L'Allemagne inflige une amende à YouTube à six personnalités pour avoir supprimé la vidéo d'une manifestation anti-verrouillage

YouTube Eric Piermont/Getty Images

Eric Piermont/Getty Images

Un tribunal allemand ordonne à YouTube de payer une amende de 118 000 $ pour avoir retiré la vidéo d'une manifestation contre les blocages de Covid-19 filmée en Suisse l'année dernière.

Un tribunal régional de Dresde a condamné la semaine dernière à payer l'amende de 100 000 euros, plus d'un an après que l'entreprise eut enfreint les lois allemandes. Le tribunal a ordonné à YouTube de mettre la vidéo en ligne en mai 2020, un mois après que YouTube l'a supprimée, mais l'entreprise a mis des semaines à se conformer. YouTube a soutenu en vain que la vidéo violait ses politiques sur la « désinformation » de Covid-19.

"Avec l'amende historiquement élevée, le tribunal régional supérieur indique très clairement que les décisions de justice doivent être respectées sans restriction, que YouTube suppose ou non une violation de ses directives", a déclaré l'avocat du plaignant. Joachim Steinhoefel, mentionné dans un communiqué sur Twitter.

YouTube a supprimé des millions de vidéos qui violeraient prétendument ses politiques de désinformation depuis le début de la pandémie de Covid-19. La filiale Google signalé supprimer 11 millions de vidéos au cours du seul deuxième trimestre 2020, doublant presque les 6 millions supprimées au premier trimestre. L'entreprise a déclaré à l'époque qu'elle optait pour une "sur-application" imposée par ses systèmes automatisés à la suite d'un manque de personnel.

De telles suppressions sont largement autorisées aux États-Unis, où le premier amendement protège généralement les entreprises qui censurent leurs utilisateurs. Cependant, le tribunal allemand a estimé que YouTube n'avait pas clairement indiqué son autorité d'exécution dans son contrat avec l'opérateur de compte qui avait publié la vidéo.

Un porte-parole de YouTube a déclaré qu'il prendrait des décisions d'exécution après la décision au cas par cas, en disant dans une déclaration au journal allemand WELT AM SONNTAG, « Nous avons la responsabilité de connecter nos utilisateurs avec des informations fiables et de lutter contre la désinformation pendant Covid-19. Il s'agit d'une décision au cas par cas que nous respectons et que nous examinerons en conséquence. »

Une astuce que nous devrions connaître ? conseils@mediaite.com

.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.