L'héritier de Kadhafi brigue la présidence libyenne malgré un mandat d'arrêt

Le fils de Kadhafi brigue la présidence libyenne 10 ans après qu'une campagne soutenue par l'OTAN ait plongé le pays dans le chaos – médias

Saif al-Islam Kadhafi, le fils de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a déposé des documents pour se présenter à la présidence. Il est recherché internationalement pour son rôle dans la guerre de 2011 en Libye, qui a coûté à son père son pouvoir et sa vie.

L'homme de 49 ans a été inscrit comme candidat à l'élection présidentielle du 24 décembre, a confirmé l'autorité électorale du pays divisé. Des images montrant Kadhafi Jr. soumettant les documents dans un centre électoral de la ville de Sabha, dans le sud-ouest du pays, ont été publiées dimanche par les médias locaux.

Il portait une robe traditionnelle bédouine et un turban, un peu comme son père décédé lorsqu'il soulignait ses liens tribaux. Il avait aussi une longue barbe grisonnante.

Le sondage de décembre est la dernière tentative de réconcilier la nation nord-africaine qui reste profondément fracturée et appauvrie une décennie après qu'une campagne de bombardements de l'OTAN a aidé les forces antigouvernementales à renverser et à tuer Mouammar Kadhafi.

Lire la suite

Le fils de Kadhafi brigue la présidence libyenne 10 ans après qu'une campagne soutenue par l'OTAN ait plongé le pays dans le chaos – médias

Si le vote se déroule comme prévu, Saïf al-Islam se présentera contre des candidats de différentes factions. Il s'agit notamment du commandant militaire Khalifa Haftar, basé à l'est, Abdul Hamid Dbeibeh, qui est le Premier ministre du gouvernement d'unité nationale reconnu par l'ONU dans la capitale, Tripoli, et le président du parlement basé à Tobrouk, Aguila Saleh.

Saif al-Islam se présentera en tant que membre d'un groupe de fidèles de son père, le Front populaire de libération de la Libye, qui a été officiellement créé en 2016. Il devrait plaire aux nostalgiques de la prospérité et de la stabilité économiques qui ont marqué son le long règne autoritaire de son père en Libye.

Les acteurs internationaux soutiennent la candidature au vote. Vendredi, ils ont réuni les parties prenantes lors d'une conférence à Paris et ont obtenu leurs engagements pour soutenir le résultat de l'élection. Il n'y a toujours pas d'accord sur les règles selon lesquelles il doit se tenir.

Saif al-Islam a passé la majeure partie de la dernière décennie dans l'obscurité, en partie parce qu'il a passé de nombreuses années en captivité dans la ville de Zintan, au nord-ouest. En 2015, les autorités autoproclamées de Tripoli l'ont jugé par contumace et l'ont condamné à mort pour des crimes présumés commis pendant la guerre de 2011, mais les milices de Zintan ont refusé de le livrer pour exécution. Il aurait été libéré en 2017.

Pour compliquer davantage sa candidature à la présidence, un mandat d'arrêt permanent contre son arrestation a été émis pour son rôle dans la guerre de 2011 par la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye.

Le descendant de Kadhafi formé au Royaume-Uni, qui était perçu par beaucoup en Occident comme un futur dirigeant préférable de la Libye, s'est fermement rangé du côté de son père lorsque les rebelles soutenus par l'Occident ont pris les armes contre son règne.

Fadi El Abdallah, un porte-parole de la CPI, aurait déclaré que la cour "ne commente aucune question politique", en réponse aux nouvelles de dimanche, tout en confirmant que le statut juridique de Saif al-Islam aux yeux de la CPI "n'a pas changé."

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.