Maison Blanche: plus de troupes russes à la frontière de l’Ukraine «qu’à n’importe quel moment depuis 2014»

Troupes russes lors d’un exercice militaire passé près de la frontière ukrainienne. (Photo par Andrew Kronberg / AFP via Getty Images)

Troupes russes lors d’un exercice militaire passé près de la frontière ukrainienne. (Photo par Andrew Kronberg / AFP via Getty Images)

(CNSNews.com) – Au milieu de l'inquiétude croissante de l'Occident concernant les actions et les intentions de la Russie, la chancelière allemande Angela Merkel a exhorté jeudi le président Vladimir Poutine à inverser le récent rassemblement de troupes près de la frontière ukrainienne, où, selon le gouvernement américain, la Russie a déployé plus de soldats que à tout moment depuis le début du conflit en 2014.

Une porte-parole de Merkel a déclaré que la chancelière lors d'une conversation téléphonique avec Poutine «avait appelé au démantèlement de ces renforts de troupes afin de désamorcer la situation».

L'Allemagne, avec la France, est un partenaire dans un processus connu sous le nom de format normand, conçu pour servir d'intermédiaire entre le gouvernement ukrainien et les séparatistes soutenus par la Russie dans la région orientale du Donbass. L'Ukraine et la Russie font également partie du groupe de contact, qui ne s'est pas réuni depuis décembre 2019, en raison de la pandémie de coronavirus.

En réponse à l’appel de Merkel, Poutine a accusé le gouvernement du président Volodymyr Zelensky d ’« actions de provocation »qui« aggravent délibérément la situation le long de la ligne de contact »- le point de démarcation séparant les forces ukrainiennes et séparatistes.

Le Kremlin a déclaré dans une lecture que Poutine et Merkel avaient «exhorté les parties au conflit à faire preuve de retenue et à dynamiser le processus de négociation afin de mettre pleinement en œuvre» un accord de cessez-le-feu de 2015.

Les observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe ont enregistré des milliers de violations du cessez-le-feu dans le Donbass ces dernières semaines.

L'attachée de presse de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré qu'elle n'avait eu aucune interaction entre les responsables américains et russes à signaler depuis la fin de la semaine dernière, mais elle a réitéré les préoccupations de l'administration concernant la situation.

«La Russie a maintenant plus de troupes à la frontière avec l'Ukraine qu'à tout moment depuis 2014», a-t-elle déclaré. «Cinq soldats ukrainiens ont été tués cette semaine seulement. Ce sont tous des signes profondément préoccupants.

En 2014, le conflit dans l'est de l'Ukraine a éclaté, déclenché par le soutien de Moscou à un soulèvement pro-russe contre Kiev. Les Nations Unies affirment que plus de 13 000 vies ont été perdues depuis lors.

Depuis fin janvier, l’administration Biden procède à un examen complet des «actions troublantes» de l’État russe, allant de la tentative d’empoisonnement de dissidents au piratage informatique en passant par les rapports sur les primes offertes sur la vie des troupes américaines en Afghanistan.

Psaki a déclaré jeudi que l’examen serait achevé dans «des semaines, pas des mois» et qu ’« il y aurait des conséquences »pour les actions de Moscou.

Le porte-parole du département d'État, Ned Price, a également signalé qu'une réponse serait bientôt disponible, déclarant lors d'un briefing: «Le président Biden a clairement indiqué que la Russie serait tenue de rendre des comptes. Le président Biden est un homme de parole, et je pense que vous en aurez un autre rappel. »

Le Kremlin a rejeté la critique occidentale des mouvements de troupes près de l'Ukraine, le porte-parole Dmitri Peskov affirmant que la Russie déplace ses forces sur son propre territoire à sa discrétion, ne représentant aucune menace pour personne.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky visite les troupes sur la ligne de front dans le Donbass, où les forces ukrainiennes affrontent des séparatistes soutenus par la Russie. (Photo: Présidence ukrainienne)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky visite les troupes sur la ligne de front dans le Donbass, où les forces ukrainiennes affrontent des séparatistes soutenus par la Russie. (Photo: Présidence ukrainienne)

Zelensky s'est rendu jeudi dans la région du Donbass pour soutenir les troupes de première ligne, dont 26 ont été tuées depuis le début de l'année.

«Vous êtes un véritable exemple d'héroïsme et de dévouement», a-t-il dit aux troupes. «Nous nous souvenons de chaque guerrier qui est mort en défendant notre État.»

Plus tôt cette semaine, Zelensky a exhorté l'OTAN à aller de l'avant avec une étape longtemps retardée de mettre l'Ukraine sur la voie de l'adhésion. Il a également appelé l'alliance transatlantique à renforcer sa présence militaire dans la région de la mer Noire pour dissuader la Russie, «qui poursuit la militarisation à grande échelle de la région».

La marine américaine opère régulièrement dans la mer Noire; les navires de guerre se sont rendus plus d'une demi-douzaine de fois en 2020, y compris pour les exercices conjoints Sea Breeze avec les forces ukrainiennes et de l'OTAN au cours de l'été. Plus récemment, deux destroyers de missiles guidés de classe Arleigh Burke et un pétrolier de ravitaillement de la flotte y ont effectué des exercices avec des avions de l'OTAN. fin janvier.

Un responsable de la défense a déclaré jeudi à CNN que les États-Unis envisageaient de déployer à nouveau des navires de guerre en mer Noire dans les semaines à venir pour montrer leur soutien à l'Ukraine.

Jeudi également, la flotte russe de la mer Noire a annoncé des exercices d’artillerie en Crimée, la péninsule ukrainienne occupée par la Russie depuis 2014. L’agence de presse TASS a rapporté que la frégate impliquée dans les exercices est armée de missiles de croisière Kalibr d’une portée allant jusqu’à 1600 miles.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.