L'épouse de John McAfee a déclaré que les États-Unis étaient "déterminés à faire mourir John en prison" quelques jours avant sa mort

GUATEMALA-BELIZE-US-MCAFEE

L'épouse du magnat du logiciel, aujourd'hui décédé, John McAfee, a affirmé que les autorités américaines étaient "déterminées à faire mourir John en prison", dans un tweet publié trois jours avant ce que les autorités espagnoles ont appelé "la mort par suicide".

Janice McAfee a souhaité à son mari une joyeuse fête des pères dans un Tweet du dimanche, en joignant deux captures d'écran d'un long texte, où elle se plaignait qu'"il n'y a plus de justice en Amérique".

Elle a prétendu que déclarations faite par son mari qui aurait corruption exposée au gouvernement, ainsi que son « refus d'être extorqué, intimidé ou réduit au silence », lui a causé des ennuis.

"Maintenant, les autorités américaines sont déterminées à faire mourir John en prison pour faire de lui un exemple pour avoir dénoncé la corruption au sein de leurs agences gouvernementales", a spéculé Janice.

Le message a été retweeté par John McAfee lui-même le même jour.

Le créateur du logiciel antivirus a été retrouvé mort dans sa cellule de prison mercredi en Espagne. « Tout indique la mort par suicide », a déclaré le ministère de la Justice catalan, selon au Gardien. (EN RELATION: John McAfee aurait été retrouvé mort dans une prison espagnole)

La Haute Cour espagnole a statué plus tôt le même jour que McAfee pourrait être extradé vers les États-Unis pour être jugé sur des charges d'évasion fiscale, de fraude et de blanchiment d'argent.

Dans un tweet d'octobre 2020, il a averti qu'un suicide "à la Epstein" ne serait pas de sa faute. «Je suis content ici. J'ai des amis. La nourriture est bonne. Tout va bien", écrivait-il à l'époque.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.