Le représentant Ilhan Omar et d'autres démocrates demandent la création d'un envoyé spécial pour lutter contre l'islamophobie

Le représentant Ilhan Omar et d'autres démocrates demandent la création d'un envoyé spécial pour lutter contre l'islamophobie

La représentante Ilhan Omar du Minnesota et plusieurs autres législateurs démocrates exhortent le secrétaire d'État Antony Blinken à établir un envoyé spécial pour lutter contre l'islamophobie.

"Dans le cadre de notre engagement en faveur de la liberté religieuse internationale et des droits de l'homme, nous devons reconnaître l'islamophobie comme un modèle qui se répète dans presque tous les coins du monde", déclarent les législateurs dans une lettre à Blinken, selon CNN. « Il est grand temps que les États-Unis se tiennent fermement en faveur de la liberté religieuse pour tous et accordent au problème mondial de l'islamophobie l'attention et la priorité qu'il mérite.

Omar co-dirige la lettre avec le représentant Jan Schakowsky de l'Illinois. 23 autres législateurs démocrates se sont également joints, selon le média.

Certains des autres législateurs démocrates soutenant la lettre incluent les représentants Karen Bass de Californie, Jim McGovern du Massachusetts, Rashida Tlaib du Michigan, Adam Smith de Washington et Sara Jacobs de Californie, selon CNN. La colline a mentionné les représentants Debbie Dingell du Michigan, Judy Chu de Californie et Steve Cohen du Tennessee.

Les législateurs veulent que Blinken "inclue spécifiquement la violence anti-musulmane en soi dans les rapports annuels sur les droits de l'homme de l'année prochaine", selon The Hill.

"En plus des politiques d'islamophobie parrainées par l'État, nous avons assisté à une augmentation inquiétante des incidents de violence islamophobe commis par des individus liés à de plus grands réseaux suprémacistes blancs transnationaux, y compris, mais sans s'y limiter, la fusillade dans la mosquée de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, en 2019 et le récent meurtre d'une famille canadienne musulmane à London, en Ontario », ont déclaré les législateurs dans la lettre, a rapporté The Hill.

Omar, qui est né en Somalie, a servi à la Chambre des représentants depuis 2019.

"Née en Somalie, la représentante Omar et sa famille ont fui la guerre civile du pays lorsqu'elle avait huit ans. La famille a passé quatre ans dans un camp de réfugiés au Kenya avant de venir aux États-Unis dans les années 1990", selon le Biographie sur le site Web de la députée.

CNN a noté qu'Omar est l'un des trois seuls musulmans à siéger à la législature du pays.

.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.