L'OPEP voit une forte demande de pétrole au second semestre 2021

L'OPEP voit une forte demande de pétrole au second semestre 2021

La demande mondiale de pétrole devrait bénéficier d'une reprise économique plus forte et des vaccinations au second semestre de cette année, a déclaré jeudi l'OPEP.

L'entente, cependant, révisée à la baisse dans sa Rapport mensuel sur le marché pétrolier (MOMR) ses estimations de la demande mondiale de pétrole pour la première moitié de l'année en raison des verrouillages prolongés dans les principales économies d'Europe et des taux de chômage élevés aux États-Unis qui ralentissent la reprise.

Rétrospectivement, la décision du groupe OPEP + de la semaine dernière ne pas soulever la production collective de pétrole brut à partir d’avril, ne laissant que de petites exemptions à la Russie et au Kazakhstan, ne semble pas si surprenante après tout, car le cartel voit maintenant la demande de pétrole au premier et au deuxième trimestres de 2021 inférieure à celle du mois dernier.

Dans le rapport de ce mois-ci, l’OPEP a réduit son estimation de la demande de pétrole pour le premier trimestre de 180 000 b / j et pour le deuxième trimestre de 310 000 b / j par rapport aux perspectives de février.

Le cartel est beaucoup plus optimiste vers la seconde moitié de l'année et a relevé ses estimations de la demande des T3 et T4 ».reflétant les attentes d'une reprise économique plus forte avec l'impact positif du déploiement de la vaccination. »

Au troisième trimestre, l’OPEP prévoit désormais une demande de 97,43 millions de b / j, en hausse de 400 000 b / j par rapport à l’évaluation du mois dernier. Pour le quatrième trimestre, la demande mondiale de pétrole est attendue à 98,91 millions de b / j, en hausse de près de 1 million de b / j – 970 000 b / j – par rapport à l'estimation de février.

Pour l'année complète, l'OPEP prévoit une croissance de la demande de pétrole de 5,9 millions de b / j, en hausse de 100 000 b / j par rapport à prévisions du mois dernier.

Actuellement, l'organisation s'attend à ce que la demande totale de pétrole atteigne 96,3 millions de b / j, la plus grande partie de la consommation apparaissant dans la seconde moitié de l'année.

L'hypothèse de base de la vision haussière de l'OPEP pour le second semestre est que d'ici le début du second semestre 2021, «La pandémie sera en grande partie contenue avec la majorité de la population des économies occidentales vaccinée, le COVID-19 ne posant pas un obstacle majeur pour les économies émergentes et en développement.»

"Cependant, la croissance de la demande de cette année ne pourra pas compenser le déficit majeur de 2020, car la mobilité devrait rester réduite tout au long de 2021", A déclaré l'OPEP.

Ce article a été initialement publié le Pétrole

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.