La Russie fait un pas de plus vers la production de pétrole d'avant la pandémie

La Russie fait un pas de plus vers la production de pétrole d'avant la pandémie

La production pétrolière du pays a augmenté l'année dernière et est en passe d'atteindre des sommets d'avant la pandémie en 2022

La Russie a augmenté sa production annuelle de pétrole de plus de 2% en 2021 dans un contexte d'assouplissement progressif des réductions de production par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et du groupe alliés (OPEP+), selon les données officielles.

Selon l'agence de presse Interfax, citant des données du ministère de l'Énergie du pays, la production russe de condensats de pétrole et de gaz est passée à 10,52 millions de barils par jour (bpj) en 2021 contre 10,27 millions de bpj en 2020.

Cependant, la production de l'année dernière était encore en deçà des 11,25 millions de b/j enregistrés en 2019, avant la pandémie de Covid-19.

En avril 2020, la Russie a volontairement réduit sa production de pétrole de près d'un cinquième – plus de 2 millions de barils par jour – dans le cadre d'une action coordonnée avec l'OPEP+ pour faire face à l'offre excédentaire du marché provoquée par la pandémie. En août 2021, le groupe a accepté d'assouplir les restrictions de production, permettant aux membres d'augmenter leur production mensuelle de 400 000 b/j.

Le mois dernier, le vice-Premier ministre Alexander Novak a déclaré que la production pétrolière russe devrait encore augmenter pour atteindre entre 10,8 et 11,2 millions de barils par jour en 2022, la ramenant aux niveaux d'avant la pandémie d'ici mai. Cependant, le calendrier a été critiqué par les analystes de l'industrie. Ils citent un manque de capacité de production inutilisée, ce qui pourrait reporter ces plans à plus tard en 2022.

"Il est possible que la Russie soit en retard sur le calendrier d'augmentation de la production au premier semestre 2022 et n'atteigne son niveau d'avant-crise qu'à la fin de l'été,», a déclaré Dmitry Marinchenko de Fitch Ratings, cité par Reuters.

Selon des sources de sociétés d'extraction de pétrole russes, les efforts pour augmenter la production de pétrole ont été bloqués par un manque de nouveaux puits, une baisse des taux de production de puits dans des champs difficiles à récupérer et des puits de pétrole vieillissants en Sibérie russe. Des problèmes similaires ont été signalé dans d'autres pays producteurs de pétrole de l'OPEP+ également, et beaucoup disent qu'ils découlent d'un manque d'investissement dans l'industrie pétrolière au milieu d'une poussée mondiale pour une énergie plus verte.

Pour plus d'histoires sur l'économie et la finance, visitez La section affaires de RT

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.