L'ex-Premier ministre japonais Shinzo Abe s'excuse pour le scandale des paiements illégaux après que les procureurs ont déclaré qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves pour l'inculper

Le Japon accueillera les Jeux olympiques en 2021 «comme preuve que l'humanité a vaincu la pandémie», promet le Premier ministre Suga à l'ONU

L'ancien Premier ministre japonais Shinzo Abe a exprimé ses regrets pour les déclarations inexactes qu'il a faites au sujet d'un scandale lié à son bureau, mais a affirmé qu'il n'était au courant d'aucun acte répréhensible. Les procureurs ont refusé d'inculper l'ancien premier ministre.

Les excuses sont intervenues après que le bureau du procureur du district de Tokyo ait inculpé l'assistant de longue date d'Abe pour ne pas avoir divulgué les frais et les paiements pour les dîners organisés pour les partisans de l'ancien Premier ministre entre 2016 et 2019. En vertu de la loi japonaise, les politiciens sont interdits de faire des cadeaux aux électeurs.

Lire la suite

Le Japon accueillera les Jeux olympiques en 2021 «comme preuve que l'humanité a vaincu la pandémie», promet le Premier ministre Suga à l'ONU

S'exprimant devant une commission parlementaire jeudi, Abe a déclaré qu'il se sentait «moralement responsable» du scandale, tout en affirmant que l'activité potentiellement criminelle s'était produite à son insu.

«J'y réfléchis profondément et je m'excuse de tout cœur auprès des citoyens et de tous les législateurs», il a dit.

Les déclarations d'Abe au parlement au sujet du scandale auraient contredit les conclusions des enquêteurs au moins 118 fois. Cependant, les procureurs ont finalement décidé qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves pour porter plainte contre l'ancien dirigeant.

Le scandale a éclaté après que les législateurs de l'opposition ont noté qu'un somptueux dîner organisé par Abe en 2018 ne facturait que des frais de 5000 yens (48 $), ce qui suggère que le bureau de l'ancien premier ministre a subventionné le parti.

Abe a démissionné de ses fonctions en août, invoquant des raisons de santé. Il a affirmé qu'une maladie inflammatoire de l'intestin dont il souffre depuis de nombreuses années, la colite ulcéreuse, s'aggrave et qu'il ne peut plus exercer ses fonctions. Cependant, beaucoup ont émis l'hypothèse à l'époque qu'il avait peut-être été motivé à quitter ses fonctions en raison de l'émergence du scandale des paiements.

Vous aimez cette histoire? Partagez le avec un ami!

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *