L'ACLU se déclare préoccupée par le «  pouvoir incontrôlé '' de Big Tech après que Twitter ait définitivement interdit Trump

L'ACLU se déclare préoccupée par le `` pouvoir incontrôlé '' de Big Tech après que Twitter ait définitivement interdit Trump

Même l'American Civil Liberties Union tire la sonnette d'alarme sur le fait que Big Tech supprime les comptes du président Donald Trump de ses différentes plateformes.

Que dit l'ACLU?

L'organisation de défense des droits civiques, qui lutte souvent contre les causes conservatrices, a publié vendredi une déclaration dans laquelle elle craignait que le mouvement de déplatformer Trump ne soit une pente glissante avec des conséquences inattendues, en particulier pour les groupes minoritaires.

Kate Ruane, conseillère législative principale de l'ACLU dit dans un communiqué:

Depuis des mois, le président Trump utilise les plateformes de médias sociaux pour semer le doute sur les résultats de l'élection et pour saper la volonté des électeurs. Nous comprenons la volonté de le suspendre définitivement maintenant, mais cela devrait concerner tout le monde lorsque des entreprises comme Facebook et Twitter exercent le pouvoir incontrôlé de retirer des personnes des plateformes devenues indispensables pour le discours de milliards – en particulier lorsque les réalités politiques facilitent ces décisions.

Le président Trump peut se tourner vers son équipe de presse ou Fox News pour communiquer avec le public, mais d'autres – comme les nombreux militants noirs, bruns et LGBTQ qui ont été censurés par les entreprises de médias sociaux – n'auront pas ce luxe. Nous espérons que ces entreprises appliqueront leurs règles de manière transparente à tous.

Quel est le contexte?

Après les émeutes du Capitole américain mercredi dernier, les réseaux sociaux et divers services en ligne ont commencé à restreindre les comptes de Trump, affirmant que sa rhétorique avait contribué à inciter à la violence meurtrière.

Après avoir initialement giflé Trump avec une suspension temporaire, Twitter a pris des mesures sans précédent contre le président vendredi lorsqu'il interdit définitivement le compte de Trump, citant "un risque d'incitation supplémentaire à la violence".

Malheureusement pour Trump, ce n'est pas que Twitter: Facebook et Instagram ont également suspendu les comptes de Trump au moins jusqu'au jour de l'inauguration. Snapchat, Shopify, Twitch, Reddit, YouTube, Google, TikTok, PayPal, Discord, Pinterest et même des fournisseurs de messagerie ont pris des mesures contre le contenu Trump ou Trump.

En réponse, les conservateurs ont afflué vers Parler, une plate-forme alternative de médias sociaux qui promet de promouvoir la liberté d'expression.

Cependant, Parler s'est retrouvé plus tard dans le réticule, et a maintenant été vidé de les services d'hébergement Web Apple App Store, Google Play Store et Amazon. Les sociétés Big Tech avaient exigé que Parler augmente la modération de son contenu, alléguant que Parler avait hébergé du contenu qui encourageait la violence.

Le PDG de Parler, John Matze, a répondu en affirmant que son entreprise était la cible d'un effort concerté contre la liberté d'expression.

Matze a déclaré: «Nous ferons de notre mieux pour passer à un nouveau fournisseur dès maintenant, car nous avons beaucoup de concurrents pour notre entreprise, mais Amazon, Google et Apple l'ont délibérément fait dans le cadre d'un effort coordonné en sachant que nos options seraient limitées et en sachant que cela infligerait le droit le plus dommageable car le président Trump a été banni des entreprises technologiques. "

"Il s'agissait d'une attaque coordonnée des géants de la technologie pour tuer la concurrence sur le marché. Nous avons trop réussi trop vite", a ajouté Matze. "Vous pouvez vous attendre à ce que la guerre contre la concurrence et la liberté d'expression se poursuive, mais ne nous comptez pas."

.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *