«La même, en blanc»: des remarques racistes prononcées à la TV il y a 26 ans suscitent une vague d’indignation

libre info france

Faits divers

URL courte

Rediffusés sur TMC, plusieurs extraits montrent Pépita de l’émission «Pyramide» en 1995 prise pour cible par des remarques racistes et sexistes. Un large mouvement d’indignation a fait son apparition sur les réseaux sociaux, auquel se sont joints de nombreux journalistes.

Visant l’animatrice Pépita, plusieurs remarques jugées sexistes et racistes faites à la télévision il y a 26 ans ont été rediffusées le 30 mars dans l’émission Canap95 sur TMC, laquelle retrace des événements politiques, culturels et sociaux de l’année 1995. De la colère envers ces propos choquants a été exprimée sur les réseaux sociaux, y compris par certains journalistes et personnalités publiques.

Dans ce montage d’extraits de l’émission «Pyramide» sur Antenne 2, Pépita qui tirait au sort des cartes postales et distribuait les cadeaux aux candidats, apparaît aux côtés de Patrice Laffont et autres.

L’animateur lui propose de s’asseoir sur les genoux d’un candidat. Elle est ensuite jugée «pulpeuse» dans ses vêtements, avant d’essuyer des allusions concernant la couleur de sa peau: «Dans le noir, ça vous changera» et «La même, en blanc».

Enfin, lorsque l’animatrice tient une carte postale avec une photo de chimpanzé, une voix off lance: «Oh, c’est vous en photo Pépit’ sur la carte postale». Ce à quoi elle répond: «Oh, tu m’as reconnu». «C’est à force de manger des bananes, voilà ce que ça fait», poursuit quelqu’un.

Vague d’indignations

Ces séquences qui datent de 26 ans ont fait réagir certains journalistes dont le rédacteur en chef du Figaro, Olivier Delcroix, et la directrice de la rédaction du HuffPost, Lauren Provost.

Pour lui, ce sont des images polémiques qui choquent. Les réactions de la journaliste Sarah Lecoeuvre, de l’animateur de radio et de télévision Grégory Ascher, ainsi que de la journaliste indépendante Jennifer Padjemi s’inscrivent dans la même tendance.

Aïda Touihri, journaliste chez M6 et France 2, a également exprimé son soutien à Pépita.

Pour Mehdi Omaïs, écrivain et journaliste de cinéma, il s’agit de sexisme et de racisme «décomplexé».

Le membre fondateur et co-président de Jamais Sans Elles, Xavier Alberti, a également appelé à présenter des excuses à l’animatrice.



*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.