Gérard Collomb juge «extrêmement inquiétant» le bilan des écologistes à la mairie de Lyon

libre info france

Dressant un bilan «extrêmement inquiétant» de la première année des écologistes à la tête de la mairie de Lyon, son ancien édile «annonce la catastrophe absolue» et compte organiser une forme de résistance.

Dans un entretien accordé au Progrès lundi 5 juillet Gérard Collomb a trouvé «extrêmement inquiétant» le bilan de la première année de Grégory Doucet (Europe Écologie-Les Verts) à la mairie de Lyon et a affirmé faire «le même constat que tous les Lyonnais».

Selon lui, la «situation se dégrade dans de nombreux quartiers».

«Des bouchons un peu partout – je ne pense pas que cela soit bon pour la qualité de l’air et la lutte contre le réchauffement climatique –, une ville sale et des problèmes d’insécurité», a-t-il déploré.

L’ancien édile estime que les gens «pensaient voter pour le climat», mais que «tout un changement de société» est à l’œuvre.

«Les Verts portent ce mouvement woke qui s’empare de notre société, la fragmente, l’archipellise.»

«Tout sur la prévention et rien sur la répression»

L’insécurité, plus particulièrement l’opposition des Verts à la vidéoprotection, est un autre volet pointé par l’ancien ministre de l’Intérieur.

«Les écologistes ont le même tropisme que le PS dans le temps: tout sur la prévention et rien sur la répression. Pour moi, l’un ne va pas sans l’autre», soutient-il en rappelant la promesse de Grégory Doucet d’augmenter les effectifs des forces de l’ordre. Toutefois la sécurité «n’est pas le truc des écologistes».

Le volet économique de la mairie est aussi dans le viseur de Gérard Collomb.

Pas de nouveaux projets, ceux en place détruits

«Je ne vois pas de nouveaux projets lancés, à part une école dans le 9e arrondissement. En revanche, je vois bien les projets détruits», signale-t-il en citant, à titre d’exemple, l’abandon des Ateliers de la danse au musée Guimet, «un projet jugé trop cher». 

«J’annonce la catastrophe absolue», affirme l’ancien édile d’où sa volonté de «former une nouvelle génération» et d’«organiser une forme de résistance» face à l’obscurantisme écolo.

«Moi, j’ai toujours cherché à rassembler», a-t-il conclu.

Des domaines d’intérêt général

Pour sa part Grégory Doucet a marqué la première année de son mandat par un entretien à Lyon Capitale vendredi 2 juillet.

«Depuis que je travaille, je me suis engagé dans des domaines qui relèvent du bien commun et de l’intérêt général», a-t-il signalé.

Parmi ses réalisations, il a cité les grands chantiers de végétalisation et plusieurs centaines d’arbres dans les vergers municipaux plantés rien que «sur cette saison», le développement du Réseau Express Vélo (REV), ainsi que «quelques petits ajustements» apportés à la restauration scolaire: «plus de végétal, moins de carné et plus de bio».

Pas de leçon à recevoir sur la sécurité

Côté sécurité, Grégory Doucet a déclaré n’avoir «de leçon à recevoir de personne».

Il a reconnu que la situation était «inquiétante sur la hausse des faits de délinquance avec violence».

«Cela donne un sentiment d’insécurité et nous voulons nous y attaquer. C’est pour cette raison que nous avons demandé et obtenu du ministère de l’Intérieur des renforts de policiers nationaux. 100 agents arriveront chaque année», a-t-il indiqué.

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.