entreprise, le marketing et la communication, avec une spécialisation dans le commerce de détail, la santé, le troisième secteur et l'énergie.

« Expertise marketing dans les relations avec les médias, les campagnes grand public, les médias sociaux, la stratégie numérique, les collaborations stratégiques, les communications internes, la gestion des problèmes et les affaires publiques. »

Mais son nouveau rôle n'a pas été rendu public malgré le fait qu'elle ait eu accès à 15 000 £ du contribuable.

While working as Head of Marketing at Oliver Bonas, Mrs Coladangelo contributed to a post on International Women's Day.

Elle a écrit: "Vous n'êtes pas obligé de faire ce que tout le monde fait. Décidez de ce que vous voulez et ne voulez pas – et respectez-le. C'est à vous de vivre une vie que vous aimez.

Mrs Coladangelo has access to the Houses of Parliament due to gaining a pass in April and is also said to be bound by the Official Secrets Act.

Le laissez-passer porterait le nom de famille de son mari, mais elle ne l'utilise pas pour son travail. Le pair de la Chambre des Lords, Lord Bethell, l'a parrainée pour le laissez-passer.

Away from work, Mrs Coladangelo has three children. En 2012, elle a raconté au Daily Mail comment elle était retournée au travail alors qu'elle était mère.

Elle a payé une nounou à domicile dans leur maison du sud-ouest de Londres et a travaillé selon des horaires flexibles.

Mme Coladangelo a déclaré: "Je ne crains pas que mes enfants soient plus proches de leur nounou, car je passe autant de temps que possible avec eux.

« Je ne songerais jamais à dire à d'autres mères ce qu'elles doivent faire de leur vie. Chaque femme doit faire son propre choix.

«Mais je me sens très chanceux dans mon éducation et je pense que ces années ne devraient pas être gaspillées. Je veux travailler pour donner quelque chose en retour.

Gina Coladangelo et son mari Oliver Tress vivent dans cette propriété à Wandsworth, dans le sud-ouest de Londres

Gina Coladangelo et son mari Oliver Tress vivent dans cette propriété à Wandsworth, dans le sud-ouest de Londres

Mrs Coladangelo shows off her Oliver Bonas role on her LinkedIn page and has to 'oversee and monitor performance'

Mrs Coladangelo shows off her Oliver Bonas role on her LinkedIn page and has to 'oversee and monitor performance'

Matt Hancock arrives at the BBC studios in London with his senior aide Gina Coladangelo in July last year

Matt Hancock arrives at the BBC studios in London with his senior aide Gina Coladangelo in July last year

Son mari Oliver a accordé une interview au Financial Times en novembre 2015 et a parlé de leur maison. Il a déclaré: «Notre indulgence déménageait dans une maison plus grande à Wandsworth en septembre (2015).

Mrs Coladangelo is pictured in her LinkedIn profile photo

Mrs Coladangelo is pictured in her LinkedIn profile photo

«Nous avions à peine un jardin à Clapham, mais la nouvelle maison a un plus grand jardin et plus d'espace en bas.

« Nous pourrions peut-être construire une extension. L'hypothèque sera encore assez importante, car les commerces de détail n'engloutent pas nécessairement beaucoup d'argent. Je ne suis pas un magnat.

Mr Bonas opened his first store on London's Fulham Road in 1993 with handbags and jewellery he had brought from Hong Kong where his parents lived.

Speaking to the Independent in September 2015, he said: 'I'd been bringing presents back for friends and they were really popular so I thought, 'I wonder if I can make a go of this?' And to my amazement it just worked.'

Bonas was the surname of his then girlfriend Anna Bonas, who is the cousin of Prince Harry's former girlfriend Cressida Bonas, and he told how 'she very kindly hasn't demanded that I changed it'.

Oliver Bonas is an independent chain of lifestyle stores that started out with one shop on Fulham Road in 1993. Initially, Mr Tress mainly stocked products that he had found in trade shows.

Gina Coladangelo works for the company her husband Oliver Tress (pictured together several years ago) founded

Gina Coladangelo works for the company her husband Oliver Tress (pictured together several years ago) founded

Matt Hancock with Mrs Coladangelo leaving the BBC studios after appearing on The Andrew Marr Show earlier this month

Matt Hancock with Mrs Coladangelo leaving the BBC studios after appearing on The Andrew Marr Show earlier this month

The retailer now has 80 stores across the UK, offering products from contemporary jewellery, gifts, homeware and furniture.

