Le Pentagone approuve deux mois supplémentaires de déploiement de la Garde nationale au Capitole

Le Pentagone approuve deux mois supplémentaires de déploiement de la Garde nationale au Capitole

Le secrétaire à la Défense du président Biden, Lloyd Austin, a approuvé mardi une demande de la police du Capitole prolongation de deux mois des troupes de la Garde nationale au Capitole.

Le Pentagone a déclaré que les troupes resteraient au Capitole jusqu'au 23 mai, bien qu'il y aurait une réduction d'environ 5 000 à 2 300 entre mars et fin mai.

Le Capitole est militarisé depuis le 6 janvier, le gouvernement affirmant que «Bavardage Qanon»Montre le potentiel de menaces.

EN RELATION: Michelle Obama se réjouit de vaincre Donald Trump – dit que cela nous permet de «  respirer pendant un moment ''

Les troupes restent, mais en nombre réduit

L'attaché de presse du Pentagone, John Kirby, a déclaré dans un communiqué: «Près de 2 300 membres de la Garde nationale poursuivront la mission de soutien. Cela représente une réduction de près de 50% de la force de soutien actuelle. »

«Cette décision a été prise après un examen approfondi de la demande et après un examen attentif de son impact potentiel sur l'état de préparation», a déclaré Kirby.

Kirby a déclaré que les conditions supplémentaires des troupes dépendraient de «dans la mesure où les conditions le permettront».

«Au cours de cette période prolongée, les responsables du DoD travailleront avec la police du Capitole des États-Unis pour réduire progressivement l'empreinte de la Garde nationale dans la mesure où les conditions le permettent», a poursuivi Kirby.

Il a ajouté: «Nous remercions la Garde nationale pour son soutien tout au long de cette mission, ainsi que pour ses efforts importants à travers le pays dans la lutte contre la pandémie du COVID-19.»

Les républicains critiquent la militarisation du Capitole de la nation

Un certain nombre de républicains ont qualifié le Capitole de militariser et de murer dans de telles circonstances sans aucune «menace crédible» à la fois coûteuse et ridicule.

La députée républicaine Nancy Mace a tweeté mercredi: «Nous avons littéralement notre propre force de police de 516 millions de dollars pour défendre deux milles carrés. C'est ridicule. #FreeTheCapitol. »

La députée républicaine Lauren Boebert a tweeté lundi: «Madame la Présidente, abattez ce mur!»

La vidéo, claquant Nancy Pelosi, est devenu viral:

Le sénateur républicain Rand Paul a tweeté le 2 mars: «Honoré de rendre visite aux membres de la @kentuckyguard qui protège le Capitole des États-Unis et nous protège. "

«Je suis reconnaissant qu’ils aient mis leur vie en suspens pour nous protéger, et je pense qu’il est temps que nous honorions ce sacrifice en les laissant rentrer chez eux», a écrit Paul.

EN RELATION: Alors que le procès de George Floyd commence, un sondage montre un soutien pour le cratère BLM, un soutien pour la montée de la police

Le 6 janvier, la plupart des partisans de Trump n'ont pas participé à l'attaque du Capitole

Les démocrates ont insisté sur le fait que l'émeute du 6 janvier au Capitole, combinée au prétendu «bavardage de Qanon», signifie que le Sénat et la Chambre ne sont toujours pas à l'abri d'incidents similaires potentiels.

Il convient de noter que la majorité des partisans de Trump dans le Capitole du pays ce jour-là n'ont pas commis ni rejoint le chaos.

L'ancien président Trump a attiré des dizaines de milliers de partisans le 6 janvier pour son discours à la Maison Blanche, et à ce jour, seules plusieurs centaines ont été arrêtées pour violations.

Il est maintenant temps de soutenir et de partager les sources en lesquelles vous avez confiance.
The Political Insider se classe # 16 sur Feedspot's "Top 70 des blogs, sites Web et influenceurs politiques conservateurs en 2021."

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.