Le bloc dirigé par la Russie approuve un "déploiement de maintien de la paix" au Kazakhstan

Le bloc dirigé par la Russie approuve un "déploiement de maintien de la paix" au Kazakhstan

Une force de "maintien de la paix" sera déployée pendant une période "limitée" pour stabiliser la situation au Kazakhstan, a annoncé le président de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) dirigée par Moscou, Nikol Pashinyan.

« En réponse à l'appel du (président Kassym-Jomart Tokayev) et compte tenu de la menace pour la sécurité nationale et la souveraineté du Kazakhstan, causée, entre autres, par des ingérences extérieures, le Conseil de sécurité collective de l'OTSC a décidé d'envoyer les Forces collectives de maintien de la paix en République du Kazakhstan conformément à l'article 4 du Traité de sécurité collective," Le Premier ministre arménien Pashinyan a déclaré dans un déclaration sur Facebook.

L'alliance n'a pas encore annoncé la portée et les détails du déploiement, mais Pashinyan a déclaré que les troupes resteraient au Kazakhstan « pour une période de temps limitée afin de stabiliser et de normaliser la situation. »

La décision intervient quelques heures seulement après que le président kazakh demandé alliés pour obtenir de l'aide au milieu des troubles violents qui frappent la nation, affirmant que "les terroristes" envahissaient des installations stratégiques à travers le pays.

L'OTSC est un traité de sécurité entre six anciens États soviétiques : l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, la Russie et le Tadjikistan. Il suit des lignes similaires au bloc de l'OTAN dirigé par les États-Unis. L'Azerbaïdjan était un membre originel de l'organisation lors de sa fondation en 1994, mais s'est retiré en 1999. Le Kirghizistan a failli demander le déploiement de casques bleus en 2010, lors d'affrontements entre les populations ethniques kirghize et ouzbek du pays, mais à cette occasion l'alliance n'a pas accepter de fournir une assistance militaire.

Les manifestations ont débuté plus tôt ce mois-ci après que les prix du gaz liquéfié ont connu une hausse importante en raison de la fin des contrôles des prix par le gouvernement. Bien que le président Tokayev ait accepté de rétablir temporairement la politique et se soit plié aux autres demandes des manifestants, les manifestations n'ont fait que s'intensifier, déclenchant de violentes émeutes dans tout le pays, certains manifestants auraient pillé des installations militaires et attaqué les forces de sécurité.

La plus grande métropole du Kazakhstan, Almaty, a peut-être connu les pires destructions, notamment des pillages dans des magasins et des guichets automatiques, ainsi que l'incendie de l'ancien palais présidentiel du pays, qui a été vu englouti par les flammes dans des images circulant en ligne. Des troubles similaires se sont depuis propagés à d'autres villes et villages du pays.

Un état d'urgence à l'échelle nationale a été déclaré mercredi dans le but d'endiguer la crise, accordant au gouvernement un certain nombre de pouvoirs élargis, notamment la possibilité d'infliger des peines plus sévères et des peines de prison plus longues aux contrevenants. Bien que les casques bleus de l'OTSC soient désormais prêts à se déployer aux côtés de la police et des soldats locaux, la situation reste instable car les manifestations ne montrent aucun signe de ralentissement.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.