Away from work, Mrs Coladangelo has three children. In 2012 she told how she had returned to work while being a mother

Away from work, Mrs Coladangelo has three children. In 2012 she told how she had returned to work while being a mother

Top sellers include items like candles, washbags and delicate jewellery. Celebrities such as Holly Willoughby and Christine Lampard have also been spotted in colourful outfits by the brand.

It's renowned for its vibrant pieces, which often come in bold prints. Based in Chessington, Surrey, the company employs more than 500 people and turnover was £70 in 2017.

Last year the retailer secured £3.5million in funding from HSBC to help support the company post-lockdown.

The funding is part of the Coronavirus Business Interruption Loan Scheme (CBILS) and aims to ease the financial strain on the store after the pandemic.

Mr Tress attended Marlborough College in Wiltshire – where other alumni include Kate Middleton – while Mr Hancock went to the King's School Chester.

Mrs Coladangelo's father Rino Coladangelo, 70, is a millionaire businessman and chief executive of an international pharmaceutical company.

Le maire de Londres de l'époque, Boris Johnson, rencontre Oliver Tress lors d'une visite dans un magasin Oliver Bonas en novembre 2015

Le maire de Londres de l'époque, Boris Johnson, rencontre Oliver Tress lors d'une visite dans un magasin Oliver Bonas en novembre 2015

Sa mère Heather, 69 ans, ancienne fleuriste, a occupé le poste de secrétaire dans l'entreprise de son mari qui a des intérêts en Chine, en Inde et aux États-Unis.

Mrs Coladangelo's father Rino Coladangelo, 70, is chief executive of an international pharmaceutical company

Mrs Coladangelo's father Rino Coladangelo, 70, is chief executive of an international pharmaceutical company

Le couple vit dans une ancienne ferme classée du XVIe siècle dans le village de Steeple Morden, à la frontière Hertfordshire-Cambridgeshire.

M. Coladangelo est répertorié dans la Companies House en tant qu'italien, mais il a fait ses études à l'University College de Londres et a vécu et travaillé au Royaume-Uni la majeure partie de sa vie.

Il est actuellement directeur général de Rephine Ltd, une société pharmaceutique basée à Stevenage qui se spécialise dans la conformité et les affaires réglementaires.

Selon Linkedin, il était membre du Royal College of Physicians de Londres et directeur général d'un hôpital du NHS. Il parle anglais, italien et français.

Sa mère était administratrice de la Willow Foundation dont sa fille était également administratrice jusqu'à sa démission en 2018.

L'association caritative, dont le président à vie est l'ancien gardien de but d'Arsenal et présentateur de télévision Bob Wilson, vise à offrir des "jours édifiants et spéciaux" aux jeunes adultes gravement malades.

Calls for MI5 probe into leak of Matt Hancock footage: Henry Jackson Society leads demands for urgent inquiry amid fears for security in Whitehall

MI5 has been urged to probe where the footage of Matt Hancock in an apparent embrace with his adviser came from amid fears of a Whitehall security breach.

The Health Secretary has been accused of having an affair after The Sun published pictures of the married Cabinet minister appearing to kiss Gina Coladangelo, who the newspaper said was hired by Mr Hancock last year.

The images, which appear to be captured from CCTV footage, were taken on May 6 from the headquarters of the Department of Health and Social Care.

The publication of the images has led to calls for a leak inquiry, with the Henry Jackson Society think tank saying that 'MI5 must investigate' because it 'suggests a security-breach' may have taken place.

MI5 has been urged to probe where the footage of Matt Hancock in an apparent embrace with his adviser came from amid fears of a Whitehall security breach

MI5 has been urged to probe where the footage of Matt Hancock in an apparent embrace with his adviser came from amid fears of a Whitehall security breach

Alan Mendoza, the executive director of the think tank, called for a probe to ascertain the origin of the images as he suggested they could have come from a 'bug'.

He said: 'For reasons of national security, it should be impossible for a bug to be placed anywhere near such a facility.

'The Government must urgently explain how such a glaring security-breach occurred & MI5 must immediately probe the circumstances.

'All other Ministerial offices will now need sweeping to see what other listening & recording devices are snooping on Ministers.

'Steps should also be taken to determine if this incident was conducted by a disgruntled civil servant or – given its sophistication & seriousness – agents of a hostile state.'

The Sun reported that Mr Hancock hired Mrs Coladangelo as an unpaid adviser on a six-month contract in March last year, before appointing her as a non-executive director at the department.

Mr Hancock, who is said to have met Mrs Coladangelo at university, has been married to his wife Martha for 15 years and they have three children together.

Mrs Coladangelo is the marketing and communications director at Oliver Bonas, a British retailer founded by her husband Oliver Tress.

Transport Secretary Grant Shapps said on Friday morning that he would not be commenting on the 'entirely personal' matter following the reports about his Cabinet colleague.

Remember this, Matt? How Health Secretary condemned 'Professor Lockdown' Neil Ferguson and said it 'would not be possible' for him to keep his job after breaking Covid rules to see lover… a year before HIS affair was exposed

Matt Hancock has been accused of double standards over an interview in which he condemned 'Professor Lockdown' for breaking Covid rules to meet his mistress – as the Health Secretary faces questions over his own alleged affair a year on.

The video, which has popped up across social media in light of Mr Hancock's alleged infidelity with millionaire communications director Gina Coladangelo, 43, was broadcast on Sky News on May 6, 2020.

In the clip, the Health Secretary condemns the actions of 'Professor Lockdown' Neil Ferguson, who broke Covid restrictions to meet his married mistress Antonia Staats, 38 last summer.

He admits Ferguson's actions are 'extraordinary' as he struggles to comprehend the hypocritical message the ex-SAGE scientist sent to the public before his resignation in May 2020.

It emerged that Hancock had been allegedly caught on CCTV kissing his aide Mrs Coldagangelo on May 6 – less than a fortnight before the Government relaxed safety rules including giving permission to hug.

And he goes further to say it 'would not be possible' for Mr Ferguson, 53, to have kept his job in the wake of flouting the strict coronavirus social distancing rules he helped draw up to have secret trysts with his married lover.

Ferguson was brandished an 'arrogant hypocrite' in the wake of his actions, but in a controversial twist, stunning CCTV pictures showed Mr Hancock and his closest aide in a passionate embrace outside his Whitehall office last month.

While the Health Secretary praised Ferguson's decision to resign, he himself has been caught on camera kissing millionaire lobbyist Gina Coladangelo, 43, who was brought in as a taxpayer-funded advisor in March last year.

Mr Hancock is said to have checked the corridor was clear before closing the door, leaning on it to stop it opening before launching into their passionate embrace at around 3pm on May 6 this year – less than a fortnight before the Government relaxed safety rules including giving permission to hug.

In the interview, Matt Hancock, 42, condemns the actions of 'Professor Lockdown' Neil Ferguson, who broke Covid rules to meet his married mistress Antonia Staats, 38 last summer

In the interview, Matt Hancock, 42, condemns the actions of 'Professor Lockdown' Neil Ferguson, who broke Covid rules to meet his married mistress Antonia Staats, 38 last summer

The video has re-emerged in light of Mr Hancock's alleged affair with millionaire communications director Gina Coladangelo, 43 (left)

The video has re-emerged in light of Mr Hancock's alleged affair with millionaire communications director Gina Coladangelo, 43 (left)

Professor Ferguson (above) asked his mistress Antonia Staats, 38, to travel across London to his home at least twice despite lecturing Brits on the need to stay apart

Professor Ferguson (above) asked his mistress Antonia Staats, 38, to travel across London to his home at least twice despite lecturing Brits on the need to stay apart

Antonia Staats, 38, is believed to have visited the scientist shortly after he finished self-isolating for two weeks last summer

Antonia Staats, 38, is believed to have visited the scientist shortly after he finished self-isolating for two weeks last summer

In a live interview with Sky presenter Kay Burley last summer, the Health Secretary referenced the 'extraordinary' circumstances surrounding Professor Ferguson's resignation.

He said: 'It's extraordinary. I don't understand… Prof Ferguson is a very, very eminent and impressive scientist.

'The science he has done has been an important part of what we have listened to.

'I think he did the right decision, to resign that is.'

Kay Burley asks: 'You wouldn't have thought to keep him?'

Mr Hancock replied: 'That's just not possible in these circumstances.'

