La Turquie lance une enquête après que les conditions mises à jour de WhatsApp aient vu les données des utilisateurs partagées avec la société mère Facebook

Les groupes de discussion privés WhatsApp sont à nouveau EXPOSÉS sur la recherche Google

Le gouvernement turc a lancé une enquête sur Facebook et WhatsApp après que les modifications apportées aux conditions générales de l'application de messagerie aient obligé les utilisateurs à partager des données personnelles avec sa société mère Facebook.

À moins que les utilisateurs de WhatsApp n'acceptent les nouveaux termes et conditions, ils seront exclus de l'application le 8 février. Lundi, le Conseil de la concurrence turc a déclaré qu'il avait lancé une enquête sur WhatsApp et Facebook, statuant que le partage de données devrait être suspendu jusqu'à sa sonde est terminée.

«Faisant partie de la famille d'entreprises Facebook, WhatsApp reçoit des informations et partage des informations avec cette famille d'entreprises», la nouvelle politique de WhatsApp lit. «Nous pouvons utiliser les informations que nous recevons d'eux, et ils peuvent utiliser les informations que nous partageons avec eux, pour aider à exploiter, fournir, améliorer, comprendre, personnaliser, soutenir et commercialiser nos services et leurs offres.»

Le Conseil de la concurrence a déclaré que le partage obligatoire des données enfreignait potentiellement la loi turque sur la concurrence et a déclaré que les conditions mises à jour devaient être suspendues pendant qu'il enquêtait plus avant.

Le bureau des médias du président turc Recep Tayyip Erdogan aurait fermé lundi ses groupes WhatsApp pour des raisons de confidentialité. Ankara a appelé à un boycott à l'échelle de la Turquie de l'application de messagerie dans une position contre ce qu'elle a surnommé le «fascisme numérique».

Il y a près d'un milliard d'utilisateurs de WhatsApp dans le monde et l'application a été téléchargée 58 millions de fois en novembre, dont 17 millions proviennent de son plus grand marché, l'Inde, où il y a plus de 400 millions d'utilisateurs.

Les conditions mises à jour indiquent que WhatsApp partagera des données avec "entreprises" et, par conséquent, par extension, avec le gouvernement et les organismes d'application de la loi.

WhatsApp, fondé en 2009 par Brian Acton et Jan Koum, a été racheté par Facebook pour 19 milliards de dollars en 2014.

Vous aimez cette histoire? Partagez le avec un ami!

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *