Les contribuables pourraient devoir payer plus de 15 milliards de dollars après que Biden a annulé le permis du pipeline Keystone XL

Les contribuables pourraient devoir payer plus de 15 milliards de dollars après que Biden a annulé le permis du pipeline Keystone XL

Les contribuables pourraient devoir indemniser la société énergétique canadienne à l'origine du projet de pipeline Keystone XL.

Comme il l'a promis, le président Joe Biden révoqué le permis pour le pipeline Keystone XL lors de son premier jour en fonction. Cette décision a apaisé les faucons du changement climatique, mais a entraîné des milliers de travailleurs de la construction qui travaillent dur perdre leur emploi.

Quels sont les détails ?

TC Energy, la société canadienne responsable du pipeline, cherche à récupérer plus de 15 milliards de dollars de dommages causés par l'annulation du permis de Biden.

Dans un communiqué de presse publié la semaine dernière, la société mentionné il avait « déposé un avis d'intention d'intenter une demande en vertu de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) en vertu de l'Accord États-Unis-Mexique-Canada pour recouvrer les dommages économiques résultant de la révocation du permis présidentiel du projet Keystone XL ».

L'avis a été déposé auprès du Département d'État.

L'annonce intervient après TC Energy a officiellement annulé le projet de pipeline Keystone XL le mois dernier. L'entreprise a déclaré qu'elle "coordonnerait avec les régulateurs, les parties prenantes et les groupes autochtones pour respecter ses engagements environnementaux et réglementaires et assurer une fin et une sortie en toute sécurité du projet". Cela signifie, selon Yahoo Finance, annulant la construction du pipeline qui était déjà terminée. Seul environ 10% de la construction a été terminé.

L'oléoduc de 1 179 milles et d'un prix de 8 milliards de dollars aurait transporté 800 000 barils de pétrole brut par jour des sables bitumineux du Canada aux États-Unis.

L'administration Biden n'a pas encore répondu à la demande de TC Energy.

Rien d'autre?

L'administration Biden a également été poursuivi par 21 États pour l'annulation du permis de construction Keystone XL. Ces États ont allégué que Biden avait dépassé son auteur présidentiel en révoquant le permis.

La révocation du permis du pipeline Keystone XL est une réglementation du commerce interétatique et international, qui ne peut être accomplie que comme n'importe quelle autre loi : par le biais du processus de bicamérisme et de présentation. Le président n'a pas le pouvoir de mettre en œuvre son «plan ambitieux» pour remodeler l'économie au mépris de la réticence du Congrès à le faire. Dans la mesure où le Congrès avait délégué une telle autorité, cela violerait la doctrine de la non-délégation. Mais le Congrès n'a pas délégué une telle autorité : il a fixé des règles spécifiques concernant les actions que le président peut prendre au sujet de Keystone XL et quand. Le président, ainsi que divers hauts fonctionnaires, ont violé ces règles. L'action doit être annulée car incompatible avec la Constitution et l'Administrative Procedure Act, 5 U.S.C. §§ 500, et suiv.

Parmi les États qui ont rejoint le procès, citons le Texas, le Montana, l'Alabama, l'Arizona, l'Arkansas, la Géorgie, l'Indiana, le Kansas, le Kentucky, la Louisiane, le Mississippi, le Missouri, le Nebraska, le Dakota du Nord, l'Ohio, l'Oklahoma, la Caroline du Sud, le Dakota du Sud, l'Utah, l'Ouest Virginie et Wyoming.

Alaska et Floride ont depuis rejoint le procès.

.(tagsToTranslate)tc energy(t)canada(t)biden administration(t)climate change(t)keystone xl pipeline

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.