Professor Ferguson, 53, asked his mistress Antonia Staats, 38, to travel across London to his home at least twice last summer – despite lecturing 66million in Britain on the need to stay apart to stop the spread of Covid-19.

Lockdown restrictions were at their peak at the time Mr Ferguson broke the rules, with no social contact allowed between separate households.

In a resignation statement, the academic, who is married with a son but is believed to be separated from his wife, admitted he had 'made an error of judgement' but claimed he thought he was 'immune' to the illness.

Several outspoken critics slammed 'Professor Lockdown' as an 'arrogant hypocrite' and accused him of 'undermining' the Government's message on lockdown.

Le secrétaire à la Santé, 42 ans, a été vu en train de discuter passionnément avec la lobbyiste millionnaire Gina Coladangelo (photographiée ici avec Matt Hancock à l'extérieur de Downing Street en mai), selon The Sun

Le secrétaire à la Santé, 42 ans, a été vu en train de discuter passionnément avec la lobbyiste millionnaire Gina Coladangelo (photographiée ici avec Matt Hancock à l'extérieur de Downing Street en mai), selon The Sun

Mr Hancock is facing a barrage of questions as his job hangs in the balance in the wake of his alleged affair.

The Health Secretary, 42, has been caught on camera in a passionate clinch with his hand rubbing the back and bottom of millionaire lobbyist Gina Coladangelo, 43, who was brought in as a taxpayer-funded advisor in March last year.

Mr Hancock has been married for 15 years to wife Martha, 44, and the couple have three children together.

Mrs Hancock reportedly looked sad and upset as she left the couple's home in north London yesterday morning, but didn't speak to reporters about her husband's alleged infidelity.

'We went MONTHS without hugging our families!': Furious Britons rage at Matt Hancock as CCTV exposes him kissing his 'lover' aide… while telling to UK to stick to social distancing rules

Furious Britons took to social media yesterday to rage at Matt Hancock after CCTV exposed him kissing an aide – while telling the UK to stick to social distancing rules.

The Health Secretary, 42, was caught on camera in a passionate clinch with his hand rubbing the back and bottom of millionaire lobbyist Gina Coladangelo, 43, who was brought in as a taxpayer-funded advisor in March last year.

The incident is alleged to have taken place in the Department for Health's headquarters in central Londres at around 3pm on May 6 this year – the day of the UK local elections and a week after his first coronavirus jab.

The kiss was also 13 days before the Government relaxed safety regulations including giving permission to hug.

In response, hundreds of people took to Twitter to give their views on the scandal, with many accusing the minister of hypocrisy, while others revealed the heartbreaking sacrifices they've made in order to stick to the rules.

One wrote: 'There are people that genuinely went months and months without hugging their families after following the advice of Matt Hancock… quite sad really!'

Another added: 'To be crystal clear, this picture was taken with 2m social distancing rules still in place at workplaces. The issue here is not Matt Hancock's infidelity – it's his world-beating hypocrisy. Write the rules. Tell the little people to obey. Then break them with impunity.'

A third tweeted: 'On 8th May, I didn't hug my aunt when I found out my dad had terminal cancer. Meanwhile on 6th May, Matt Hancock (the man who told me it was unsafe to hug) was all over his mistress in a Government building. So many times the COVID story has jumped the shark, but now enough.'

Piers Morgan also highlighted the fact it was 'at the time he was ordering the British people not to hug anyone from other households'.

Meanwhile, Nigel Farage wrote: 'I had wanted to go to my daughter's school prize-giving next week but can only do so online. Yet thousands of Football Officials can come to the UK without quarantine and Matt Hancock can completely ignore social distancing rules.'

As Downing Street begins to deal with the fallout, the Health Secretary ran for cover and cancelled a public appearance yesterday as he fought for his job.

In a statement, Mr Hancock said: 'I accept that I breached the social distancing guidance in these circumstances.

'I have let people down and am very sorry.

'I remain focused on working to get the country out of this pandemic, and would be grateful for privacy for my family on this personal matter.'

At the time the image was captured, Mr Hancock is said to have checked the corridor is clear before closing the door, leaning on it to stop it opening before launching into their passionate embrace.

The Sun claims they have been having an affair that has been the talk of the department – but it is not known if they remain in a relationship that was a secret until yesterday.

Mr Hancock has been married for 15 years to wife Martha, 44, and the couple have three children together.

Mrs Hancock looked sad and upset as she left the couple's home in north London yesterday morning but didn't speak to reporters about her husband's alleged infidelity.

Son mari était introuvable, cependant, elle portait toujours son alliance.

Ils ont été vus ensemble pour la dernière fois en public lors du match Angleterre vs Écosse Euro 2020 à Wembley il y a une semaine.

Communications director and lobbyist Mrs Coladangelo is a mother-of-three, whose husband Oliver Tress is the founder of clothing shop Oliver Bonas.

The shutters were closed at their £4.5million South London home. She has been working as an advisor for Mr Hancock with one source saying: 'Before Matt does anything big, he'll speak to Gina'.

M. Hancock est marié depuis 15 ans à sa femme Martha, avec qui il a trois enfants

M. Hancock est marié depuis 15 ans à sa femme Martha, avec qui il a trois enfants

Mme Coladangelo (photographiée ici avec son mari Oliver Tress – le fondateur de la chaîne de vêtements Oliver Bonas), qui est directrice et actionnaire du cabinet de lobbying Luther Pendragon, a été nommée au ministère de la Santé en tant que conseillère non rémunérée en mars de l'année dernière

Mme Coladangelo (photographiée en 2012) a été nommée directrice non exécutive du département en septembre, ce qui signifie qu'elle est membre du conseil d'administration.

Mme Coladangelo (photographiée ici avec son mari Oliver Tress – le fondateur de la chaîne de vêtements Oliver Bonas), qui est administratrice et actionnaire de la société de lobbying Luther Pendragon

Matt Hancock sourit et se moque de son amant présumé alors qu'ils quittent la BBC après être apparus dans l'émission Marr en juin

Matt Hancock sourit et se moque de son amant présumé alors qu'ils quittent la BBC après être apparus dans l'émission Marr en juin

Mrs Coladangelo is friends with Matt Hancock's wife on Facebook and they have spent time together socially.

MailOnline has contacted representatives for the Health Secretary. A friend of Mr Hancock's reportedly told The Sun they had 'no comment' on the matter, but that 'no rules' had been breached.

Other sources claimed that Mr Hancock hopes to survive – but No 10 is yet to comment.

But a Whitehall whistleblower who leaked the footage and reportedly no longer works for the department, told the newspaper it was 'shocking that Mr Hancock was having an affair in the middle of a pandemic with an adviser and friend he used public money to hire'.

L'affaire présumée exerce encore plus de pression sur M. Hancock, qui se battait déjà pour son travail au sujet de sa gestion de la pandémie. Dominic Cummings a publié des messages WhatsApp du Premier ministre montrant que M. Johnson l'avait qualifié de "putain d'inutile".

Outre les graves allégations d'une liaison, il y aura également des questions auxquelles répondre sur le fait d'embrasser quelqu'un en dehors de sa bulle pendant la pandémie et si cela enfreint l'une des règles Covid qu'il a contribué à créer.

M. Hancock, qui n'a pas encore commenté, a annulé hier matin un événement dans sa circonscription de West Suffolk où il aurait été confronté à des questions sur l'affaire et s'il pouvait conserver son emploi.

Il a également supprimé une publication Instagram d'hier soir où il a déclaré qu'il "travaillait avec des femmes brillantes".

Le secrétaire aux Transports, Grant Shapps, a déclaré qu'il s'agissait d'une affaire "entièrement personnelle" pour son collègue du cabinet.

Il a déclaré à la radio LBC: "J'ai vu la photo mais, comme toujours pour les affaires privées, j'essaie toujours d'éviter de commenter la vie personnelle des autres et je pense que je vais m'en tenir à cette tradition ici."

Lorsqu'on lui a demandé si le secrétaire à la Santé aurait dû «ignorer la distanciation sociale», M. Shapps a répondu: «Je suis tout à fait sûr que quelles que soient les règles à l'époque, elles ont été suivies.

'You'll recall that there was a point at which social distancing rules were changed but, as I say, I don't want to comment on somebody else's private life – that is for them.'

.(tagsToTranslate)dailymail(t)news(t)Boris Johnson(t)UK Government News and updates on the British Cabinet(t)UK Politics(t)Matt Hancock

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.