Les États-Unis remettent Cuba sur la liste des États parrains du terrorisme

(Getty Images)

(Getty Images)

Le lundi 11 janvier, le département d'État américain a remis le Cuba communiste sur la liste des États sponsors du terrorisme, qui comprend également l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord. Cuba avait été rayée de la liste par l'administration Obama en 2015.

«Le gouvernement cubain a nourri, hébergé et soigné des assassins, des auteurs de bombes et des pirates de l'air, tandis que de nombreux Cubains sont affamés, sans abri et sans médicaments de base», a déclaré le secrétaire d'État Mike Pompeo dans un communiqué.

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo. (Getty Images)

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo. (Getty Images)

Cuba héberge, par exemple, un fugitif et un meurtrier américain

Tueur de flics condamné JoAnne Deborah Byron, alias Joanne Chesimard, alias Assata Shakur, qui est un fugitif des États-Unis dans le Cuba communiste. (Fichier FBI)

Tueur de flics condamné JoAnne Deborah Byron, alias Joanne Chesimard, alias Assata Shakur, qui est un fugitif des États-Unis dans le Cuba communiste. (Fichier FBI)

(alias Assata Olugbala Shakur), qui a tué un soldat de l'État du New Jersey en 1973 et a fui à Cuba en 1979. Elle avait été membre de l'Armée de libération noire et est maintenant l'un des «terroristes les plus recherchés» du FBI. Une récompense de 2 millions de dollars est offerte pour les informations qui mènent à sa capture.

"L'administration Trump s'est efforcée depuis le début de refuser au régime de Castro les ressources qu'il utilise pour opprimer son peuple chez lui, et de contrer son ingérence malveillante au Venezuela et dans le reste de l'hémisphère occidental", a déclaré Pompeo.

"Avec cette action, nous tiendrons une fois de plus le gouvernement cubain responsable et enverrons un message clair", a-t-il ajouté, "le régime de Castro doit mettre fin à son soutien au terrorisme international et à la subversion de la justice américaine."

Une affiche de la police de l'État du New Jersey datant de 2005. La récompense est maintenant de 2 millions de dollars. Joanne Chesimard est l'une des terroristes les plus recherchées du FBI.

Une affiche de la police de l'État du New Jersey datant de 2005. La récompense est maintenant de 2 millions de dollars. Joanne Chesimard est l'une des terroristes les plus recherchées du FBI.

Selon le Site Web du Département d'État, << Les pays déterminés par le Secrétaire d'État comme ayant fourni à plusieurs reprises un appui à des actes de terrorisme international sont désignés conformément à trois lois: l'article 6 j) de la loi sur l'administration des exportations, l'article 40 de la loi sur le contrôle des exportations d'armes et l'article 620A de la loi sur l’assistance étrangère.

<< Prises ensemble, les quatre principales catégories de sanctions résultant de la désignation en vertu de ces autorités comprennent les restrictions à l'assistance étrangère des États-Unis; une interdiction des exportations et des ventes de matériel de défense; certains contrôles des exportations d'articles à double usage; et diverses restrictions financières et autres.

"La désignation en vertu des autorités susmentionnées implique également d'autres lois sur les sanctions qui pénalisent les personnes et les pays se livrant à certains échanges avec des États sponsors."

Commentant la nouvelle désignation de Cuba, le sénateur de Floride Rick Scott (à droite) a déclaré: «Cuba continue d’opprimer son peuple et ceux de toute l’Amérique latine en soutenant les narco-États dirigés par des dictateurs comme Maduro.

Cuba est sous contrôle communiste dictatorial depuis que Fidel Castro et ses compagnons révolutionnaires marxistes ont pris le contrôle en 1959. Au fil des ans, le régime a tué environ 73 000 Cubains pour des raisons politiques.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *