Israël met en garde le monde : la menace est prête à l'entraîner dans un « abîme noir »

Israël organise ses premiers exercices navals avec des « ennemis » du golfe Persique

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a accusé l'Iran de vouloir anéantir Tel-Aviv et de chercher à dominer le monde via "l'islam militant radical". L'avertissement intervient après que Téhéran a de nouveau menacé de détruire Israël.

Dans un message préenregistré délivré jeudi lors du Sommet annuel des médias chrétiens de l'Organisation de presse du gouvernement, le Premier ministre a fait remarquer que « Ici en Israël, nous combattons un ennemi très visible, l'islam militant radical qui déferle sur le Moyen-Orient.

La terreur qui commence à Téhéran cherche à détruire Israël, à dominer le monde et à le plonger dans un abîme sombre.

Les propos du Premier ministre coïncident avec les menaces émises par le commandant du Corps des gardiens de la révolution islamique d'Iran, le général de brigade des forces aérospatiales Amir Ali Hajizadeh. Il a averti que toute erreur commise par Israël dans ses relations avec Téhéran ne ferait qu'accélérer éradication de l'Etat juif.

Dans son discours, cependant, Bennett a également noté des développements positifs dans les relations régionales pour Tel-Aviv, affirmant qu'Israël était "face à une nouvelle aube" après avoir noué des liens avec les Émirats arabes unis et Bahreïn dans le cadre des accords d'Abraham, signés l'année dernière. L'accord a permis à Israël de normaliser ses relations avec les deux nations.

La marine israélienne a publiquement participé à des exercices conjoints avec les Émirats arabes unis et Bahreïn dans le cadre d'une opération unique en son genre, qui a débuté mercredi. Bien que cela n'ait été clairement déclaré nulle part, les médias de Tel-Aviv ont supposé que les exercices devaient également envoyer un avertissement à l'Iran.

Les tensions entre Téhéran et Tel Aviv ont mijoté dangereusement près du point d'ébullition ces derniers mois, ce dernier exprimant des griefs concernant le programme nucléaire iranien.

En octobre, le ministre israélien des Affaires étrangères a proclamé que la nation "se réserve le droit d'agir à tout moment et de quelque manière que ce soit" et a insisté sur le fait que la république islamique ne doit pas mettre la main sur une bombe atomique.

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

Vous aimer cet article ? Partagez-le avec un ami !

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.