L'appel de Pelosi vise à empêcher Trump «  dérangé '' d'accéder aux codes nucléaires

L'appel de Pelosi vise à empêcher Trump `` dérangé '' d'accéder aux codes nucléaires

Groupe de surveillance du gouvernement Judicial Watch annoncé une action en justice en vertu de la loi sur la liberté de l'information (FOIA) pour avoir accès à un appel téléphonique entre la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi et le général Mark Milley, peu de temps après les émeutes du Capitole.

L'appel a été révélé dans une lettre de Pelosi aux législateurs démocrates dans laquelle elle décrivait une tentative d'empêcher un président Trump «dérangé» d'accéder aux codes nucléaires à l'époque.

Judicial Watch allègue que le ministère de la Défense n'a fourni aucune réponse à leur demande FOIA, qui a été déposée le 11 janvier.

«Si la description de la présidente Pelosi de sa conversation avec le général Milley est vraie, cela crée un dangereux précédent qui pourrait saper le rôle du président en tant que commandant en chef et la séparation des pouvoirs», a déclaré le président de Judicial Watch, Tom Fitton, dans un communiqué.

«Notre nouveau procès vise à découvrir (la) vérité sur l'appel.»

EN RELATION: Les démocrates de la Chambre veulent que Biden renonce à son autorité exclusive pour lancer des armes nucléaires

Pelosi a essayé d'empêcher Trump – un président assis – d'accéder aux codes nucléaires

La poursuite a été déposée après que le département de la Défense n'ait pas répondu à la demande de la FOIA demandant tous les documents liés à l'appel, y compris les transcriptions et les enregistrements.

La demande visait également à avoir accès à tous les documents de communication possibles entre Pelosi et Milley entre juste avant l'élection et aujourd'hui.

Après l'émeute du Capitole début janvier, Pelosi admis elle avait parlé à Milley d'un moyen d'empêcher Trump d'accéder aux codes nucléaires.

Pelosi a déclaré qu'elle s'était entretenue avec Milley des «précautions disponibles pour empêcher un président instable de déclencher des hostilités militaires ou d'accéder aux codes de lancement et d'ordonner une frappe nucléaire».

«La situation de ce président dérangé ne saurait être plus dangereuse», elle a averti, «Et nous devons faire tout ce que nous pouvons pour protéger le peuple américain de son assaut déséquilibré contre notre pays et notre démocratie.»

Qui était le plus dérangé dans cette situation – Trump pour avoir exigé l'intégrité électorale, ou Pelosi pour avoir insinué que Trump pourrait lancer une attaque nucléaire contre le peuple américain?

EN RELATION: Pelosi exhorte les militaires à empêcher le président Trump «  déséquilibré '' des codes nucléaires

Les démocrates tentent-ils aussi d'éloigner les codes nucléaires de Biden?

Le journal de Wall Street décrit les actions du président de la Chambre comme «un coup d’état de Pelosi».

"Madame. L'appel de Pelosi au général Milley est en soi une violation de la séparation des pouvoirs en cherchant à s'injecter dans une décision militaire de l'exécutif », ont-ils écrit.

«Cela pourrait même être interprété par certains comme son propre petit coup d'État – se mêler de l'armée pour relever le commandement de la personne qui reste le président élu.»

En plus de Pelosi qui tente son propre «coup d’État» contre l’ancien président Trump, les législateurs démocrates de la Chambre demandent maintenant au président Biden de renoncer au contrôle exclusif de l’arsenal nucléaire du pays.

Mais même cette La tentative de mettre un contrôle partiel entre les mains du Congrès est une attaque à peine voilée contre Trump.

"Les anciens présidents ont menacé d'attaquer d'autres pays avec des armes nucléaires ou ont montré un comportement qui a amené d'autres responsables à exprimer leur inquiétude concernant le jugement du président", lit-on dans une lettre à Biden des législateurs démocrates.

Les notes de bas de page de la lettre faisaient référence à une prétendue «menace» de bombarder la Corée du Nord par Trump, qui a laissé la possibilité à courir à nouveau en 2024.

Il sera intéressant de voir si Judicial Watch a accès pour voir exactement quelles actions Pelosi et Milley ont prises pour empêcher le commandant en chef d'accéder aux codes nucléaires.

Une tentative de «coup d’État» qui aurait pu constituer une grave menace pour la sécurité nationale si quelque chose se produisait pendant cette période.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.