Les mains des participants au bal sont marquées en fonction du statut de vaccination COVID-19 – et les parents, les étudiants sont en colère

Les mains des participants au bal sont marquées en fonction du statut de vaccination COVID-19 – et les parents, les étudiants sont en colère

Un lycée du New Hampshire a marqué les mains des participants au bal du week-end dernier en fonction de leur statut de vaccination COVID-19, une décision qui a bouleversé un certain nombre de parents et d'étudiants – ainsi qu'un législateur de l'État – mais est défendu par le principal,
WBTS-CD signalé.

Quels sont les détails ?

La représentante de l'État républicain Melissa Litchfield a écrit à son sujet
la page Facebook à propos de la controverse croissante entourant le bal du lycée d'Exeter et a déclaré à la station qu'elle avait été contactée par plus d'une douzaine de parents.

Litchfield a noté à WBTS que certains parents et élèves sont mécontents de la décision de marquer les mains des élèves non vaccinés alors qu'ils entrent dans le bal des finissants : avait une sorte de marqueur rouge mis sur eux. "

Elle a partagé des photos avec la station montrant les mains des participants au bal marqués en noir.

Source de l'image : capture d'écran vidéo WBTS-CD

Une déclaration de l'unité administrative de l'école 16 a déclaré que "la danse était répartie sur trois pistes de danse. Pendant la danse, après quelques chansons, on leur a demandé de lever la main pour déterminer qui ils étaient autour", le Le chef du syndicat du New Hampshire a signalé.

Une personne qui s'est plainte à Litchfield a déclaré que les participants au bal avaient été traités "comme des prisonniers dans l'Allemagne nazie. Les marquer, les distinguer ainsi, puis devoir lever la main est plus que tolérable", selon sa publication sur Facebook.

"Vous deviez produire vos papiers, et si vous ne produisiez pas vos papiers, vous étiez marqué d'un Sharpie noir", a ajouté Litchfield à WBTS. « Qu'est-ce que cela signifie pour toi ? Je vais juste le laisser reposer là.

Représentant de l'État Melissa LitchfieldSource de l'image : capture d'écran vidéo WBTS-CD

"Les parents ont peur de parler"

La station a rapporté que les parents et les élèves qui ont contacté Litchfield ont refusé de passer devant la caméra par crainte de représailles de la part du district scolaire.

"Je suis juste ici parce que les parents ont peur de parler, et ils avaient besoin d'une voix, et je comprends", a ajouté Litchfield à WBTS.

Qu'ont dit les responsables de l'école ?

Le district a déclaré à la station que le marquage des mains des participants au bal faisait partie du système de recherche des contacts de l'école qui permettait à tous les élèves d'assister à l'événement, qu'ils aient été vaccinés ou non.

"Les commentaires de nos élèves et de nos parents ont été extrêmement positifs concernant l'expérience du bal", a déclaré le directeur Mike Monahan dans une déclaration à WBTS. "Nous sommes conscients que certaines inquiétudes ont été exprimées quant au fait que les étudiants ont été distingués ou que leur vie privée a été violée. Nous avons fait tous les efforts possibles – tout en respectant les directives de recherche des contacts – pour nous assurer que cela ne se produise pas. Nous espérons que la communauté comprendra que tout en aucun modèle n'est parfait, ce modèle permet aux étudiants de vivre une expérience proche de la normale et très souhaitée pour couronner leur année de terminale. C'est le souvenir que nous voulons leur laisser. "

Ce district a ajouté à la station que les étudiants avaient été informés du système de recherche des contacts lorsqu'ils se sont inscrits au bal – mais Litchfield a déclaré que les parents ne le savaient pas et étaient frustrés de ne pas avoir pu s'exprimer avant.

Rien d'autre?

SAU 16 a déclaré que la liste des participants au bal ne contenait aucune information personnellement identifiable concernant les vaccinations des étudiants et ne répertoriait pas les numéros attribués aux étudiants, a noté le journal.

"Un seul jeu de cartes contenant ces informations existe à des fins de suivi, et le conseiller de classe était la seule personne à les posséder", a noté SAU 16, selon le leader syndical. "Ces cartes seront détruites dans les prochains jours. En conséquence, il n'y aura pas d'identifiants uniques pouvant être liés aux étudiants qui n'ont pas pu montrer une preuve de vaccination."

Le communiqué de la SAU 16 indique que le bal – qui a attiré plus de 300 participants – s'est déroulé à l'extérieur sous une tente, a ajouté le journal.

"Aucun système de recherche de contrats n'est parfait pour des foules aussi nombreuses et tous les étudiants ne peuvent pas être retrouvés dans un environnement de bal", a ajouté le communiqué de la SAU 16, selon le leader syndical. "Cependant, sans système de recherche des contacts, tous les participants auraient dû être mis en quarantaine s'il y avait un cas positif lié à l'événement."

La SAU 19 a déclaré au journal que jeudi, aucun cas de COVID-19 associé au bal n'avait été signalé.

.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.