L'UE va resserrer les règles de voyage

Il est temps d'envisager des jabs obligatoires en Europe, selon un responsable de l'OMS

L'UE recommande aux États membres de ne laisser entrer les voyageurs de l'extérieur du bloc que s'ils sont vaccinés contre ou guéris de Covid-19. Selon les règles proposées, les voyageurs auraient besoin d'un rappel tous les neuf mois.

Dans un proposition publié jeudi, la Commission européenne a recommandé qu'à partir de mars 2022, les 27 États membres de l'UE n'autorisent que les voyageurs vaccinés, récupérés ou essentiels (comme les chauffeurs de camion) de l'extérieur du bloc. Les voyageurs potentiels devraient prouver qu'ils ont été vaccinés pour la dernière fois pas plus de neuf mois avant l'entrée, une décision qui rend essentiellement les injections de rappel obligatoires pour la plupart des voyageurs.

L'UE recommande actuellement aux États membres d'autoriser les voyageurs d'une liste d'un peu plus de 20 pays avec « une bonne situation épidémiologique. Les voyageurs en provenance de ces endroits – qui comprennent le Canada, la Nouvelle-Zélande et les Émirats arabes unis – sont autorisés à entrer dans l'UE avec soit un certificat de vaccin, une preuve de rétablissement ou une preuve d'un test Covid-19 négatif. En vertu des nouvelles règles, cette liste serait supprimée et les voyageurs individuels autorisés à entrer en fonction de leur statut de vaccination ou de rétablissement uniquement.

À l'heure actuelle, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé les vaccins de Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Janssen. Le russe Spoutnik-V est en cours d'examen par l'agence, tout comme les tirs de Sanofi-GSK et du chinois Sinopharm.

En vertu de la nouvelle proposition, l'UE accorderait l'entrée aux voyageurs vaccinés avec des vaccins approuvés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), mais pas l'EMA. Cela autoriserait toute personne ayant reçu SInopharm, Sinovac et deux autres vaccins fabriqués en Inde à entrer, à condition qu'ils fournissent un résultat de test négatif ainsi qu'une preuve de vaccination.

La proposition de la Commission devra être approuvée par le Conseil européen et, si elle est adoptée, elle s'appliquera à tous les pays de l'UE, à l'exception de l'Irlande, qui n'est pas membre de l'espace Schengen sans frontières.

Quelque 67% des citoyens de l'UE sont actuellement vaccinés contre Covid-19, bien que les pays aient connu des taux de participation différents. Cependant, même en Irlande, qui a le taux de vaccination le plus élevé du bloc à 93%, de nouveaux cas hebdomadaires de virus ont triplé depuis début octobre, et le gouvernement irlandais envisage de nouvelles restrictions à la vie quotidienne.

« Il est évident que la pandémie n’est pas encore terminée », Le commissaire européen Didier Reynders a déclaré jeudi, ajoutant que « les règles de voyage doivent prendre en compte cette situation volatile. »

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.