La Moldavie déclare l'état d'urgence

La Moldavie ne sera pas coupée du gaz russe après que Gazprom ait accordé une prolongation de dernière minute sur les factures impayées

Le gouvernement moldave a déclaré un nouvel état d'urgence de 60 jours, à la suite d'un avertissement de la société énergétique russe Gazprom selon lequel il pourrait interrompre les livraisons de gaz au pays en raison de factures impayées.

La Première ministre Natalia Gavrilița a annoncé la nouvelle lors d'une session du cabinet mercredi, en disant : « La décision a été approuvée. Il doit maintenant être confirmé par le parlement. Après cela, une commission d'urgence prendra toutes les mesures nécessaires pour garantir aux consommateurs un accès ininterrompu au gaz.

Gavrilița a rapporté que Gazprom avait envoyé au gouvernement moldave un avis officiel indiquant que s'il ne remboursait pas ses dettes envers l'entreprise en janvier, le géant russe de l'énergie arrêterait les expéditions de gaz. Le vice-Premier ministre Andrei Spinu a également déclaré que la Moldavie demanderait de rembourser ses dettes par étapes.

"(Compagnie énergétique publique) Moldovagaz versera à Gazprom une avance de 38 millions de dollars d'ici le 20 janvier", Spinu a annoncé. "Cela laisse encore 25 millions de dollars en janvier, et Moldovagaz a demandé que ce paiement soit retardé, mais il n'a pas pu s'entendre avec Gazprom, qui ne voulait pas aider sa filiale." Il a ajouté que Moldovagaz compte sur des crédits pour rembourser cette dette.

Vadim Cheban, le chef de Moldovagaz, avait précédemment annoncé que la société ne serait pas en mesure de rembourser Gazprom en janvier, affirmant que les tarifs n'avaient pas suivi la hausse du coût du gaz et que la société se trouvait dans une situation financière telle qu'elle ne pouvait pas obtenir de crédit auprès des banques.

La Moldavie avait précédemment déclaré l'état d'urgence en octobre pour lutter contre sa crise énergétique, après quoi Moldovagaz et Gazprom ont signé un contrat de cinq ans, acceptant des paiements mensuels. La Moldavie a été contrainte de demander une prolongation de son paiement de novembre, lorsque Gazprom a également menacé d'arrêter les expéditions, mais Moldovagaz a finalement été en mesure de payer la facture de 75 millions de dollars. Dans son allocution de mercredi, Spinu a insisté sur le fait que cette situation ne se reproduirait plus une fois la crise actuelle résolue.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.