Le directeur s'excuse, la police a appelé alors que les parents manifestaient à l'école britannique après que l'enseignant ait montré le dessin animé du prophète Mohammed

Le directeur s'excuse, la police a appelé alors que les parents manifestaient à l'école britannique après que l'enseignant ait montré le dessin animé du prophète Mohammed

La police a été appelée jeudi au Batley Grammar School, dans le West Yorkshire, alors que des parents en colère se rassemblaient aux portes de l'école pour protester contre la projection présumée d'un dessin animé du prophète Mohammed lors d'un cours d'éducation religieuse lundi.

Les résidents locaux et les parents sont descendus jeudi au lycée du Yorkshire alors que le directeur Gary Kibble écrivait un "Excuses sincères et complètes" à ceux qui ont été offensés par une image qui aurait été montrée dans une leçon d'études religieuses, que Kibble a étiquetée "Complètement inapproprié."

Le rassemblement a commencé vers 7h30 jeudi au lycée non payant avec des rapports de parents et d'élèves en colère chantant. "Allahu Akbar" (Dieu est plus grand).

L'école a choisi de retarder le début de la journée scolaire jusqu'à 10 heures du matin en raison de la perturbation. À 10 h 30, environ 20 à 30 élèves ont été vus devant les portes de l'école alors que la manifestation se poursuivait.

Malgré la tentative de Kibble de calmer la situation avec ses excuses, les habitants ont échangé des messages sur les réseaux sociaux mercredi et se sont appelés à se rassembler jeudi matin. Un message, qui incluait le nom de l'enseignant au centre des accusations, a exhorté les gens à protester et «Défendez l'honneur de notre prophète Mohammed.»

"Il est impératif que nous nous présentions tous pour exiger la démission de cet enseignant comme un minimum absolu et remplir notre devoir de défendre l'honneur de RasoolAllah," un autre message lu.

Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent le petit rassemblement et la présence policière.

Un imam local a affirmé que l'école avait suspendu l'enseignant en question, ce qui a été confirmé plus tard par le directeur.

Certains Britanniques se sont tournés vers les réseaux sociaux pour partager leur indignation face au fait qu'une telle manifestation, au nom du prophète Muhammad, aurait lieu au Royaume-Uni. Le commentateur politique conservateur Darren Grimes a souligné qu'il n'y a pas de lois sur le blasphème en Grande-Bretagne et que les enseignants peuvent explorer toutes les religions et tous les thèmes à leur guise.

Un autre utilisateur de Twitter a partagé son mépris pour le "fureur" des parents, l'écriture cette «Les gens qui ne comprennent pas les Lumières et la démocratie libérale occidentale sont libres de partir.» D'autres ont accusé l'école d'avoir agité le "drapeau blanc" en s'excusant.

Parmi une mer de commentaires critiquant les parents et les élèves pour leur protestation, certains ont reconnu leur droit d'être offensés par la démonstration du prophète pendant un cours. Journaliste, chercheur et converti musulman Robert Carter applaudi Batley Grammar School pour avoir suspendu l'enseignant, notant qu'après la décapitation de Samuel Paty en France pour avoir montré une caricature du prophète, cet enseignant "aurait dû savoir mieux."

Le bourg de Batley, comme un certain nombre d'endroits dans le Yorkshire, compte une importante population musulmane. Selon les données du recensement de 2011, il y avait près de 15 000 adeptes de l'islam dans la ville de 80 000 habitants.

En octobre 2020, l'instituteur parisien Samuel Paty a été décapité par un élève après avoir montré un dessin animé du prophète Mahomet lors d'une leçon sur la liberté d'expression.

Si vous aimez cette histoire, partagez-la avec un ami!

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.