Les troubles civils se poursuivent à Minneapolis: détentions de masse, assemblée illégale déclarée

Protesters clash with police in Brooklyn Center

Les troubles civils se sont poursuivis pour la troisième nuit consécutive mardi devant le département de police du Brooklyn Center après la mort de Daunte Wright. L'officier de police du Brooklyn Center, Kim Potter, a démissionné mardi aux côtés du chef de la police Tim Gannon. La Garde nationale a renforcé le département de police du Brooklyn Center et la police de l'État du Minnesota alors que les manifestants se sont enfoncés dans la clôture entourant le poste de police.

Un rassemblement illégal a été déclaré quelques heures avant le 22h00 initial. couvre-feu. Les téléphones portables de la région ont reçu une alerte indiquant «INSÉRER LE MESSAGE CELLULAIRE ICI». Les policiers ont utilisé des munitions de contrôle des foules pour disperser les manifestants, notamment des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc et des flashs. Une personne a été frappée au visage par une balle non mortelle qui a provoqué des saignements.

Vers 23 h 00, la garde nationale et les soldats de l'État du Minnesota ont réussi à éloigner les manifestants du service de police du Brooklyn Center en déployant plusieurs balles de gaz lacrymogène sur la foule. Certains dans la foule ont jeté des objets sur les policiers et ont déclenché des feux d'artifice toute la nuit. (CONNEXES: L'agent qui a tiré sur Daunte Wright, le chef de la police démissionne de la force)

Après le coucher du soleil, police se sont aventurés au-delà de la clôture entourant la gare pour évacuer les manifestants de la zone. Ils se sont alignés en formation et, après avoir émis des avertissements sur le haut-parleur, se sont précipités sur le grand groupe de manifestants et ont arrêté ceux qui tentaient de tenir bon. (CONNEXES: Des manifestations et des émeutes éclatent à Minneapolis après qu'un officier ait prétendument tiré et tué un homme)

«Plus de 60 personnes» ont été arrêtées mardi soir, selon au Brooklyn Center State Patrol Col. Matt Langer, qui a exposé des canettes, des briques et des bouteilles d'alcool ainsi que d'autres objets qui ont été lancés sur des policiers le mardi conférence de presse.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.