Fin des accommodements avec l'islamisme? Marlène Schiappa défend la "laïcité offensive" du gouvernement

libre info france

On parle encore de la loi qui «défend les principes républicains». Dans une récente interview, Marlène Schiappa a fait tout son possible contre ceux qui voient une stigmatisation des musulmans dans le texte. Dans sa mire, les défenseurs d'une laïcité «pacifique». Le gouvernement a reçu le tour.

"Il y a une conscience", Estime Najwa El Haïté, avocate et élue de l'Essonne. Pour ce chiffre dans la lutte contre l'islamisme"ce discours (de Marlène Schiappa) va dans ce sens". Dans une interview postée dimanche sur le site web de Point, la vice-ministre chargée de la citoyenneté a clarifié sa position sur la laïcité par une opposition franche aux partisans d'un "laïcité pacifique"Dans sa ligne de mire, ses amis PS, selon son admiratif laïcité."robinet d'eau chaude", Ou encore Jean-Luc Mélenchon et"son obsession de la stigmatisation". Enfin, Marlène Schiappa prend le relais."idéologies d'extrême gauche"Vers quoi se tourner"un investissement de titres" Faire "passer pour les révolutionnaires"Défenseurs de"coutumes médiévales".

Ces déclarations interviennent quelques jours après la présentation de la loi sur le séparatisme au Conseil des ministres mercredi dernier, soit, le 9 décembre, le 115e anniversaire de la loi de 1905. Renommée «loi qui consolide les principes républicains» , l'appareil est & # 39; enregistré au tournant entamé fin septembre par Emmanuel Macron lors de son discours aux Mureaux dans les Yvelines. Un projet devenu une priorité de l'action gouvernementale depuis l'assassinat du professeur d'histoire et de géographie de Conflans-Sainte-Honorine, Samuel Paty. Dans la foulée, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, embauché en novembre la dissolution du Collectif contre l'islamophobie (CCIF) et l'ONG Barakacity.

L '«islamogauquisme» en question une fois de plus

"Cette interview est très pragmatique», Résume Najwa El Haïté au micro de Spoutnik. Celui qui s'est fait passer pour un combattant anti-islamiste en couverture de Magazine Figaro, à côté de "la femme la plus menacée de France"Zineb El Rhazoui, se réjouit de l'intervention de la ministre et partage son avis:"Cet entretien décrit avec justesse une certaine gauche, celle de la France rebelle, qui a renoncé au combat laïque."Pour Najwa El Haïté, présentez le texte"comme une facture anti-musulmane"Quand il pointe vers"désarmer les ennemis de la RépubliqueCela ferait partie de la rhétorique opportuniste des membres de la France rebelle.

Mélenchon était profondément républicain et contre l'islamisme quand je l'ai trouvé au Parti socialiste. Depuis, avec la France rebelle, elle a évolué vers le favoritisme porté par un discours indigène qui voit en chaque Français de confession musulmane un opprimé, victime d'un État raciste », accuse-t-il.

Et l'adjoint au maire d'Évry a répondu au discours du LFI: "Il n'y a pas de racisme systémique en France. Discrimination, oui. Le racisme aussi, mais pas le racisme d'État". Le jour de la présentation du projet de loi sur le séparatisme, Jean-Luc Mélenchon a fait un pas en avant pour dénoncer un texte accusé de"intentions stigmatisantes envers les musulmans"Prophétiser, dans les prochains débats parlementaires, une pluie de"700 à 1000 amendementsDe votre groupe.

Cette invocation répétée d'une hypothétique «islamophobie» par le chef de la LFI a valu à son parti la description habituelle par ses détracteurs de «l'islamophobie». En particulier, la participation de Jean-Luc Mélenchon à la Marche contre l'islamophobie avec le CCIF en novembre 2019.

Mais ce qui équivaut à l'invective actuelle des opposants politiques a finalement reçu l'aval du sommet d'État, illustrant une fois de plus le tour du gouvernement dans sa lutte contre le séparatisme. Le 6 octobre, Gérald Darmanin, répondant à une question d'Alexis Corbière, député LFI de Seine-Saint-Denis, n'a pas hésité à parler de la formation mélenchoniste comme d'un parti lié à une "L'islamo-gauche détruit la RépubliqueEt si Marlène Schiappa elle-même n'a pas porté cette accusation, on se demande si ce n'était pas sur le bout de la langue.

Les laïcs en font-ils trop?

Le projet de loi soutenant les principes républicains a contraint tout le spectre de gauche à prendre position. Un projet qui serait cohérent Le monde une "offensive des «laïcs»", regroupant ainsi "partisans d'un combat «laïcité», «exigeant» ou «dur»"L'après-midi était ironique à ce sujet."partisans d'une laïcité offensive"Quoi, au lieu de voir"dans la laïcité un cadre juridique simple et non une doctrine", Ferait"une lutte idéologique, comme des moines-soldats"

Une analyse que Marlène Schiappa n'a pas aimé:

«Je le répète, nous n'avons jamais tué personne au nom de la laïcité, personne ne commet d'attaque en criant:« Dieu n'existe pas! Je vous interdit de croire en Dieu. "C'est un fait, la plupart des attentats qui ont eu lieu dans le monde pendant cette période étaient des attaques islamistes", a déclaré le ministre agacé.

À l'autre bout du spectre politique, il y a des applaudissements pour le contenu de la loi. Mais on attaque l'ambiguïté de son titre. Ainsi, la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, juge que certaines dispositions du texte vont dans le bon sens. Cependant, elle préférerait "Avoir une loi contre l'islamisme" au lieu d'un texte qui attaquera "à tout le mondeL'abandon des termes de laïcité et de séparatisme dans le titre original de la loi, au lendemain du discours des Mureaux, pour la nouvelle qualification de «loi qui consolide les principes républicains», est en effet apparu, pour les opposants à la le pouvoir, comme un aveu de faiblesse Il reste à voir si le fait de nommer les choses de manière incorrecte ajoutera au malheur du monde.

. (tagsToTranslate) Islamisme terrorisme (t) marlene schiappa (t) loi séparatiste (t) Mélenchon LFI (t) laïcité Islam

*********************************

Vous pouvez lire l’article original ici

*********************************

Votre soutien est essentiel pour nous permettre de vous partager une information libre & indépendante.

À l’ère de la censure de masse, pour que nous restions en contact, j’ai besoin que vous vous inscriviez à ma newsletter gratuite ➡️ ICI

N’hésitez pas à regarder les offres de nos annonceurs pour lesquels vous seriez intéressé ou nous envoyé votre contribution via Paypal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *