La représentante Rashida Tlaib affirme que "la liberté d'expression n'existe pas pour les femmes musulmanes au Congrès"

La représentante Rashida Tlaib affirme que "la liberté d'expression n'existe pas pour les femmes musulmanes au Congrès"

La représentante démocrate d'extrême gauche Rashida Tlaib (Michigan) a déclaré jeudi à ses 1,4 million d'abonnés sur Twitter que "la liberté d'expression n'existe pas pour les femmes musulmanes au Congrès", après que sa collègue musulmane la représentante Ilhan Omar (D-Minn .) a fait face à la réaction de son propre parti après avoir semblé assimiler les États-Unis et Israël à des organisations terroristes plus tôt dans la semaine.

Quels sont les détails ?

Tlaib, qui, avec Omar, est un nom connu après de nombreuses déclarations controversées et son appartenance à l'« équipe » progressiste des démocrates de la Chambre, a tweeté :

"La liberté d'expression n'existe pas pour les femmes musulmanes au Congrès. Le bénéfice du doute n'existe pas pour les femmes musulmanes au Congrès. Les dirigeants démocrates de la Chambre devraient avoir honte de leur police implacable et exclusive des femmes du Congrès de couleur."

Fox News c'est noté:

Tlaib et Omar ont été les premières femmes musulmanes élues au Congrès en 2018 et, avec d'autres membres de l'escouade progressiste, ont été plus critiques envers Israël, en particulier lors du récent conflit de 11 jours avec le Hamas qui a fait plus de 250 morts, le vaste majoritairement palestiniens.

Lundi, Omar a suscité l'indignation après avoir dit à ses propres 1,2 million de followers sur Twitter : « Nous devons avoir le même niveau de responsabilité et de justice pour toutes les victimes de crimes contre l'humanité. Nous avons vu des atrocités impensables commises par les États-Unis, le Hamas, Israël, l'Afghanistan et les talibans. J'ai demandé @SecBlinken où les gens sont censés demander justice."

Les remarques d'Omar ont suscité une vive condamnation de tous les horizons politiques, y compris d'au moins une douzaine de collègues démocrates de la Chambre. Le représentant du Minnesota alors clarifié ses commentaires tout en reprochant à ses collègues démocrates de l'avoir interpellée.

"C'est honteux pour les collègues qui m'appellent alors qu'ils ont besoin de mon soutien de publier maintenant une déclaration demandant des" clarifications "et pas seulement d'appeler. Les tropes islamophobes dans cette déclaration sont offensants. Le harcèlement constant et le silence des signataires de cette lettre sont insupportable."

Le même jour, des dirigeants démocrates, dont la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi (D), ont publié une déclaration commune déclarant qu'« il n'y a pas d'équivalence morale entre les États-Unis et Israël et le Hamas et les talibans », ajoutant qu'ils « se félicitent » de la clarification d'Omar.

Le caucus progressiste de la Chambre a publié un déclaration de leur propre défense d'Omar. Le message écrit par la présidente Pramila Jayapal (D-Wash.) se lit comme suit :

Le représentant Omar est un membre très apprécié du Caucus progressiste. Sa voix est critique et nécessaire, à la fois au sein de la commission des affaires étrangères de la Chambre et du caucus démocrate de la Chambre dans son ensemble.

Nous ne pouvons ignorer une chambre d'écho médiatique de droite qui a délibérément et régulièrement attaqué une femme musulmane noire au Congrès, déformant ses opinions et ses intentions, et entraînant des menaces contre la représentante Omar et son personnel. Nous exhortons nos collègues à ne pas encourager ou amplifier de telles tactiques de division et de mauvaise foi. Les membres du caucus démocrate se doivent mutuellement de faire une pause, de réfléchir et de s'engager directement les uns avec les autres en cas de malentendu, et de s'opposer aux tentatives cyniques de diviser notre caucus.

.(tagsToTranslate) revendique(t)congrès(t)liberté(t)musulman(t)discours(t)femmes(t)rashida tlaib

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.