Florian Philippot utilise un pass sanitaire pour se rendre à une manifestation anti-pass à Rome

libre info france

France

URL courte

L’opposant au pass sanitaire Florian Philippot, qui appelle à «lui faire la guerre», a été contraint de s’en procurer un. Une mesure nécessaire alors qu’il se rendait à une manifestation italienne pour protester notamment contre cette mesure.

Tandis qu’en Italie le pass sanitaire ne doit entrer en vigueur qu’à partir du 6 août, le sésame baptisé «green pass» provoque le mécontentement. Florian Philippot, président du mouvement Les Patriotes et opposant farouche au pass sanitaire, a été invité à l’une des manifestations contre cette mesure qui se déroulent ces jours-ci dans de grandes villes italiennes.

Or, selon les règles actuelles de circulation à l’intérieur de l’espace européen, il est nécessaire d’être muni du certificat Covid numérique.

Celui-ci sous-entend trois variants possibles. Il faut posséder soit un code QR suite à la vaccination complète avec les médicaments autorisés dans l’espace européen, soit un code QR indiquant un test positif qui atteste du rétablissement du Covid et qui date d’au moins 11 jours et de moins de six mois, soit un code QR attestant d’un test PCR négatif ou antigénique récent.  

Contacté par le Huffington Post, Florian Philippot a confirmé avoir été contraint de réaliser un test antigénique pour pouvoir «rejoindre ses confrères italiens dans la lutte contre “le pass de la honte”» le 28 juillet à Rome. Il a précisé auprès du quotidien que le résultat était négatif.

Ce sont certains des parlementaires et ses «amis» faits pendant son mandat d’eurodéputé qui l’ont invité, toujours selon la même source.

«Un monstre enfanté par le covidisme et l’européisme»

Lorsque le certificat Covid numérique est entré en vigueur début juillet sur le territoire de l’Union européenne, Florian Philippot a été parmi ceux à le dénoncer.

«Un monstre enfanté par deux idéologies inhumaines: le covidisme et l’européisme», s’exclamait-il sur Twitter.

Après plusieurs semaines de manifestations dans l’Hexagone, un nouvel appel a été lancé dans de nombreuses villes pour ce 31 juillet, dont Paris.

Alors que la semaine dernière les parlementaires italiens du collectif «antipass» se sont joints à la mobilisation française par visioconférence, ce 31 juillet certains comptent venir dans l’Hexagone. Pour cela, ils devraient donc eux aussi se conformer aux règles contre lesquelles ils luttent.



*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

Nous avons besoin de financements pour garder notre site en vie et ils proviennent presque exclusivement de la publicité. N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.