«Ils ont tout simulé»: Lalanne donne sa version du différend avec l’équipe de Quotidien

libre info france

France

URL courte

https://cdnfr1.img.sputniknews.com/img/07e5/06/08/1045703214_0:0:3074:1728_1200x675_80_0_0_5987ec2999344ddc78ca3ca3936016ea.jpg

Sputnik France

https://cdnfr2.img.sputniknews.com/i/logo.png

https://fr.sputniknews.com/france/202106111045718085-ils-ont-tout-simule-lalanne-donne-sa-version-du-differend-avec-lequipe-de-quotidien-/

Après l’altercation avec l’équipe de Quotidien à Avignon, Francis Lalanne a livré sa version des faits dans Touche pas à mon poste et a nié l’usage de toute violence. Il a affirmé avoir porté plainte.

Francis Lalanne a été invité le 10 juin sur le plateau de Touche pas à mon poste (TPMP) sur C8 afin de s’exprimer sur l’incident qui a eu lieu entre lui et des journalistes de Quotidien. 

L’un de ces derniers a déposé plainte en l’accusant de lui avoir donné un «coup de poing» et de l’avoir frappé avec un casque d’écoute, ce que M.Lalanne a démenti.

«Ce ne sont que des fake news et que des mensonges», a-t-il assuré en indiquant que son avocat avait obtenu une réponse du parquet d‘Avignon lequel a affirmé qu’aucune plainte contre le chanteur n’avait été enregistrée.

Il a nié avoir porté le moindre coup:

«Je n’ai donné aucun coup! Je suis à un stand et là les gars arrivent sans me dire bonjour et ils me mettent le micro sous le nez. Je sais ce qu’ils allaient faire de ces images!», a déclaré Francis Lalanne. Il a également révélé avoir porté plainte auprès du Conseil de déontologie journalistique et de médiation (CDJM) car «la conduite de ces gens-là offense le journalisme».

En outre, M.Lalanne a dénoncé une «mise en scène», précisant que les reporters n’étaient pas allés à l’UMJ (Unité médico-judiciaire) d’Avignon:

«Ils sont restés tranquillement à la fête, ils ont monté toute une espèce de mise en scène où ils sont partis et ensuite revenus». Il a aussi affirmé avoir une cinquantaine de témoignages qui prouvent ses mots.

«Je n’ai pas levé la main sur eux»

«Ils ont tout simulé, y compris la peur! Il n’y avait aucune raison d’avoir peur puisque je n’ai pas levé la main sur eux!», a-t-il assuré.

Il a également dit avoir décidé de déposer plainte contre la société de production de Quotidien, contre les deux reporters ainsi que contre la chaîne TMC.

L’altercation en question

Le 5 juin, l’artiste s’est énervé contre deux journalistes de Quotidien qui voulaient l’interroger lors d’une université citoyenne où intervenaient notamment des Gilets jaunes.

Le journaliste Paul Larrouturou a ensuite affirmé que lui et son collègue s’étaient fait examiner par les urgences de l’Hôpital Cochin et qu’un traumatisme crânien plus une tendinite post-traumatique à l’épaule avaient été constatés pour le caméraman. De son côté, M.Larrouturou a expliqué avoir eu une entorse au poignet après avoir tenté de séparer les deux hommes.



*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.