L'UE révèle un moyen pour que les grandes entreprises cessent d'esquiver les impôts

L'UE révèle un moyen pour que les grandes entreprises cessent d'esquiver les impôts

Le Parlement européen a approuvé un ensemble de nouvelles règles qui obligeront les entreprises multinationales et leurs filiales à révéler le montant d'impôt qu'elles paient aux États membres de l'UE dans le but d'empêcher l'évasion fiscale.

Les membres du Parlement européen (eurodéputés) ont approuvé la mesure jeudi, cinq ans après qu'elle a été proposée pour la première fois par la Commission européenne, après avoir été retardée en raison d'un débat entre plusieurs pays de l'UE.

Les multinationales et les filiales dont les revenus annuels dépassent 750 millions d'euros (858 millions de dollars) devront rendre public le montant des impôts qu'elles paient dans chaque État membre, dans le cadre d'une démarche visant à accroître la transparence.

« La persévérance paie. Malgré toute l'adversité et un blocage de cinq ans au sein du Conseil, nous pouvons dire avec fierté que l'appel à plus de transparence fiscale des entreprises a été répondu », L'eurodéputé Evelyn Regner a déclaré suite à l'adoption des nouvelles règles.

Pendant trop longtemps, les entreprises ont joué selon leurs propres règles. Grâce à la transparence offerte par le reporting public pays par pays, nous allons désormais pouvoir faire la lumière sur cette jungle d'entreprise opaque.

Les nouvelles règles obligeront les entreprises à divulguer le nombre d'employés, les chiffres des profits et pertes avant impôt, le montant de l'impôt sur le revenu accumulé et payé et les bénéfices accumulés. Bien que la mesure renforcera la transparence dans les États membres de l'UE, elle s'étendra également à la liste des juridictions non coopératives de l'UE dans le but d'empêcher les entreprises de transférer leurs bénéfices vers des paradis fiscaux non européens.

L'obligation de divulguer des informations fiscales est conçue pour aider l'UE à lutter contre l'évasion fiscale, car elle cherche à financer la reprise économique post-Covid. Le groupe de réflexion Tax Justice Network a précédemment estimé que 36% des impôts perdus par les États membres de l'UE sont dus à l'évasion fiscale des entreprises.

Pour plus d'histoires sur l'économie et la finance, visitez La section affaires de RT

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.