La première photo de Ghislaine Maxwell derrière les barreaux présente un œil noir

Ghislaine Maxwell in New York 2005.

L’avocat de Ghislaine Maxwell a publié la première photo de la mondaine de son temps derrière les barreaux et ce n’est pas joli.

La photo, partagée jeudi par le New York Post, met en vedette Maxwell avec un œil au beurre noir. L'avocat de Maxwell, Bobbi Sternheim, a inclus la photo dans une lettre expliquant comment l'ecchymose avait causé des problèmes entre le mondain et les gardiens de prison, a rapporté le journal.

"Hier soir, elle a été confrontée au personnel du MDC en raison d'une ecchymose visible sur son œil gauche", aurait écrit Sternheim dans la lettre. (CONNEXES: L'accusateur de Jeffrey Epstein réagit à l'arrestation de Ghislaine Maxwell)

"Aucun garde n'a abordé l'ecchymose jusqu'à ce que Mme Maxwell, qui n'a pas de miroir, ait capturé le reflet de son œil douloureux dans la glane d'un coupe-ongles", a-t-elle ajouté, selon le New York Post. «À ce moment-là, le personnel du MDC a confronté Mme Maxwell au sujet de la source de l'ecchymose, menaçant de la placer dans l'USD si elle ne révélait pas comment elle l'avait eue.

L'avocat de Maxwell a affirmé que Maxwell avait eu l'ecchymose parce qu'elle utilisait des chaussettes ou des serviettes pour se couvrir les yeux la nuit lorsque les gardes allument des lumières dans les cellules, a rapporté le New York Post.

«Il n’est pas surprenant qu’elle ait été accidentellement blessée en essayant de garder la lumière hors de ses yeux la nuit», aurait déclaré l’avocat David Marks.

Comme indiqué précédemment, Maxwell a été arrêté dans le New Hampshire le 2 juillet. Maxwell a été accusé d'avoir préparé des filles mineures pour des relations sexuelles avec le défunt milliardaire Jeffrey Epstein.

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.