La Chine sur le point de devenir le premier importateur de GNL cette année

La Chine sur le point de devenir le premier importateur de GNL cette année

La Chine dépassera cette année le Japon en tant que plus grand importateur mondial de gaz naturel liquéfié, a annoncé cette semaine ICIS Edge, un service du fournisseur de renseignements commerciaux ICIS, cité par Reuters.

Les prévisions sont basées sur la reprise économique rapide de la Chine, ses efforts pour réduire la pollution et le démarrage froid de l'année.

La Chine rattrape déjà le Japon en termes d'importations de GNL : le Japon a importé 76,32 millions de tonnes de GNL entre juin 2020 et mai de cette année. Les importations chinoises ont atteint 76,27 millions de tonnes au cours de la même période.

Ces chiffres d'importation se comparent aux prévisions de demande de 75,2 millions de tonnes pour le Japon en provenance d'ICIS et de 81,2 millions de tonnes pour la Chine.

En raison de son appétit croissant pour le gaz naturel liquéfié, qu'elle remplace du charbon beaucoup plus polluant pour produire de l'électricité, la Chine sera en tête de l'expansion mondiale des capacités des installations de regazéification. Ceux-ci sont installés dans les terminaux d'importation pour remettre le gaz liquéfié dans sa forme d'origine.

Selon GlobalData, la Chine va Compte pour 27% des nouvelles capacités de regazéification dans le monde entre cette année et 2025. Celles-ci atteindront 4,191 billions de pieds cubes de nouvelle capacité de regazéification, selon GlobalData, et 1 308 billions de pieds cubes dans les projets d'expansion.

Avec une demande aussi forte de GNL en Chine, il n'est pas surprenant que le Qatar, le plus grand exportateur mondial, cible le pays comme destination numéro un pour sa production plus élevée. Reuters a rapporté le mois dernier que le Qatar était en pourparlers avec des entreprises chinoises pour les embaucher en tant que partenaires dans son projet d'expansion de la production de GNL.

Le Qatar a pris la décision finale d'investissement sur son projet d'expansion de GNL en février de cette année. Il devrait faire passer le total annuel du pays de 77 millions de tonnes à 110 millions de tonnes, soit une augmentation de capacité de 40 %. L'augmentation de capacité coûtera 28,75 milliards de dollars et devrait être opérationnelle d'ici 2025.

Cette article a été initialement publié le Oilprice.com

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.